Affaire de corruption en Turquie : Interdiction au corps enseignant de parler à la presse

y%C3%B6k.jpg

En Turquie, l'épuration ne concerne pas seulement la police ou l'appareil judiciaire, elle touche également le ministère de l'éducation où plusieurs responsables administratifs ont été remerciés. Plus grave encore, le Conseil de l’enseignement supérieur (YOK) a modifié la réglementation disciplinaire du corps enseignant. Objectif : empêcher les académiciens de parler à la presse. Selon les modifications effectuées dans la réglementation disciplinaire, en dehors des arguments et explications scientifiques, il est désormais interdit à un académicien de donner son avis sur les questions d'actualité, aux médias écrits et audiovisuels. Une nouvelle réglementation qui soulève de nombreux points d'interrogation dans un période dans laquelle le gouvernement turc foule du pied la séparation des pouvoirs. Les académiciens qui ne respecteront pas la nouvelle réglementation seront soumis à une sanction disciplinaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.