Lefrançois
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

514 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 juin 2017

Lefrançois
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Modi rencontre Macron, un partenariat à sens unique.

Dès qu'on leur parle de l'inde les gouvernements français sautent sur leur chaise tel un cabri en bêlant partenariat stratégique, faute d'en penser le contenu et les contreparties, d'en dresser le bilan.

Lefrançois
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'occasion de faire un bilan, le partenariat stratégique noué depuis 1980 dont bénéficie l'inde n'a toujours pas de contreparties, à chaque marché important les indiens se comportent comme ils se comportent partout dans le monde en négociateurs impitoyables dans un monde concurrentiel oubliant le projet global alors qu'ils nous sont redevables. Humilier continuellement un partenaire sans en subir les conséquences les encourage à penser qu'ils peuvent se passer continuellement de la france dans les négociations commerciales. Que Modi ait l'outrecuidance de considérer les pays d'europe à égalité avec la france en est l'illustration.

Aujourd' hui ils en remettent une couche sur le projet des centrales nucléaires.

On pourrait leur rétorquer que la reconsidération de notre vote sur la prolifération nucléaire est dans la balance, nous sommes la seule puissance à nous opposer à des sanctions, ça ne les empêche pas de nous faire continuellement des bras d'honneur sur les implantations de nos groupes, sur les avions de combats, sur les systèmes de missiles etc...Sauf le nucléaire bien sûr pierre angulaire de ce partenariat qui ne rapporte rien

http://www.lepoint.fr/monde/nucleaire-le-drole-de-jeu-d-alstom-en-inde-02-06-2017-2132217_24.php

La question posée est purement et simplement celle de savoir si la france a un quelconque intérêt à maintenir ce partenariat. Nous n'aurions rien à y perdre puisque jamais nous n'avons eu d'accès privilégié à leurs marchés..C'est un partenariat de dupes, il est temps de leur signifier, d'acter que l'inde en est sortie si jalais elle n'y est entrée

Que veut l'inde, c'est à elle de répondre.

Que veut la france c'est au tout nouveau président de le déterminer, un vrai test diplomatique.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.