Médias, arrêtez la pub pour Daech

Une trop grande part réservée aux religions dans la période présente n'aporte rien au règlement du terrorisme. L'assassinat d'un prêtre prend des proportions hors normes. La laïcité garante de la tolérance est passée sous la table.

Sur BFM TV, i-télé, FR2, TF1, etc.

les religions, ça suffit !


C'est à croire que les journalistes attendaient qu'un tel drame survienne comme celui de Saint-Etienne-du-Rouvray avec le lâche assassinat d'un prêtre dans l'exercice de sa mission sur son lieu de culte pour se défouler comme ils le font avec l'appui et l'assentiment de la classe politique. Au delà d’honorer la mémoire d'un homme comme il se doit en pareil cas cela devient de l'acharnement commémoratif et l'utilisation abusive de la télévision.

J'ai honte pour eux.

Daech obtient ce qu'il recherche, de la publicité, la valorisation de ses crimes. L'expression fasciste et barbare mise en exergue en permanence sur nos écrans reviens à faire de la pub gratuite pour cette bande de salauds qui n'a pas les moyens matériels d'une telle propagande.

Pour ma part j'ai fermé mon poste tant j'en ai mare d'entendre les commentaires lamentables de ces journalistes amateurs. Je ne suis ni un bisounours, ni un pantin, ni un nunuche, je suis un militant de la paix et du droit social, de l'égalité et de la fraternité et je hais profondément les fachos et ceux qui les servent.

Les critiques pleuvent de toute part et les commentateurs, sûrement investi d'une mission divine par leurs sponsors nous assènent un commentaire identique quelque soit la chaîne pour expliquer qu'ils font leur métier et que c'est au nom de la liberté d'information qu'ils montrent et commentent à longueur de journée les attentats horribles qui frappent nos concitoyens et ailleurs dans le monde. Images, interviews, photos, témoignages, je ne sait rien, j'ai rien vu, mais je dirai tout, et puis les religions et les religieux qui se précipitent devant des micros complaisamment tendus comme à monsieur Vingt-Trois qui demandent justice dans des termes qui n'apportent pas la paix comme il le prétend.

Allez ! Taisez-vous tous, rentrez faire vos prières à domicile et laissez la société civile régler ses affaires, vous pouvez y participer en temps que citoyen.

La croix, le croissant ou l'étoile n'apportent rien de plus. Nous sommes dans un pays où la laïcité est constitutionnelle, les religions sont admises dans les lieux de cultes et à domicile, il ne faut donc pas embrouiller les esprits d'autres s'en chargent déjà. Ce ne sont certainement pas les religions qui sauveront le monde. L'assassinat de ce viel homme dans son église reste avant tout un drame humain bien au-delà du symbole.

Ces religieux n'ont aucune pudeur, occultant que tous nos problèmes ont deux origines, les religions et ceux qui les utilisent comme variable d'ajustement social et économique. Ils sont tous porteur d'un message de paix à condition que ce soit leur religion qui domine les autres. A ce propos je m'étonne encore aujourd'hui, alors que tous les micros sont tendus vers eux, du manque flagrant de fermeté des dirigeants musulmans à l'encontre de ceux qui tiennent des propos extrêmes dans les mosquées Salafistes. Je ne les entend pas demander leur fermeture mais dans le même temps ils nous parlent de paix alors que les autres beaucoup plus belliqueux sont libre de parole.

Mesdames et messieurs les journalistes et vous les religieuses et religieux arrêtez cette mascarade cela a assez durée, ça suffit !

Le maire de Saint-Étienne-du-Rouvray avait réuni tout le monde dans une unité parfaite. Les courants de pensée étaient tous présent, le monde politique aussi. Alors pourquoi en rajouter, pourquoi tous ces reportages en direct depuis des églises, des mosquées pour démontrer quoi, pour stigmatiser qui, valoriser quelle morale ?

La République ne leur suffit donc plus, il faudrait aller au-delà, c'est-à-dire retourner en arrière, refaire la part belle aux religions. Rappelons-nous toujours ce que disait Sarkozy sur la religion chrétienne qui serait à l'origine de notre culture, laissant entendre que d'autres, les musulmans par exemple, ne seraient que tolérés dans notre pays et en Europe. Beau discours d'intégration, de tolérance et de paix venant d'un ancien Président de la République qui a encore des prétentions nationale.

J'ai lu avec attention l'interview de Richard Rechtman dans Télérama de cette semaine. Il dit entre autre en parlant des terroristes de Daech :" ... Leur objectif, rappelons-le, est de créer la chaos, la scission tous azimuts dans la société. Ils ont donc impérativement besoin d'une très grande publicité autour de leurs crimes. Or, malgré tous ses relais sur les réseaux sociaux, Daech ne dispose pas des mêmes moyens de diffusion que l'Occident. C'est dire à quel point ils ont besoin de nos canaux de diffusion pour donner l'ampleur qu'ils souhaitent à leurs actions et par là même, recruter encore plus de candidats... "

Et encore ce propos que je partage : "...Mais l'on sent poindre en Europe une radicalisation symétrique qui, même si elle n'emprunte pas le même vocabulaire, stigmatise les musulmans comme extérieurs à l'univers de l'Europe, et qui laisse filtrer une odieuse volonté de purification du territoire européen. Or les musulmans d'Europe sont aujourd'hui des européens à part entière, et l'on peut craindre que les choses dégénèrent si l'on ne prend pas rapidement des décisions importantes, parmi lesquelles le rappel que les populations musulmanes européennes sont nos alliés contre ce fléau."

Et enfin " ... En revanche, une fois le meurtre accompli, dire qui était la personne, raconter son passé et diffuser sa photo, c'est se transformer en caisse de raisonnance du crime et devenir l'allié objectif de Daech..."

Voilà qui correspond bien à ce que je pense sur le rôle des médias nourrie par la politique sécuritaire conduite par Hollande, Valls et Cazeneuve dans la perspective de la présidentielle de 2017.

Alain Laute

30 juillet 2016

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.