La droite honteuse

On connaissait la droite dure, la droite décomplexée, la droite extrême ou l'extrême droite, mais on connaissait moins la droite honteuse.

De qui, de quoi s'agit-il?

De celles et ceux qui ont des opinions de droite mais qui en ont honte et se disent de gauche.

Alléluia, depuis l'avènement des Valls/Macron/Cazeneuve, ces honteux peuvent enfin dire leurs opinions tout en se proclamant de gauche.

Après la rollex de Séguéla, Macron peut ainsi expliquer au quidam en t-shirt que si il travaillait, il pourrait se payer un costume.

On peut enfin se réjouir quand les flics tabassent les manifestants, expulsent des camps de roms ou de réfugiés, c'est trop gauche pragmatique.

Et enfin , le top de la gauche moderne, on se paye Martinez, patron de la CGT, ce syndicat qui ne représente que 2% des travailleurs, et qui prend la France en otage.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.