La réforme des retraites est sexiste

Chambéry le 6 février 2020, environ 2000 manifestantes et manifestants contre la réforme des retraites du gouvernement Macron-Philippe, en "discussion" à l'Assemblée Nationale. De nombreuses femmes s'insurgent contre le caractère sexiste de cette réforme.

"Comment on fait pour quitter un conjoint quand on a 65 ans et 700€ de retraite ? Les femmes disent NON à la retraite à points !" "On fait comment pour se défendre de la violence des hommes quant on a rien pour vivre ?"

Et parmi les slogans les plus percutants: "Ma retraite c'est comme ma chatte, quand je dis non, c'est non !" Ma retraite c'est comme ma chatte, qui s'y frotte s'y pique !" "Ma retraite c'est comme ma chatte, je veux en jouir !"

Des femmes montrent l'Oppresseur © plbillot

Elles disent: les femmes sont les grandes perdantes de la réforme des retraites. Pour les carrières hachées: retraites amputées, pas de prise en compte des temps partiels et congés parentaux. Disparition des trimestres supplémentaires pour maternité. Disparition de la majoration de 10% pour le troisième enfant, replacé par une majoration de 5% pour un parent à chaque enfant soit en toute logique le parent qui gagne le plus...majoritairement le père. Recul de l'âge d'accès à la pension de réversion en cas de décès du mari et pas de pension en cas de divorce.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.