Hiroshima et Windows sont les deux tenseurs du Nouveau Monde.

Le Monde a basculé 2 fois au XXème siècle. Une 1ère fois à Hiroshima et une 2ème fois avec Windows 95. Le "Nouveau Monde" c'est cela, Après le nihilisme vient la révolte. A quoi sert l'Argent ou le Pouvoir quand vous avez l'Atome et le Virtuel ? Les élites aimeraient répondre "pour nous en protéger" mais autant essayer de se mordre le coude que d'avouer une trahison.

Le monde a basculé deux fois au cours du 20ème siècle. Une première fois à Hiroshima et une deuxième fois avec Windows 95. Plus que les deux guerres mondiales, plus que l'émergence de l'URSS, plus que la révolution sociétale de 1968 et l'homme sur la Lune un an après, plus que la désintégration de l'URSS 70 ans après sa naissance ; ce qui nous a préparé au 21ème siècle, c'est la découverte du noyau atomique (1932), et la consécration du réseau de communication mondial Internet (1995).
Hiroshima puis Nagasaki ont tendu la conscience de tout humain au degré de possible annihilation planétaire.
Internet met chacun d'entre nous en communication privée ou publique. Chaque esprit peut s'adresser à tous les autres en même temps, quelque soit le lieu. L'avènement de la réalité augmentée et de l'imprimante 3D vont être les principaux outils de ce vecteur de communication.
La conquête spatiale au 21ème n'est et ne sera pas une conquête mais toujours qu'une simple exploration. Elle deviendra une conquête au siècle suivant si nous n'avons pas disparus d'ici là. Elle sert et servira encore et surtout à étudier la résistance de l'homme à des conditions extrêmes, hors atmosphère, et sous radiations, pour survivre à un éventuel hiver nucléaire.

"Nous n'héritons pas de la Terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants"

Que s'est-il passé au 20ème siècle que nous n'avons pas vu pour être entré dans le 21ème de manière aussi catastrophique ?
Que s'est-il passé au 20ème siècle pour avoir rater l'atome et le multimédia ?
Le 20ème siècle c'est le siècle tendu par l'électron et le pétrole, deux tenseurs qui ont été découverts, compris et maitrisés au 19ème siècle. Le pétrole pour la guerre et l'électricité pour la paix.
Le 19ème siècle était le siècle tendu par la thermodynamique et les empires coloniaux, ces deux tenseurs trouvant leurs origines au siècle précédent dit "des Lumières" (qui avait lui même pour tenseurs la machine à vapeur de James Watt en 1763 et la guerre de 7 ans entre 1756 et 1763)
Le 21ème siècle est et sera tendu par l'atome et la communauté mondiale et accouchera d'un tenseur écologique je l'espère.

Au début du 20ème siècle on ne connait pas le proton ni le neutron mais l'électricité est déjà produite, distribuée et stockée.
La physique quantique n'est pas une révolution de la physique mais plutôt une extension de la théorie électro-magnétique élaborée au 19ème siècle. L'échelle optique restera le millimètre et ses premières décimales jusqu'à l'invention du microscope électronique qui permettra dès 1931 de voir les organites intracellulaires, diminuant le pouvoir de définition des appareils optiques en dessous du micromètre.
La miniaturisation électronique aboutira à la fin du 20ème siècle à descendre en dessous du nanomètre, à très exactement 0.86 nanomètre. On a ainsi pu voir les atomes de carbones bien alignés dans un cristal de diamant. Mais il a fallut attendre 1998 et l'écriture d'un logiciel de correction de l'aberration sphérique pour arriver à cette prouesse. Internet repose sur les propriétés optiques et électriques de la lumière dont l'évènement s'est produit comme nous l'avons dit au 19ème siècle. L'électron nous permet de voir les nucléons mais pas de les maitriser, ce sont ces derniers que l'on doit maitriser au 21ème siècle si on veut continuer à vivre en énergivores.

1945 (le 6 août) : une seule bombe détruit une ville de 100 000 habitants. Cette bombe est nucléaire. C'est le début de la fin de l'Ancien Monde (qui va se croire immortel encore jusqu'à l'arrivée de Facebook en 2005).
Survol par lustres et jubilés des principaux tenseurs psycho-sociaux qui ont suivis.

15 ans après Hiroshima et Nagasaki le monde s'atomise de l'intérieur, la tentative de maitrise des consciences avec en particulier les psychédéliques récemment découverts aboutira au mouvement hippie. Crise sociale en 68 ? Pas sur. Crise des consciences apparemment.
S'en suit une décennie de folie (il n'y avait pas de ceinture de sécurité pour nous attacher obligatoirement, ne de SIDA pour nous opprimer sexuellement, ni de "compagnons républicains" pour nous empêcher d'avancer sur la place publique), laquelle aboutit au constat situationniste d'un nihilisme prophétique : C'est le No Future. La Bombe est Humaine et "au bout du fil, y'a plus personne". Enfin, juste la "Messe" du 20 heures "comme ils disent" (et ses icônes préfabriquées - de Madona à PPDA, de Tapie à Claudia Schiffer) pour mieux nous droguer.
Effectivement, la diablerie s'installera au cœur du projet de l'esbroufe en 1983. On connait la suite. La mort des idéaux, la soumission volontaire à l'Ego et l'avènement de l'illusion, de l'argent et du pouvoir. Les Golden Boys, les Jeunes Loups, qui vendent leur âme et leur mère au Diable. Comment la République a-t-elle pu accoucher des pareilles monstruosités. (A ce point j'en veux aux fascistes !)

40 ans après Hiroshima et Nagasaki c'est le coup de semonce Tchernobyl. Cette fois nous sommes bien contaminés. La Bombe est devenue civile ! Le productivisme accouche en plein jour de ses abominations. Mais rassurez vous braves gens "la radioactivité s'arrête aux frontières, les terroristes ont va les terroriser, et on va doper la production de Ricard et de sucre cristallisé".

Heureux ceux qui comme moi sont nés sous la 4ème Chose Publique, dans l'ombre de la 3ème guerre mondiale. "Nous ne savons [toujours] pas avec quelles armes se fera la prochaine guerre mondiale, mais ce qui est sur c'est que la suivante se fera avec des gourdins".

50 ans après Hiroshima et Nagasaki, le monde va se virtualiser. Internet c'est le deuxième tenseur, aussi puissant et incontrôlable que l'est l'Atome. Nous comprendrons une génération trop tard mais, nous les bientôt retraités, nous devons d'avance une fière chandelle à nos enfants et nos petits-enfants. Nous sommes la cause de leur désarroi. C'est à nous de les aider. Que tous les hommes de bonne volonté se lèvent pour que nos enfants soient fiers de nous et ne nous maudissent pas dans le futur.

60 ans après Hiroshima et Nagasaki, le Peuple de France a dit NON à la guerre, et les traitres ont été démasqués. On a cru alors à Sarkozy (pourquoi pas), et puis à Hollande (pourquoi pas, on est sympa), et puis balle au centre avec Macron summum de l'individualisme.
La même année émerge le premier réseaux social du monde : Facebook.

Heureux ceux qui avec moi assistons à la Renaissance du monde. Il y a une prise de conscience de la fourberie de nos élites. Et c'est bien une idée droitiste que de dire le contraire. Le Peuple décide de Ses institutions pour le bien des individus qui le composent. Il ne peut s'aliéner à lui-même et de là il vient qu'il ne peut déléguer ni mandat, ni représentation. Quand Il veut quelque chose qui Lui est bon il a force d'autorité pour le prendre. C'est comme cela le Peuple. Rien ne peut se faire sans lui. Quand il est bon et bien éduqué il accepte l'erreur et même pardonne la faute, mais jamais la trahison ! Ce qu'il doit comprendre ce sont les tenseurs qui régissent le destin des sociétés qu'il compose, sinon il sera toujours là proie du hasard et des affects du renard. Le peuple est une sorte de Mashmallow spinoziste en auto-analyse durkheimienne.

Article en évolution...
Le Grand Syncrétique : "Quand tu te déprécies à la première demande, attends-toi à avoir encore moins à la seconde"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.