JEAN-MARIE BLAS DE ROBLÈS, AUTEUR INVITÉ DES LECTURES SOUS L'ARBRE 2019

Né en 1954 à Sidi-Bel-Abbès, Jean-Marie Blas de Roblès est notamment l'auteur de Là où les tigres sont chez eux (Prix Médicis 2008), qui l'a révélé au grand public, et du très remarqué L'Île du Point Némo (2014). Après Dans l'épaisseur de la chair, le somptueux hommage d'un fils à son père, Jean-Marie Blas de Roblès revient en 2019 avec Le Rituel des dunes publié chez Zulma. Écrit avant Là où les tigres sont chez eux, puis entièrement remanié, Le Rituel des dunes offre de magnifiques retrouvailles avec des lieux, des personnages, une atmosphère magnétique, et ce ton si particulier, fougueux et incroyablement stimulant.

 

Retrouvez Jean-Marie Blas de Roblès pendant les Lectures sous l'arbre :

 

À la table de Jean-Marie Blas de Roblès : repas, lectures et échanges avec l'auteur dans un restaurant. Mercredi 21 août à 12h (départ de l'Arbre vagabond). 22 euros, nombre de places limité.

 

Une heure avec Jean-Marie Blas de Roblès : lecture de Le Rituel des dunes (Zulma, 2019). Jeudi 22 août à 14h30 (à l'Arbre vagabond). Gratuit.

 

→ Pour plus d'informations, consultez notre programme en ligne → http://www.lectures-sous-larbre.com/le-programme

 

blas-de-robles-jean-marie-blas-de-robles-opale

 

« Il neige sur Tientsin, et les fumées d'usines, rendues plus noires par ce contraste, balaient la libellule de soie rouge qu'il aperçoit, très loin, par sa fenêtre. D'une main engourdie par le froid, il a purgé de nouveau le radiateur pour essayer de faire monter un peu d'eau chaude jusqu'à lui. Et comme chaque fois, bien sûr, il n'a pas réussi à éviter le jet d'urine sournois de la machine. À l'endroit où la flanelle de son pantalon est mouillée, sa peau se glace peu à peu.

Il tombe alors dans un des deux sordides fauteuils verts qui lui sont alloués – tendus de plastique à motifs irisés, le même exactement que celui des protège-cahiers de son enfance. Une gorgée de l'infect brandy local, prise au goulot, une cigarette vite allumée après celle qu'il vient d'écraser sur une sous-tasse... La Chine, du moins ce qu'il en voit, ressemble à La Garenne-Bezons. Plus que temps, se dit-il, d'ouvrir enfin la lettre de Thaïs. Elle est arrivée ce matin du Brésil, et il a sciemment attendu ce pic de déprime avant de la lire : sur les timbres on peut voir un colibri, deux tatous et un bosquet d'arbres à pain. Décision prise, l'urgence est telle que dans sa hâte il déchire avec l'enveloppe une partie des feuillets qu'elle contient. »

 

« Le Rituel des dunes », Jean-Marie Blas de Roblès (Zulma, 2019)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.