quelle honte !!!

Pour sa défense et sa contre-attaque contre médiapart François Henri Goullet de Rugy se compare à Pierre Bérégovoy... c'est juste indécent !!!

Bonjour,

J'ai vu que l'excellent François Henri Goullet de Rugy, ministre éphémère et transparent de la transition écologique avait, sur France Info, osé se comparer à Pierre Bérégovoy ancien Ministre de l'économie (et aussi Premier Ministre) de François Mitterrand.

Revenons un peu sur l'affaire "Bérégovoy"... il a été reproché (par le canard enchaîné qui n'a appliquer que son devoir d'information) à Pierre Bérégovoy d'avoir acquis une propriété suite à un prêt de son ami milliardaire Pelat (prêt de un million de francs sans intérêts).

Il n'y avait pas de quoi fouetter un chat, puisqu'il s'agissait d'argent privé (et non public comme pour de Rugy) et il est dommage que Bérégovoy l'ait très mal pris.

Rappelons le climat de l'époque, Pierre Bérégovoy était considéré, à juste titre, comme un honnête homme et rien n'est venu entacher, à ma connaissance, sa longue carrière politique.

D'autre part, il faut se souvenir qu'il avait été mis en place par Mitterrand parce qu'il était honnête, fidèle et compétent.

Après on peut discuter sur la politique voulue par "tonton" qui était en gros de démontrer que la gauche était capable de gérer le pays aussi bien que la droite, ce qui a été parfaitement exécuté par Pierre Bérégovoy, puisque la Bourse ne s'est jamais si bien portée que sous le règne de Bérégovoy aux finances.

Bien entendu, tout le monde a regretté, et moi le premier, que Pierre Bérégovoy se soit suicidé (même s'il reste des zones d'ombre sur ce suicide, mais passons...)

Déjà, doit-on considérer que François Henri Goullet de Rugy est sur le point de se suicider ? 

Deuxième chose, très importante, la mélancolie de Bérégovoy venait aussi du fait, que malgré son bon travail et sa fidélité de tous les instants, il n'a jamais fait partie du premier cercle des Mitterrandistes, il n'a par exemple jamais été invité à Latché (propriété de Mitterrand dans les Landes).

Et pourquoi Bétégovoy n'a-t-il justement jamais fait partie du premier cercle de la mitterrandie ? Tout simplement parce qu'il venait du peuple... Il a commencé à travailler à 16 ans et n'avait pour bagages qu'un un brevet d'enseignement industriel (BEI), un CAP d’ajusteur, un CAP de dessinateur industriel. Selon son gendre Georges Cottineau, Pierre Bérégovoy était aussi diplômé de l'École nouvelle d'organisation scientifique du travail. L'origine de cette information est son CV figurant au secrétariat général de la Présidence de la République.

Mitterrand, très "royaliste" en fait, n'aurait jamais admis ce "roturier" dans son entourage proche, pas plus d'ailleurs que la techno-structure bardée de diplômes sur laquelle Bérégovoy régnait (un ajusteur commandant à Bercy quelle horreur !!!).

En quoi le parcours de François Henri Goullet de Rugy est-il comparable à celui de Pierre Bérégovoy ?

Bérégovoy venait du peuple et était amer de ne pas être reconnu par les "élites", le même genre de gugusses qui sont aujourd'hui au pouvoir (dont le plus célèbre en dehors de Manu 1er le modeste est "tête à claques" Griveaux, le lecteur de Maurras).

Il ne faut pas se fier au discours (contre la presse déjà comme Manu) politicien de Mitterrand qui sur le plan éthique n'était pas au même niveau que son ministre et qui porte une part de responsabilité dans le "suicide" de Pierre Bérégovoy (s'il y a suicide).

Voilà, je pense avoir démontré qu'il n'y avait strictement rien à voir entre ces deux parcours.

Comme il n'a peur de rien, je suppose qu'on ne devrait pas tarde à avoir de la part de François Henri Goullet de Rugy une comparaison de ce qui lui arrive avec l'affaire "Dreyfus"...

J'avoue que j'attends ça avec impatience... comme le procès en diffamation intenté contre médiapart...

Cordialement à tous et à toutes.

François MARTI-CAVALLÉ (citoyen lambda)

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.