Hommage corrézien à Jacques Chirac

Même le NPA rend hommage à Jacques Chirac

 Texte du bulletin corrézien du NPA : Corrèze la Rouge - npa19@npa-mail.org

Chirac: sans commentaires

Nous ne commenterons pas la mort de Jacques Chirac

Nous comprenons bien évidemment la douleur de sa famille et de ses proches, en particuliers de nos bébés Chirac corréziens »

Nous comprenons que ce n’est pas le moment de faire de la politique. Nous pleurons un champion de l’amitié entre les peuples et de la défense des valeurs de la république.  

Nous respectons cette étrange trêve qui réunit en Corrèze toute la classe politique autour du Grand Jacques, symbole de la fraternelle collusion rad-soc locale.

Nous n’évoquerons pas les militants RPR payés par la mairie de Paris, les marchés publics truqués, les faux électeurs et les déjà gratuits homards de l’époque.

Nous n’évoquerons pas la reprise des essais nucléaires en 1995, aberration écologique et symbole de la colonisation.

Nous n’évoquerons pas le massacre des 18 camarades de la grotte d’Ouvéa, commandité par le premier ministre Chirac et son président Mitterand.

Nous n’évoquerons pas le bruit et l’odeur des étrangers qui incommodaient Chirac, comme ils doivent incommoder aujourd’hui le bébé Chirac Macron qui les pourchasse.

Nous n’évoquerons pas la Francafrique, ses belles amitiés avec les pires dictateurs du continent noir, amitiés restées solides sous Hollande et Macron.

Nous n’évoquerons pas les 65 privatisations de groupes industriels, la suppression de l’ISF ou la suppression de l’autorisation administrative de licenciement, politique poursuivie par les successeurs.

Nous n’évoquerons pas les amis Pasqua-le-SAC, Debré et Sarkozy ministres de l’intérieur responsables de la chasse aux sans papiers de Saint Bernard, ou de l’assassinat de Malik Oussekine.

Nous aurons enfin une pensée particulière pout toutes les veuves du Grand en Corrèze qui savaient disait-il rester debout quand leurs Hommes sont à table.

Comme BFM et les autres, faisons preuve de retenue.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.