homéopathie ça coûte... comme aurait pu dire Guy Roux...

Ancien monde et nouveau monde, des pratiques identiques !!!

 

Bonjour,

Tout d’abord je tiens à préciser que je n’ai aucune compétence particulière pour parler du bien-fondé de l’homéopathie et que je n’appartiens à aucun camp, ni ne suis subventionné par personne...

La seule chose que je puisse dire, c’est que j’ai constaté que ça marchait pour les enfants en bas âge (lorsque les dents sortent pour ne pas souffrir par exemple) et pour les animaux (les chevaux entre autres).

Donc, je dirai juste que l’effet placebo ou psycho-somatique est un peu mis à mal…

Et puis, histoire de remettre les choses à leur place, il me souvient qu’il y a eu quelques scandales quand même du côté de ceux qui savent : le sang contaminé, l’hormone de croissance, la vaccination contre l’hépatite C…

Donc un peu de modestie ne nuirait pas à ce débat… mais passons…

Je ne vais pas aujourd’hui relancer une « guerre » picrocholine » qui de toute manière va forcément animer les médias dans les années à venir.

Ce qui  me pousse à écrire ces quelques lignes, c’est que je ne comprends pas l’urgence qu’il y a à dérembourser l’homéopathie… Est-ce vraiment ce secteur qui coule la Sécu ?

Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai évidemment puisé mes arguments dans la presse écrite et que je tiens à remercier l’ensemble des contributeurs involontaires de cet article (le Monde, le Canard Enchaîné, Libération, le Journal du Dimanche, le Parisien, Ouest France… etc)

Déjà, quelques chiffres (ça date de 2016 mais il suffit de réactualiser) : l’Assurance-Maladie (la Sécu si vous préférez) a remboursé exactement 129 001 456 boîtes de granules, solutions liquides et autres pommades homéopathiques pour un montant de 55,7 millions d’Euros sur les 18,8 milliards d’Euros du total des remboursements. Il faut ajouter le remboursement des préparations magistrales (faîtes directement sur place par le pharmacien) qui s’élève à 72,8 millions d’Euros supplémentaires.

Je pense que là on voit tout de suite l’urgence qu’il y a à s’attaquer au problème (c’est un peu, même si comparaison n’est pas raison, comme quand on met en avant la fraude aux Assédic et pas l’évasion fiscale)

Arrivé à ce stade, on se dit pourquoi Manu 1er le modeste prend-il le risque de se fâcher avec une bonne partie de son électorat (les retraités sont très friands d’homéopathie) alors qu’au bout du compte ça rapporte « peanuts !!!» ???

J’ai peut-être une réponse, une fois de plus, c’est une manie chez elle, Agnès Buzyn a fait de cet objectif une priorité absolue et a mis sa démission dans la balance…

Quid ?

J’ai une supposition, connaissez-vous Monsieur Yves Lévy ?

Monsieur Yves Lévy, médecin immunologiste reconnu, est d’une part l’ancien patron de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et d’autre part, comme le hasard fait bien les choses, le mari de Madame Agnès Buzyn à la ville…

Curieux non ? On doit supposer que jamais les époux n’évoquent ce sujet et que « Monsieur Buzyn » a une approche tout à fait objective et salutaire de l’utilisation de l’homéopathie.

Comme le conflit d’intérêts était plus que patent (entre la profession du mari et celle de sa femme) l’État (c’est à dire Manu 1er le modeste) suite d’ailleurs à une nouvelle menace de démission de la chère Agnès Buzyn (qui l’aurait bien laissé à sa place, son tendre et cher... mais c'était un peu gros) lui a trouvé une porte de sortie plus qu’honorable au Conseil d’État (pour cinq ans) bien qu’il n’ait jamais pratiqué le droit public.

Je suppose, bien évidemment, que Monsieur Yves Lévy n’a gardé aucun copain à l’Inserm et qu’il n’influence en rien sa moitié.

Voilà, chacun pourra se faire une opinion sur la République des copains et des coquins (expression utilisée par Michel Poniatowski le pas regretté du tout Ministre de l’Intérieur de Giscard).

Deux chiffres pour finir (même s’ils ne sont pas à l’ordre du jour, comme dirait notre excellente Ministre) :

En 20 ans la moitié des maternités à disparu…

On a fermé 100 000 lits en 20 ans (Christophe Prudhomme urgentiste)

On sait maintenant où sont les urgences et on voit bien que nous sommes gouvernés par des gens de qualité qui ne pensent qu’au peuple français… et à ses souffrances…

Putain, il est joli le nouveau monde !!!

François MARTI CAVALLÉ (retraité lambda)

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.