Enquête publique retenue collinaire, ça chauffe aux Déserts (73)

Ski de Fond à La Féclaz: vous avez jusqu'au 31 janvier 2020 pour donner votre avis sur le projet de retenue collinaire de 25000m3 et 31 canons à neige. Un investissement de 3,8millions€ avec une ressource en eau difficile, une remontée des températures évidente, une remise en cause du pastoralisme et un sous-sol karstique fragile. Une enquête publique incomplète à suspendre ?

Lundi 13 janvier 2020, les Amis de la Terre, et des citoyens locaux engagés pour l'environnement, réunissent plus de 80 personnes à la salle des associations des Déserts (73). Il s'agit d'ouvrir le débat sur le projet décidé en avril 2019 par le Syndicat des Stations des Bauges. Projet en enquête publique jusqu'à fin janvier. Vos remarques sur: enquete.publique-retenuealtitude@lesdeserts.fr

l'affiche de l'enquête publique à l'emplacement de la retenue de 25000m3 © plbillot l'affiche de l'enquête publique à l'emplacement de la retenue de 25000m3 © plbillot

Les Amis de la Terre en Savoie animent le débat © plbillot Les Amis de la Terre en Savoie animent le débat © plbillot

Plusieurs questions se posent sur les hypothèses prises dans l'étude d'impact pour évaluer le réchauffement climatique. En effet les Amis de la Terre s'étonnent que l’hypothèse retenue soit celle d'une stabilisation des émissions de gaz à effet de serre! La ressource en eau est un autre questionnement puisque l'eau pompée à 200m de profondeur au puits de La Cha dans le réseau souterrain de La Doria a non seulement un débit très variable mais présente une pollution naturelle par des bactéries. D'autre part le schéma directeur des stations des Bauges fixe à 1200m l'altitude minimale des stations, le projet est ici à 1300m. La retenue collinaire (7200m² de surface d'eau sur 3,20m de profondeur moyenne et 4ha d'occupation au sol) est sur une zone au sous-sol fragile. La doline sud est évitée mais la doline nord sera couverte par la masse d'eau. La géologie de cette doline n'est pas renseignée dans l'enquête! Par cette occupation du sol, le pastoralisme est remis en question sur le plateau ainsi que le projet de passage en appellation AOP Tome des Bauges. L'étude d'impact agricole n'apparait pas dans les documents de l'enquête publique.

Michel André, maire des Déserts (73) © plbillot Michel André, maire des Déserts (73) © plbillot

D'autres s'étonnent de la légèreté des décisions prises par les élus et du manque de concertation.

N'est-il pas temps de suspendre l'enquête publique pendant 6 mois comme la loi le permet. Ceci afin de compléter le dossier et d'entamer une vraie concertation avec les Désertiers?

Chantal Meignan Les Déserts © plbillot Chantal Meignan Les Déserts © plbillot
On appréciera l'intervention toute en  sagesse de Chantal habitante des Déserts. Nous avons rencontré le Commissaire Enquêteur (absent à cette réunion), il n'a pas souhaité d'interview. Pour en savoir un peu plus, le reportage de Radio Alto, les interventions audio, et les reportages vidéo diffusés sur la Tvnet Citoyenne (en bas de page).

 

Le reportage de Radio Alto

Radio Alto / Bérangère et Pierre-Louis

Le sous-sol karstique du plateau de La Féclaz

plbillot

Le pastoralisme en question

plbillot

Retour sur la délibération du syndicat des stations des Bauges

plbillot

La sagesse des anciens

plbillot

Ce qu'en pense les plus jeunes...

plbillot

Bientôt une ZAD à La Féclaz ? © plbillot

Canons à neige à La Féclaz, de la poudre aux yeux ? © plbillot
www.radioalto.info © Radio Alto www.radioalto.info © Radio Alto

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.