Questions sans réponses

Pourquoi si l'astronomie permet de revenir en arrière dans le temps, on ne peut contempler la terre?Pourquoi lors d'une expérience de comptage de certains éléments de cellules souches, on ne tombe jamais sur les mêmes résultats, ce qui est impossible, les molécules étant les mêmes... et pourquoi publie-t-on alors le résultat sur la description d'un traitement à base de cellules souches sans avoir résolu cette énigme?

Pourquoi si l'astronomie permet de revenir en arrière dans le temps, on ne peut contempler la terre?

Pourquoi lors d'une expérience de comptage de certains éléments de cellules souches, on ne tombe jamais sur les mêmes résultats, ce qui est impossible, les molécules étant les mêmes... et pourquoi publie-t-on alors le résultat sur la description d'un traitement à base de cellules souches sans avoir résolu cette énigme?

Pourquoi une femme qui a un mari asperger ne comprend toute l'attention portée à elle lorsque celui-ci décide de refaire le carrelage de la cuisine ou du salon, se plaignant de n'avoir jamais de fleurs et pourquoi si il pense aux fleurs elle lui dira immanquablement que n'empêche il faut s'occupper et non pas que tu t'occupes du carrelage de la maison? Le penchant de la pensée, les efforts mobilisés ne sont-ils pas là dans l'évidence de l'action? Pourquoi est-ce insuffisant, pourquoi elle ne m'offre jamais de fleurs? pourquoi il ne faut pas dire à une femme tu es belle ce soir au risque de la vexer.

Pourquoi souhaiter une bonne journée à des collègues de travail dont on sait très bien qu'ils ne sont là que par la contrainte de la nécessité.

Pourquoi Edwy Plenel s'énerve si souvent sur des propos sans importance, le choix à faire étant de savoir si on veut vivre ensemble ou divisés, ceux qui ne le veulent pas apparaissant si petits et mesquins qu'il suffit de les ranger dans la rubrique du mois les laids ténébreux.

Pourquoi si on veut vivre solidaires et ensemble on ne lutte pas pour les Etats-Unis d'europe dès maintenant, avec un réseau postal unique, une répartition hospitalière européenne, des réseaux de transport unifiés, une fiscalité et des droits communs. Quel avenir pouvons-nous avoir en temps de crise si le nationalisme c'est la guerre et que la crise ne nous donne le choix qu'entre le socialisme et la barbarie?

J'oubliais, quitte à attraper une méningite, peut-on vivre dans un pays aux valeurs principielles tout en assurant la sécurité de nos approvisionnements, peut-on toujours défendre les libertés contre nos propres intérêts, c'est quoi la règle, sinon qu'il n'y en a pas.

Notre vie est-elle si absurde qu'il faille lui donner un sens?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.