mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mar. 30 août 2016 30/8/2016 Édition de la mi-journée

Chère Christine Boutin, Cher François Lebel, interdisons le mariage pour tous

Lettre ouverte à nos amis "pas homophobes" mais "quand même jusqu'où s'arrêteront-ils?".

Lettre ouverte à nos amis "pas homophobes" mais "quand même jusqu'où s'arrêteront-ils?".

 

Suite à vos propos tout bonnement hallucinants sur la "pente glissante" où vous passez du coq à l'âne en dépit du bon sens, au détriment de toute rationalité, insultant aux passages non seulement des millions d'individus de par le monde dont le seul tort est de n'aimer pas comme vous, mais aussi vos fonctions républicaines (non parce que que les curés s'excitent et délirent, ce n'est pas bien grave au fond, ni tout à fait nouveau - le délire -, mais des élus de la république, là ça dépasse un peu), suite donc à ces débordements dont je note au passage qu'ils ne semblent pas mobiliser outre mesure la communauté mediapartique, sans doute convaincue que les vrais problèmes sont ailleurs (la crise, les fraudes, etc...), ignorant de manière assez spectaculaire pour des "intellectuels engagés" à quel point le genre est au coeur du politique et du social, de la domination et de la libération, suite à tout cela, donc, je ne relèverai pas l'hypocrisie et l'irrationalité de votre réthorique (des liens entre homosexualité et polygamie, inceste ou zoophilie que rien n'autorise, des références au règne animal non seulement inexactes mais sans aucun doute déplacées (de quoi les animaux sont ils le nom??)), et je vous propose d'aller au bout de votre logique "reproductive" (mais pourquoi diantre ne demande-t-on pas aux jeunes mariés des certificats de fertilité??), allons y:

 

interdisons le mariage aux couples stériles, aux femmes ménopausées, aux personnes non-vierges (elles se sont probablement reproduites en dehors des liens sacrés du mariage), aux femmes ayant déjà pratiqué l'avortement, aux multirécidivistes du divorce (et donc du mariage), aux personnes qui n'ont pas les moyens financiers d'élever des enfants, aux membres de communauté susceptibles d'etre traditionnellement polygames (la liste est longue), ben oui parce que c'est la porte ouverte à tous les débordements, interdisons le mariage aux personnes ayant déjà des enfants d'autres mariages, aux personnes pratiquant fellation, cunnilingus et autres doigtés rectaux, aux personnes se mariant sur un coup de tete, à Las Vegas, à Britney Spears, Eddi Barclay ou Lisa Minelli, aux couples mixtes (n'entendions nous pas, à l'époque, les memes arguments "et pourquoi pas avec les chiens?"), et puis tant qu'on y est, interdisons le mariage à ceux qui n'ont pas le bac, aux illettrés, aux pauvres, aux ouvriers, aux femmes de ménage, aux immigrés, aux employés du tertiaire, aux athées, aux lecteurs de Sade ou de Genet, à ceux qui écoutent de la mauvaise musique, à ceux qui ont aimé Festen ou Salo, et puis tiens, interdisons le mariage à tous ceux qui ont déjà maté un porno sur internet, aux échangistes, aux naturistes, aux sadomasochistes, aux fétichistes, aux onanistes, aux anarchistes, aux transformistes, et puis aux acteurs et actrices (après tout on peut pas vraiment savoir s'ils s'aiment vraiment ceux la...), et puis aux femmes actives (mauvaises mères!), aux femmes passives (feignasses!), aux femmes à la santé fragile (mauvaises génitrices!), aux femmes qui boivent et qui fument, aux femmes vénales (se marient elles vraiment pour faire des enfants), et aux hommes vénaux aussi, il y en a, aux hommes à "troubles érectiles", aux femmes à petite poitrine (mauvais ratio hanche/poitrine, signe d'un faible taux de fécondité selon certains :), aux hommes au sexe trop petit, ou trop gros, aux consommateurs d'OGM ou de fast-food, à ceux qui ne prennent pas de petit dejeuner, ou qui regardent trop la télé, bref interdisons le mariage pour tous, à tous. Et qu'on n'en parle plus.

 

En vous remerciant de me faire sentir tellement bien, tellement légitime, tellement égal à tous dans mon droit d'aimer et de voir mon amour reconnu par tous, par mes proches, par l'état, aux yeux du monde, je compte sur vous pour remettre de l'ordre dans tout ça.

 

Je ne voudrais pas devenir impoli

Le Gay Tapant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Moi, je ne suis pas pour le mariage pour tous mais pour le divorce pour tous.... 

J'ai lu qu'une personne plus haut citait Léo dans le texte (Eh Basta!), je vous signale, histoire de contextualiser que Léo était marié...

Dis, cher gay tapant, je n'ai qu'une chose à te dire; j'ai mal pour toi et honte pour eux. L'horreur est humaine. Tu as bien raison de fondre ton humeur dans une énergie d'humour; comme le disait mon grand père: "on ne discute pas avec les brouettes, on les pousse" et tu l'as magistralement fait. 

Longue vie à toi, frère humain. 

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) valable jusqu'au 4 septembre et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 36 abonnés

Le Gay Tapant