laviedevantsoi
La Folie Spectaculaire
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 août 2017

Ensemble, rééditons la biographie de Colette Magny!

Jeunes artistes engagés du label associatif En Garde! Records, nous avons découvert le nom de Colette Magny en lisant une interview du rappeur Rocé. En effet, il listait l’album Répression de Colette Magny comme essentiel à sa discothèque. Cette « rencontre » a eu l’effet d’une bombe. Aujourd’hui nous souhaitons faire découvrir ou redécouvrir Colette Magny au plus grand nombre !

laviedevantsoi
La Folie Spectaculaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

2017 marque les 20 ans de la disparition de Colette Magny.
Parce qu'elle a marqué le paysage musical et poétique français, et qu'aujourd'hui encore elle incarne le véritable engagement politique musical, nous souhaitons faire découvrir ou redécouvrir cette artiste au plus grand nombre, avec l’idée que, peut-être, elle changera encore des vies pendant longtemps.
L'association En Garde! Records - dont je suis le cofondateur - vient de lancer une campagne de crowdfunding pour soutenir la réédition de "Colette Magny, Citoyenne-blues", l'unique biographie de Colette Magny ; écrite à 4 main avec Sylvie Vadureau en 1996. Cette nouvelle édition est préfacée par le rappeur Rocé et enrichie de nouvelles photos inédites. 

En 10 jours, nous avons déjà récolté 30% des 5000 € nécessaires à la sortie d'un premier tirage.
Voici le lien vers la campagne de financement participatif :
https://www.kisskissbankbank.com/reedition-de-la-biographie-de-colette-magny-citoyenne-blues

De son enfance aux planches de l'Olympia en passant par sa prise de conscience politique tardive, "Colette Magny, Citoyenne-blues" vous plongera dans le parcours atypique d'une artiste exceptionnelle qui, n’ayant pourtant jamais appris les codes de la musique, portera la voix des oublié.e.s de l'Histoire jusque dans les amphithéâtres et les usines en grève, et ce en dépit de la censure médiatique et radiophonique acharnée dont elle fera les frais pendant quasiment toute sa carrière.

Le financement participatif pour des projets d'édition n'est pas une mince affaire, et nous espérons que de nombreuses voix, y compris la vôtre, relayeront et diffuseront notre appel.

Ce projet de réédition s'inscrit dans le cadre du festival-hommage "Colette Magnyfique" qui aura lieu du 6 au 21 octobre 2017 entre Montreuil et Paris pour une série d'exposition, de concerts, de débats et de projections autour de Colette Magny et de l'engagement politique dans la création artistique.

Si nous obtenons votre soutien et si cette collecte est une réussite, « Colette Magny, Citoyenne-blues » sera donc réédité intégralement chez En Garde! Editions, ramification de l’association En Garde! Records. Aucune maquette numérique n’ayant été conservée, il nous a fallu numériser précautionneusement le livre original offert par Sylvie Vadureau, le convertir au format texte, puis relire et faire relire de nombreuses fois pour s’assurer de l’exactitude du texte. La nouvelle mise en page est assurée par notre ami Yasskifo, graphiste professionnel et talentueux illustrateur.

Un grand merci !
L'équipe d'En Garde! Records

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua