De quel peuple Michel Onfray est-il le nom ?

Non mais serieusement de quoi tu parles Michel ? Donc c'est ça la "philosophie", balancer des grands mots qui ne veulent plus rien dire pour faire comme les "anciens"? Parce que ça fait trembler les coeurs dans les chaumières? C'est vrai "peuple" ça fait Hugo, et Hugo, ça y est c'est officiel (c'était dans un sondage récent), c'est l'écrivain préféré des Français (dans le top 10 il y avait aussi Musso et Lévy, si ça te rassure)...

Non mais serieusement de quoi tu parles Michel ? Donc c'est ça la "philosophie", balancer des grands mots qui ne veulent plus rien dire pour faire comme les "anciens"? Parce que ça fait trembler les coeurs dans les chaumières? C'est vrai "peuple" ça fait Hugo, et Hugo, ça y est c'est officiel (c'était dans un sondage récent), c'est l'écrivain préféré des Français (dans le top 10 il y avait aussi Musso et Lévy, si ça te rassure)...

Non mais sérieusement, en 2015, à l'heure d'Internet et des réseaux sociaux et de l'immigration de masse et de la mixité, c'est quoi le peuple? Il a pas tort, Yann Moix, de te poser la question. Donc "c'est ceux qui se levent tous les matins pour aller au boulot" et "ceux qui ne gouvernent pas", c'est ça?

Mais donc le chômeur il est pas "le peuple"? Et celui qui se lève tard parce qu'il bosse le soir, il est le "peuple"? Et dis moi, "ceux qui nous gouvernent", ça commence où? Le maire du village, il est "le peuple"?  Et si on admet que les politiques ne gouvernent plus grand chose, que c'est le grand Kapital qui nous gouverne, les entreprises du CAC 40 et les Moody's et compagnie, du coup c'est qui "le peuple"? Et l'employé d'une de ces entreprises, juste l'employé tu vois, il est "le peuple" du coup ou pas? Et attends donc en fait tu as l'air de mettre aussi les médias dans le meme panier, donc OK, mais donc Cyril Hanouna, par exemple, il "nous gouverne"? Ou bien c'est Bolloré? Ou Pigasse? Mais sinon tu parles du peuple de twitter ou du peuple de Facebook? Non parce que j'ai l'impression depuis quelques temps que les "médias" se contentent juste de reprendre ce qui se dit sur twitter pour faire leur journal, au fur et à mesure que la vie on-line remplace la "vraie vie".. et donc j'ai l'impression pour ma part qu'il y a une poignée d'agités du clic, avec leurs milliers de followers, qui font et défont les réputations, distribuent les bons ou les mauvais points et décident à ma place de ce qui est important ou pas. C'est des mecs généralement sortis de nulle part, hein, on parle pas là de ces "élites" que tu conspues, juste des regular guys qui ont réussi à se faire plein de followers... Donc ceux là ils sont le peuple? ils nous gouvernent? Je comprends pas bien...

Et puis attends: le peuple en fait tu parles des pauvres, non? Mais si on est un peu riches mais qu'on gouverne pas, on n'a pas le droit d'etre peuple? Non? Moi par exemple je gagne pas trop mal ma vie, mais je gouverne rien ni personne, je viens d'une petite banlieue ouvrière, papa était dentiste, mais je suis "peuple" ou pas? Ah non, j'ai fait HEC donc ça compte pas? Mais je bosse pas pour les entreprises du CAC40, donc je fais quoi? 

Mais donc en vrai c'est à partir de quel niveau de revenu "le peuple"? Et quel degré de controle sur sa propre vie?

Et sinon tu parles du peuple du Nord, plutot Florian Philippot? Ou du peuple du Sud, plutot Marion Maréchal? Tu parles du peuple plutot Sables d'Olonne ou plutot barrage de Sivens? Le peuple Kebab ou le peuple Mc Do? 

Mais sinon, aussi, dis moi O grand père penseur du peuple, le peuple il est musulman? Il est juif? Parce que bon, tu es au courant que la plupart des juifs ne sont ni riches, ni gouvernants, mais donc si on est juste lambda ET juif, on fait peuple ou pas? Et le peuple il est en France depuis combien de temps? Ca s'aquiert au bout de combien de temps, le label "peuple"?

Et puis aussi attends, j'ai pas fini: le peuple il est gay ou pas? Ou alors juste t'es gay donc tout de suite tu fais partie du grand lobby international des pédales roses? Non mais c'est vrai dis moi, j'aimerais savoir... Non mais le vrai gay, tu vois, le petit gay de province, un peu caché un peu tranquille, il fait pas de remous tu vois, ca se trouve il est meme pas "out"... tu sais il y en a un paquet des comme ca, et non, comme les juifs, ils sont pas tous riches et ils passent pas tous leur vie à faire la féte ou à comploter pour pervertir tous les enfants de France à coup d'ABCD de l'égalité... Alors donc, celui la, il est "peuple" ou pas?

Non mais juste je demande parce qu'il me semble qu'en 2015 parler du "peuple" comme d'une entité immuable et uniforme, "LE PEUPLE", comme une espece de blob au ras du sol sur lequel essaieraient de surfer nos élites, et puis justement, parler de cette vieille opposition binaire "le peuple" contre "les élites", façon Star Wars, genre les gentils rebelles contre l'Etoile Noire, ça me parait un peu simpliste voire simplet, surtout pour un "penseur". Surtout pour un mec qui se donne le monopole de la pensée en disant au pauvre Moix "ne vous essayez pas à la pensée ça ne vous réussit pas". Parce que penser, justement, c'est se poser des questions et éviter d'utiliser des termes lourds de sens comme s'ils recouvraient une évidence indiscutable... En disant des choses genre "non mais eux se reconnaitront"... Le peuple de Michel Onfray se reconnaitra dans le peuple que Michel Onfray défend... Ah ben c'est sur qu'on va aller loin... Penser, par exemple, c'est ne pas se contenter de discréditer Sade parce qu'il était criminel et donc odieux, mais plutot comprendre pourquoi à ce moment là de l'histoire il écrit ce qu'il écrit, ce qu'il représente comme asymptote et aboutissement des lumières, pourquoi et comment cette monstruosité nous rencontre tous, et comment gérer cette monstruosité plus de deux siècles plus tard. ça c'est "penser" tu vois. C'est ne pas se contenter de crier que Freud est un charlatan et un pervers mais comprendre pourquoi et comment ses écrits ont eu un tel impact, à la fois sur nos vies intimes et sur la vie culturelle du siècle passé... Ah mais j'oubliais ... C'est vrai que t'as créé une université "populaire"... C'est comme les chanteurs en fait. Il y a les chanteurs et les chanteurs "populaires"... J’ai rien contre le populaire, mais en général je me méfie de ceux qui s’accolent l’adjectif. Ça sent pas trop bon en général. Arrete de croire que tu as le monopole de la pensée. Arrete de te prendre pour un intellectuel. Tu n'est qu'un penseur de variétés.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.