Les poètes des Lectures sous l'arbre 2014 : Philippe Longchamp

 

Rue du Dessous-des-Berges,

on repeindrait les appétits de la Commune.

Veillons à cribler souvent,

de Bastille à Voltaire ou La Rapée,

l'asphalte et les murs

de nos mots d'amour à milliers de cris.

 

A qui sabote nos câbles de funambules,

un morceau de rail pour monture,

des plumes, du goudron, et ouste !

 

Arbres du Vert Galant,

hiver gravé à la gouge sur l'eau du fleuve.

J'ai évidé les abois,

elle au-delà est un vol stationnaire,

vanesses en veille,

infiniment abrupte et colorée.

 

Au-dessus des eaux, le vertige est un délice,

surtout dans les soirs lavés si ton épaule

est contre mon épaule.


Philippe Longchamp, Soleil pas d'équerre, Cheyne éditeur, collection verte, 2008.

 

 

Parcours de lecteur

Le mercredi 20 août à 10h30, Philippe Longchamp présente trois livres de son choix dans la librairie extérieure de l'Arbre vagabond. Offert.

 

À la table de 

Le mercredi 20 août à 11h30. Rencontre et échanges avec Philippe Longchamp autour d'un repas.

 

L'avant-spectacle du soir

Le mercredi 20 août à 18h30, bibliothèque municipale du Chambon-sur-Lignon : rencontre avec Christiane Cohendy, Alexis Kowalczewski et Philippe Longchamp autour de Des pas de crabe sur du jaune. Offert.

 

Brèves rencontres de quidams : 24 portraits minuscules.

Le mercredi 20 août à 21h, Christiane Cohendy lira des textes extraits de Des pas de crabe sur du jaune de Philippe Longchamp, musique d'Alexis Kowalczewski. Salle des arts de Saint-Agrève.

 

Une heure avec

Le jeudi 21 août à 16h30, Une heure avec Philippe Longchamp, à l'Arbre vagabond. Lecture de Et dessous le sang bouscule et Soleil pas d'équerre. Parcours littéraire autour de Marie Huot. Offert.

 

Les Fondatrices

Le samedi 23 août à 16h30. Sous la yourte de l'Arbre vagabond, Philippe Longchamp évoque le rôle qu'a joué pour lui le groupe des poètes de la Résistance.  


Renseignements et réservations : cliquez ­ici


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.