Jean-Marie Barnaud, auteur invité des Lectures sous l'arbre 2018

Retrouvez Jean-Marie Barnaud pendant les Lectures sous l'arbre 2018.


photo-jmb-bassez
Jean-Marie Barnaud est né à Saintes en 1937. Il habite Mougins. Il publie son œuvre poétique à Cheyne (seize titres depuis 1983) : il a reçu le Prix Georges-Perros en 2001 pour Bleu et quoi d'autre et le Prix Apollinaire en 2010 pour Fragments d'un corps incertain. Il a fait paraître aussi des récits et nouvelles, chez Gallimard, Verdier (collection Deyrolle) et L'Amourier. Parallèlement à ces travaux, il poursuit auprès de différentes revues une collaboration littéraire et critique. Il est également membre du conseil éditorial de Cheyne éditeur.

 

 

 

Retrouvez Jean-Marie Barnaud pendant les Lectures sous l'arbre 2018 :

  • Vous prendrez bien un verre avec nous ? Jean-Marie Barnaud échangera avec Jean-Pierre Siméon à propos de leurs lectures.

    - Alcools de Guillaume Apollinaire, le mardi 21 août à 18h30.

    - Plupart du temps de Pierre Reverdy, le mercredi 22 août à 18h30.

    - Histoire de moi-même de Henry David Thoreau, le jeudi 23 août à 18h30.

    - La Vie en dansant d'André Velter, le vendredi 24 août à 18h30.

    → À l'Arbre vagabond. Sans réservation, commande libre.

 

  • Soirée La Nuit de Philippe Rahmy. Jean-Marie Barnaud présentera la soirée en hommage à l'auteur. Lecture par Denis Lavant de Mouvement par la fin et Demeure le corps.

    → Jeudi 23 août, 22h à la Salle du lac de Devesset. Sur réservation.

  • Soirée Petites chroniques du quotidien. Clotilde Mollet et Hervé Pierre de la Comédie-Française liront Le Poète et la méchante humeur de Jean-Marie Barnaud, Pipi, les dents et au lit de Laetitia Cuvelier et Les Petits Malheurs de Jean-Claude Dubois. Une rencontre avec les auteurs à la bibliothèque de Saint-Agrève précédera la soirée.

    → Vendredi 24 août, 21h à la Salle des Arts de Saint-Agrève. Sur réservation.

Plus d'informations dans le programme complet.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.