Dernière danse !


http://www.infoscenariodepersonne.com/2014/03/derniere-danse/
Municipales :Qui ne saute pas n'est pas français!

 

La France s'est levée ce matin, contente et mécontente.

Contente d'être mécontente... Mécontente d'être contente

Plus divisée que jamais... comme toujours

Pour et contre toute attente... Sur le pied de guerre.

Des gants mais pas de mains pour signer la paix

On la croit, on a cru la voir triangulaire :

Gauchère, droitière et identitaire.

Mais en clair, la France reste binaire, toujours binaire.

Mais d'une toute autre manière, quasi-révolutionnaire, quasi-réactionnaire

Puisqu'elle s'est réveillée comme dédoublée

Mais avec un voile progressiste comme toile de fond

Une gauche adroite et une gauche maladroite (je détache les syllabes)

La gauche adroite est édifiante vis à vis de ses propres enfants.

La gauche maladroite est indifférente par rapport à ses propres enfants.

La première vise le singulier. La seconde n'a toujours pas atteint l'universel.

Oui, vous n'avez pas l'air d'y voir clair mais j'identifie la droite identitaire à une gauche adroite. Celle de demain... pas celle d'hier.

La France, je le crains, ne dispose plus d'hémisphère droit (plus de droite) mais de deux hémisphères gauches.

Elle sera doublement intelligente diront les vainqueurs ou doublement inintelligentes diront les vaincus.

Mais dans les deux cas de figure, la droite a été anéantie.

Il n'y a plus que la gauche droitière (la plus populaire) et la gauche gauchère (la moins populaire). Les deux sont populistes.

C'est toute la France qui se soulève contre la Finance. Tous en bas! Plus personne en haut!

C'est le peuple qui a gagné. C'est le peuple qui a perdu.

Gagné en identité. Perdu en universalité.

Famille je vous aime. Famille, je vous hais. Merde, je ne sais plus où j'en suis!

Où j'en étais ?

Qui ne saute pas, n'est pas français. Qui est français ne saute pas, mais fait tout sauter, nos espérances et nos désespérances.

Français d'un coté... Français au carré de l'autre côté.

Parce qu'il paraît que le premier est étranger sur sa propre terre. C'est ça qui va changer nous dit la gauche droitière : on va devoir, savoir, pouvoir servir le peuple de France.

Non ce n'est pas de l'extrémisme, mais du patriotisme affirmé et confirmé par les urnes, par le vote des français amoureux passionnés de leur identité.

Les deux frères ennemis ne sont pas prêts à faire la paix et ne seront jamais réconciliés parce qu'ils ne travaillent pas dans la même société, ne se nourrissent pas des mêmes valeurs et ne rêvent pas de la même grandeur.

Maintenant qu'ils se sont débarrassés de la droite ringarde, ils vont pouvoir ouvrir les vraies hostilités et se faire une vraie guerre : Caen et Abel parce que la vie est loin d'être belle!

Dernière danse ! © le journal de personne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.