Naïfs ou manipulateurs ?

Ne deviens pas sociétaire du Média m'avait dit un ami clairvoyant, ce sont tous des vieux chevaux de retour du socialisme bourgeois.

Après avoir fait chuter Mélenchon aux présidentielles, le PS s'est infiltré à la tête de la FI et dans Le Media. De coups en coups, les apparatchiks ont réussi à tuer cette force vive dangereuse pour le pouvoir. Cet article illustre tout à la fois leur incapacité stratégique, leur incompréhension du présent et leur ignorance du peuple.

Heureusement que les procédures de sécurité des cartes bancaires sont bien faites parce qu'ils on tenté de prélever automatiquement après m'avoir rayé..... Chikirou n'avait sans doute pas la carrure ou le style mais je n'ai pas vu malice à son limogeage. Par contre je n'ai pas aimé le limogeage d'Aude Lancelin à qui on ne pouvait rien reprocher. Mais cette évolution prend maintenant tout son sens. Il ne s'agit rien moins que de circonvenir et dévoyer de l'intérieur un média pro peuple.

Après la bonne mise en avant de Maxime Renahy avec où est l'argent sur la fraude et l'évasion fiscale généralisée massive j'étais plutôt séduit. Mes premiers doutes sur Denis Robert à la tête du Média sont nés quand il a tendu un piège grossier à Etienne Chouard dont le seul souci, et sincère, c'est de donner le pouvoir au peuple. Je viens d'écouter son interview de l'ex ministre du budget sous la présidence de François Hollande sur Le Media et j'en sors catastrophé; convaincu que Le Média est devenu une instance promotionnelle de feu le parti socialiste.

Ce n'est pas tant l'exercice d'autocritique feutrée entre potes qui m'a déplu. Il est toujours bon de se remettre en cause. Mais il y a diverses profondeurs. En l'occurrence, j'ai eu l'impression de contempler deux complices comploteurs de leurs promotions médiatiques réciproques dans une danse de salon. Christian Eckert qui ose dire qu'ils ont trop fait confiance au "million d'emploi de Gattaz". Quel naïf ! et donc à ce niveau quel incompétent s'il y a cru ! (ou quel vicieux s'il fait semblant d'y croire !) Avez-vous seulement songé aux espoirs déçus des gens désespérés par leurs situations ? Vous rendez-vous compte de vos inconséquence de socialises bourgeois ? Connaît-il l'histoire du scorpion et du crocodile ?

Ni le journaliste, ni le politique, en apparence si dévoués au bien commun, ne semblent pas avoir compris à quelle cruauté, à quelle violence de sociopathes psychopathes, d'une classe soudée rouée, complice, dominatrice, mafieuse à l'occasion... ils avaient à faire. L'agneau parlant au loup ! C'est ours, tigre ou lion qu'il faut être face à ces gens là ! et avec la ruse d'un renard en plus ! Michel Onfray lui l'a compris. Il le dit bien dans son échange avec Juan Branco chez Taddei sur RT.

Sun Zee l'a pourtant expliqué et même un prof de math peut comprendre : il faut connaître l'adversaire très en détail et l'adversaire ce ne sont pas ses valets politiques ce sont les Windsor, les Saoud, les Bauer (alias Rothschild), les Buffet, les Rockfeller, les Arnaut, Pinault, Drahi, Niel, Hermand, de Castries, Lagardère, Bouygues, Dassault et consors... avec tous leurs rouages financiers offshore, avec toutes leurs organisations OG et ONG, avec tous leurs médias subventionnés à nos frais, avec toutes leurs infiltration des universités catholiques, juives ou coraniques et des grandes écoles. L'adversaire ce sont tous ces "power people" listés par les Panama Papers ttps://www.icij.org et dénoncés tant par Juan Branco dans Crépuscule que par Maxime Renahy dans où est l'argent. Ils sont 1% nous sommes des milliards.

Bref, au mieux deux incompétents qui se pavanent devant une caméra en laissant croire sincèrement ou par pure bêtise qu'ils veulent changer un système alors qu'il ne font que le changer assez pour que rien ne change dans le contrôle des dominants. Eux et leur croyance qu'on pourrait changer par des ajustements; comme par exemple l'imposition sur des capitaux sous Hollande que la caste du 1% n'avait certes pas apprécié au point que Macron et ses rems aux ordres ont été priés de la supprimer illico.

Mais ce ne sont plus des ajustements qui conviennent au niveau de pourriture et de déliquescence atteint. C'est tout le pouvoir et l'argent qu'il fallait et qu'il faut encore leur confisquer ! "Nettoyage lance haute pression" aurait dit Sarkozy car "ils ne sont pas seulement corrompus, ils sont la corruption" a dit Branco. Sauf recette de guérison miraculeuse la gangrène nécessite l'amputation.

La valeur ajoutée à ceux qui, par leur coopération la produisent ! et en plus des rémunérations du travail ! Fin de l'arnaque capitaliste consistant à externaliser les coûts sur la société et privatiser les profits !

Ça ça aurait de la gueule, ça ce serait du socialisme ! et d'un autre niveau que les sempiternels "rassemblements de la gauche" uniquement destinés aux promotions payées par l'état en échange d'une mise sous contrôle du peuple.

Allez on vous a assez vu les socialos, les écolos, les bobos : Dégagez ! vous et votre idéologie moribonde ! Dégagez vous et votre croyance des années 60 qu'on pourrait changer le système ! Vous avez assez contribué au mal, vous n'avez pas vu à la différence d'Henri Guaino les temps changer; vous n'êtes pas et plus au niveau. Inscrivez-vous comme tant d'autres à Pôle Emploi !

Libérez Le Média et allez vous faire embaucher par les multinationales de vos maîtres comme tous les chefs syndicalistes sur le retour !

Nous, la FI de base, nous les Gilets Jaunes, nous le peuple uni, on va nettoyer les écuries d'Augias sans vous et vous compris....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.