Pile je gagne, face je ne perds pas

Si je suis pris, je rembourse et paye donc ce que je devais, si je ne suis pas pris, j'ai gagné.

Sylvie Goulard vient de rembourser 45.000 euros au parlement européen, François de Rugy a dit qu'il rembourserait les frais de repas douteux, etc.

Quelle forme de justice est-ce là ? Lorsque vous fraudez le fisc, par exemple, vous payez les sommes que vous deviez payer et en plus, vous payez une amende dont la raison d'être est de dissuader les éventuels fraudeurs. Dans les deux mentionnés ci-dessus (et d'autres, cf. Agnes Saal et ses taxis, Jean-Jacques Bridey et ses notes de frais remboursées deux fois, Mr. Didier Robert et ses salaires illégaux, etc.),  le fautif paye juste ce qu'il devait payer. En d'autres termes, il ne risque rien à ces comportements délictueux. S'il n'est pas pris, c'est gagné, s'il est pris, il ne payera pas plus que ce qu'il aurait du payer. Dans ces conditions, aucune raison financière d'être honnête.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.