laviedevantsoi
La Folie Spectaculaire
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 juin 2018

Autopsie d’un poil rebelle – le nouvel album de Marco Moustache !

La chanteuse-pianiste aux mille facettes revient en force sur scène et dans les bacs pour notre plus grand bien. En gardant la formule du duo piano-batterie, Marco Moustache a fait de cette « Autopsie d’un poil rebelle » un manifeste pour la liberté. Dernier concert parisien avant l'été : le mercredi 27 juin à la Dame de Canton !

laviedevantsoi
La Folie Spectaculaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La chanteuse-pianiste aux mille facettes revient en force sur scène et dans les bacs pour notre plus grand bien. En gardant la formule du duo piano-batterie, Marco Moustache a fait de cette « Autopsie d’un poil rebelle » un manifeste pour la liberté.

Jonglant entre les ambiances et les saveurs, aussi à l’aise sur un breakbeat hip-hop à l’ancienne (Avec nos fraises et nos couteaux) que sur les sons envoûtants d’un balafon africain (Sur le béton), Marco semble avoir pris son envol après son premier opus Et le monde et l’EP Les Désaxés qui avait suivi. 

"Autopsie d'un poil rebelle" - Marco Moustache © En Garde! Records

Pianiste et arrangeuse jazz de formation, son goût des mots et sa poésie-activisme l’ont amené à combiner de multiples inspirations. Marco aime jouer en équipe, et cela vaut autant pour un tournoi de slam que pour un album 13-titres !

Les slameuses Anne-Solène et Saba du collectif parisien Kidikwa lui donnent la réplique sur Ma liberté, une ode à la femme libre qui avance la tête haute ; et l’un des morceaux les plus émouvants de cet album. En matière de beauté et d’émotions, la fresque hors-norme « Sur le béton-Sur le feu-Sur la peau » redonne au triptyque ses lettres de grandeurs : en la matière il y avait Marc Chagall, maintenant il y a Marco Moustache ! On en a des frissons, et ses performances en live sont tout aussi intenses.

Marco Moustache © Hashka

Mais Marco ne renie pas la dimension hip-hop de son répertoire et de son parcours : avec le rappeur MC Dro-P elle nous entraîne à bord de leur radeau de fortune ; deux naufragé·e·s que le destin a sauvé des eaux (Avec nos fraises et nos couteaux). Et sur Des mots, le rappeur Amosev (du duo Myotone) nous régale avec sa scansion reconnaissable entre mille, un phrasé sans concession qui se faufile au gré d’un morceau hybride qui est au spoken word ce que la minimale est à la drum n’ bass.

Les thèmes abordés par Marco Moustache dans ce disque sont forts, universels, l’engagement ne faiblit pas, au contraire. Avec « Autopsie d’un poil rebelle », nous sommes à des années-lumières du consensuel affiché par les artistes mainstream. On y parle de deuil (L’étrange beauté du chagrin) , de névrose et de charge mentale (Les tartelettes), du patriarcat et de la fausse morale qui nous acculent (Soyez doux), ou encore de la condition féminine (Comme une fille) ou de l’absurdité des grandes villes qui nous asphyxient (Sur le béton). Mais les mélodies sont fascinantes, les arrangements tout en nuances et les jeux de mots subtiles.

Et à celles et ceux qui ont peur du sérieux et de la chanson engagée, n’ayez crainte, Marco a conservé sa recette magique : la vie n’a pas de sens sans amour et sans humour ! Un poème à mi-parcours (Le texte du milieu) et un épilogue complètement barré (Point d’orgue) nous rappellent avec justesse que les grains de folie nous font du bien et que le nouvel album de Marco Moustache est avant tout une somme de souvenirs apprivoisés, de nouvelles aventures palpitantes et de rêves de lendemains qui chantent.


Paru chez En Garde! Records en mars dernier, le jeune label indé engagé qui l’accompagne, le disque est distribué par Inouïe Distribution, acteur désormais essentiel du paysage musical alternatif français. Et ça tombe bien, comme ça vous pourrez trouver « AUTOPSIE D’UN POIL REBELLE » partout : des grandes surfaces aux médiathèques de quartier. Cet album est une joyeuse bouffée d’air frais, ô combien salvatrice au milieu du nuage artistique morose qui plane au-dessus de nos têtes depuis un certain temps déjà !

Vous ne devriez pour rien au monde remettre son écoute à plus tard, foncez !

Sa tournée va bon train, et il reste 2 dates avant la rentrée :

  • Le mercredi 27 juin à Paris - La Dame de Canton (avec Abel Chéret)
  • Le jeudi 12 juillet à Aubagne - Festival du Grand Micro de Bois
© Marco Moustache

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin