La Vie, bordel !

Delphine Gourlay

La Vie, bordel © Utopie Sonore

« "La vie, l'bordel, quoi !", elle répétait de ses hauteurs. Avant de lui ouvrir grand la porte, de son rire canaille, la pupille ardente, même les jours d'embruns.
"la vie, l'bordel, quoi !" devenait illico une torpille généreuse, un sifflet contagieux, une démonstration de cours-rage. Elle la jouait collectif ou solitaire. Avec un goût bien vissé du juste, un poil d'insolence et pas mal d'aplomb. Elle était phénoménale. Dansante, elle était une flamme, voire un lance-flamme, imaginé inextinguible. Il faisait bon près d'elle, alors on voulait tous être ses amis. Irrésistible, je crois.
Et puis elle est passée étoile. Option écureuil ou peut-être abeille. Et je n'ai pas eu le temps de lui dire à quel point je suis honorée d'avoir croisé sa trajectoire." » Édith

C’est avec une immense peine que nous vous annonçons le décès de notre amie et collègue Delphine Gourlay aka Maya la Delph des suites d’un cancer, de ceux dont on ne se relève pas. Delphine s’est éteinte samedi 1er septembre 2018.

Toutes nos pensées à ses très proches, à ses enfants, à ses sœur et frère, à son père.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.