RENCONTRE AVEC L'AUTEUR RA HEE-DUK ET SA TRADUCTRICE KIM HYUN-JA

Ra Hee-duk

Née en 1966 à Nonsan, en Corée du Sud, Ra Hee-duk a publié sept recueils de poèmes et quatre essais. Plusieurs distinctions parmi les plus prestigieuses lui ont été décernées : Prix Midang, So-wol, Kim Su-young, Hyundae Munhak. Elle enseigne actuellement la littérature coréenne et l'art d'écrire à l'université de Chosun à Gwangju (Corée du Sud).

ra-hee-duk

Kim Hyun-ja

Née à Séoul, Kim Hyun-ja a collaboré à l'édition de la Pléiade des œuvres complètes de Jules Supervielle. Elle a traduit de nombreux poètes coréens (Hwang Tong-gyu, Kim Myong-in, Moon Chung-hee...). Elle vit en France depuis une trentaine d'années. Elle contribue à présenter la poésie coréenne dans diverses revues telles que Po&sie, Europe, Résonance générale et Meet.

kim-hyun-ja-1

Retrouvez Ra Hee-duk et Kim Hyun-ja pendant les Lectures sous l'arbre 2019 :
Une heure avec Ra Hee-duk et sa traductrice Kim Hyun-ja, autour de Le ver à soie marqué d'un point noir. Lectures bilingues et échanges.
Vendredi 23 août à 14h30 à L'Arbre vagabond. Gratuit.
À la table de Ra Hee-duk et de sa traductrice Kim Hyun-ja, repas, lectures, échanges.
Samedi 24 août à 12h, départ de L'Arbre vagabond. 22 euros, nombre de places limité.


Retrouvez toutes les informations et le bulletin d'inscription dans le programme complet → http://www.lectures-sous-larbre.com/le-programme

 

Parfois le printemps me rend visite

« Depuis longtemps mes mots ont cessé de couler vers toi

Les mots
à peine sortis de ma bouche gèlent aussitôt dans les airs
comme une toile d'araignée qui se pétrifie dans le vide

Seule la rumeur du silence se répand
et les débris glacés des mots se trouvent éparpillés

Parfois le printemps me rend visite
Les mots exposés aux rayons nouveaux du soleil
les mots qui fondent et ruissellent, je les entends de nouveau
Dans une brume de chaleur
les mots remplis de sève en appellent d'autres

De grâce,
pardonnez-leur ces turbulences »

Ra Hee-duk, « Le ver à soie marqué d'un point noir », traduit du coréen par Kim Hyun-ja (Cheyne, D'une voix l'autre, 2017)

le-ver-a-soie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.