Benoit D’Afrique: Dans la Maison de Balzac

Toute l’équipe du Domaine national de Saint-Cloud et de la Maison des Jardies se sent heureuse d'accueillir Benoit D’Afrique, poète et photographe, dans le cadre du projet de résidence littéraire de la Région-Île-de France pour une durée de six mois.

À rappeler que le jeune écrivain de 24 ans et d’origine haïtienne sera le premier à bénéficier de ce séjour de création artistique dans l’ancienne propriété de Balzac, consacrée majoritairement au souvenir républicain de son ancien propriétaire, Léon Gambetta.

 © James © James

Le jeune poète a carte blanche : une panoplie d'activités est prévue. Libre et souverain, bonheur à lui de faire revivre par les arts et les lettres ce lieu qui a été la demeure d’importants créateurs. Par la suite, Benoit d'Afrique consacrera une grande partie de son temps à finaliser son premier roman temporairement intitulé « Plein d’ailleurs », un récit fort sur l’absence, l’enfance et le deuil comme figures lyriques et moyens d’habiter la mémoire au détriment de l’oubli.

Son projet de résidence

Cette résidence vise à mieux faire connaître la poésie contemporaine à un large public, notamment auprès des lycéens. L’objectif est de faire connaître le travail de résidence en cours et d’associer des acteurs culturels du territoire à une programmation de rencontres originales pouvant prendre des formes variées. Le public est invité à penser avec l’auteur les notions de frontière, de parole, de mémoire et surtout celle de la figure maternelle.

Des rencontres croisées sont programmées pour le plaisir d'une animation sans repos. Ateliers d’écriture, lecture, tout ceci en accord avec les objectifs visés. Ainsi la présence de l’auteur sur le terroir sera le prétexte pour l’organisation d’événements à destination du grand public, sur les communes associées ou en lien avec les partenaires sollicités.

Le coût de la résidence et des interventions de l’auteur auprès des classes sera pris en charge par la Région Île-de-France et le Centre des Monuments Nationaux.

En parallèle avec le projet de la Résidence

Également directeur de publication de la revue Débridé du Cénacle des Treize dont il est l’initiateur et le président, Benoît d’Afrique s’active pour la parution très prochainement du premier numéro consacré à la thématique Fièvre. Le même souci d’atteindre le plus grand nombre par l'art a conduit ce projet qui a su rassembler plusieurs écrivains de diverses origines, comme Abd Al Malik, Eric Poindron, Blaise Ndala, Cathy Galliègue etc. Une année florissante pour le jeune écrivain dont le parcours témoigne de la persévérance et du travail.

De son vrai nom Carl Withsler A. Benoit, Benoit d’Afrique est né en 1997 en Haïti. Il est poète et photographe. En plus de la revue Débridé du Cénacle des Treize dont il est le directeur de publication, il est également responsable de la rubrique « Pro’sie » de l’Éclectique, revue étudiante de l’université Paris-Sorbonne. Rappelons qu'il y a fait des études en lettres. Il a collaboré à la publication de plusieurs ouvrages collectifs, dont celui de Poésie en Liberté 2016. Auteur d’un recueil de poèmes, L’enfant n’est pas mort, il creuse depuis ce premier texte les thèmes de l'absence, de la solitude, de la mère et de la mort. Son projet de résidence suit également cette quête.


Djevens Fransaint

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.