Le mâle pensant
(Anti)Social Scientist
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 avr. 2019

Feu sacré à Notre-Dame ? Vaincre la lassitude

Billet qui sera inactuel 24h après sa publication sur la notion de lassitude, écrit en cette soirée de disparition de notre patrimoine abondamment commémorée et commentée sur tous les créneaux et tous les réseaux.

Le mâle pensant
(Anti)Social Scientist
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tentative de définition sommaire de la notion de lassitude : se sentir las, c'est-à-dire trop en batterie faible pour changer un état de choses déplaisant. Les personnes sont structurellement plus ou moins lasses selon des prédispositions sociales et biologiques qui leur sont propres. Par conséquent, chaque être humain a un seuil de lassitude différent. Ce seuil de lassitude est, en valeur absolue, le complément à un de notre seuil de tolérance. Lassitude et tolérance étant inverses, on peut donc supposer que l'intolérance a un lien avec la lassitude. Voire qu'elle en découle.

La lassitude peut être corporelle (« allez viens sur moi ») comme psychologique (l'interminable guerre du foyer contre la saleté), voire purement intellectuelle (ne plus interroger ses concepts) ou médiatique (« untel n'est plus bankable dans le PAF », « j'en ai assez d'être interviewé »). Elle cause invariablement une absence de réaction du sujet las. Une apathie, et non Jean-Michel, cela n'a rien à voir avec toi. Je suis si las de tes tweets.

Le seuil de tolérance

Comment, malgré les désastres majeurs qui se produisent dès à présent et que notre incapacité à changer les structures qui les produisent n'a jamais été si dérisoire, que l'information est massivement produite et marchandisée, à l'heure où on nous vend des alternatives individuelles culpabilisantes comme le remède miracle, que les accords insuffisants que nous négocions sont chaque jour foulés par les dirigeants qui les adoptent, que les dirigeants psychologiquement cliniques se multiplient et sont en conflits, comment, malgré tout, réussir à hausser notre seuil de tolérance et à abaisser celui de notre propre lassitude ?

L'homme las a essayé d'écrire. Car une telle émotion collective est rare et précieuse, rien qu'en tant qu'objet sociologique singulier qui mérite analyse. L'incendie de Notre-Dame. Le but de Pavard. Le coup de boule de Zizou. Alan Stivell au stade de France pour la première coupe de Breizhfrance de l'EAG. Mais je m'égare. Des heures de direct pour l'incendie d'un symbole de Paris à jamais défiguré. Zéro victime. Ouf. On imagine la frénésie au palais de l’Élysée en ce moment même. « Il faut réécrire le discours du PR (prononcez péhaire comme un connard qui met tout en sigles). Tout. Tu m'entends ? Il faut tout réécrire », dirait un conseiller haut placé à son smartphone en marche rapide dans un couloir façon Baron Noir.

Sécher les larmes

Le cœur de la France brûle, littéralement, Notre-Dame est si proche du kilomètre zéro qui centralise notre réseau routier. Et vous pensez qu'un beau discours sur la réussite du Grand débat suffirait ? Ce serait en total décalage avec l'opinion des Français. Qui nous importe plus que notre survie en tant qu'espèce. Je ne sais pas quand ça se réchauffera vraiment, avec les miches qu'on se caille un 15 avril dans mon bout du monde, mais m'est avis qu'on sait par contre à peu près quand sont les prochaines élections qui devraient permettre au pouvoir de crier victoire dans un réel climat de désaffection voire de grève civique.

Alors, on décompresse, on se retient de trop lire de trolls, on souhaite bonne chance pour sauver tout ce qui peut encore l'être et à ceux qui devront reconstruire, on sèche les larmes des tristes, et on pense à ce qui se passe d'autre, ou on crève de notre lassitude qui nous conduirait à ne jamais rien tenter ? Après tout, avec tout ce qu'on vient d'évoquer, ce n'est pas un feu sacré qui devrait nous rendre tristes et las à lui seul. On devrait peut-être même y voir un signe, ça pourrait aboutir à un truc productif. Même si c'était pas de bol pour la promotion de la saison de 8 de GoT. La réalité dépasse sempiternellement la fiction.

Vue rare de l'activité cérébrale de l'auteur. © Internet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques