INDIGNE, Cannes 2012

Le visage crispé du Président du Jury en disait long au moment où il donnait le Palmarès du malheureux 65ème festival de Cannes.

Mossieur Moretti réglait ses comptes.

Il a balayé les rares films intéressants qui était en compétition éliminé tous les film américains d'ailleurs médiocres; Superbement oublié les acteurs français, méprisé Jacques Audiart.

Son choix aurait pu être celle de l'audace. Il aurait pu saluer le travail de Leox Carax qui a créé la polémique en 2012.

Les choix de Moretti sont une insulte au Cinéma. Choisir des réalisateurs reconnus et déjà primés, alors qu'ils ne produisent que des films secondaires, c'est affligeant. Récompenser Garrone, le seul italien de la compétition, mauvais film de l'avis de tous. C'est indigne.

La volonté d'éliminer de la scène le cinéma français et le cinéma américain est un tour de force, j'allais écrire un tour de farce.

Quoi que fasse Moretti, il ne peut cacher l"évidence. C'est le cinéma français qui a dominé à Cannes cette année comme en 2011. Ne pas le reconnaitre c'est une insulte à l'intelligence des festivaliers. Nul doute que les spectateurs sauront faire le tri et donner un triomphe au film d'Audiart, couronner les nombreux acteurs français et belges, saluer la vitalité de Resnais, Carrax, Kerven et autres.

Il n'y avait aucune femme en compétition à Cannes en 2012

 Ce festival a perdu son ame, nous sommes nombreux à vouloir fêter le cinéma ailleurs. Dommage!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.