Cognition contre Imagination : l'éternel combat dure !

Le manque d'imagination ne plait pas à la matière. Or avec le monde virtuel ce n'est pas la cognition qui prime mais l'imagination. Du "coût" on peut commencer à comprendre pourquoi les pensées uniques sont en train de souffrir. Vous pensez qu'elles ne souffrent pas ? Alors pourquoi nous font-elles souffrir ?

Cognition contre Imagination : l'éternel combat ! Résolution imminente ?..

Le manque d'imagination ne plait pas à la matière. Or avec le monde virtuel ce n'est pas la cognition qui prime mais l'imagination
Du "coût" (et non pas du "coup", faites attention comment vous parlez sinon faites gaffe car on est dans un état d'urgence vous savez),
On peut commencer à comprendre pourquoi les pensées uniques sont en train de souffrir.

Vous pensez qu'elles ne souffrent pas ? Alors pourquoi et de quoi vous plaignez vous ?
De votre imagination, hé oui bon sang bien sur.

Ce n'est pas à l'école qu'on apprend l'imagination, non. L'école c'est pour la cognition (entres autres)
L'imagination s'apprend dans les contes et s'exprime librement dans les rêves. 
Mais surtout on append à imaginer avec la Vie, sa vie, le Monde, son monde, la Nature la propre comme la commune, avec tous ses aléas, et tout cela est différent selon le chemin que l'on se choisi. 

L'Univers est une création de chaque instant 
Que cet instant soit quantique ou kantien (référence à l'ensemble des billets de ce blog), c'est à dire matériel ou sensationnel
Le jeu social est de découvrir comment des diagonales du carré se stabilisent - stabilisée à la manière d'une onde stationnaire de Schrödinger - au dépend des autres diagonales elles créatrices de rupture de symétrie, c'est à dire de phénomènes observables (car dynamiques).

Dans le kantisme il y a la freudisme et de ce dernier naît une certaine compréhension de la psyché.
C'est l'incomplétude de la phénoménologie que profite la parapsychologie, et on constate que cette dernière la supplante largement. 
Vient ensuite les psychiatres (disons entre les 2 guerres), en même temps que le congres scientifique de 1926 qui pose les bases de la nouvelle physique (celle qui permet la domestication de l'électromagnétisme et du coup la Télé hé hé - le passage de la diode au transistor) et dont les physiciens d'alors ont dit qu'il faudra 50 ans pour que l'on comprenne.

bientôt 2026 et on a toujours pas compris !
Oh bien sur on applique. On applique bien, très bien, avec technique, avec logique,
Mais comme le fameux Dr F. ou comme l'apprenti S. fabriquaient leur malheur, 
Nous élisons des décideurs pour négocier comme le ferait Faust.
Oh oui ce serait alors des décideurs et non des représentants. 
Enfin pas les miens, car moi je ne me délègue pas à un semblable, comment pourrai-je lui faire confiance pour négocier mon âme avec Méphistophélès ? Qui peut me demander cela sinon un lieutenant de ce grand M ?
Un type du genre "Vas-y que je te pousse" ? Surement
A cause de quoi ?
De sa pensée unique à cause de sa peur à se dévêtir parce qu'il a honte d'une chose qu'il ne sait pas si elle existe !

Bien, ainsi dit on devrait voir que le manque d'imagination ne plait pas à la matière.
Même un caillou peut parler pendant une éternité, il suffit d'avoir l'âme d'un archéologue, c'est simple...
Et si demain une table veut te parler, débrouille toi pour avoir l'âme d'un ébéniste si tu veux la comprendre, et tu verras tes mains se mettrons à faire pleins de tables.
Un exemple pour moi même : ma guitare en tant que lutherie ne me parle pas, ce sont le manche, ses frets et les cordes qui me parlent, parce que je suis autrice compositrice. Cela fait-il de moi une mauvaise guitariste ? Surement pas. Un mauvais luthier ? Certainement.
Mon luthier n'est pas musicien mais il fait de sacrés meubles !

Le manque d'imagination ne plait tellement pas à la matière que les mathématiciens ont inventé le champ complexe dans lequel une dimension entière de même puissance que celle du Réel est admise.
Cela s'est passé au 19ème : invention des groupes, des ensembles, des graduations des infinis et introduction de " " le nombre imaginaire.
Il ne faut pas voir plus loin l'esprit de Lewis C. (...et d'Alice, au pays des malices de Juliette)

Maintenant vous avez un argument solide pour lutter contre l'autoritarisme ou la pensée unique ou le fascisme.
Sans imaginaire, pas de lien entre technique et logique. Dès lors les centrales atomiques peuvent exploser, les conflits peuvent exister, le pauvre peut mourir de faim devant le ventripotent au frigo plein, on peut te vendre ta mère en te disant qu'elle est la mère de tous (ho là je sens que vous aller me trouver étrange... nous y reviendrons donc plus tard, disons que l'arc d'argument est encore trop grand et laisse passer autre chose que des chameaux ;)

Voilà, c'est tout ce que je voulais dire pour aujourd'hui.
Il est 9 heures 31, et j'ai enfin sommeil

Merci les amis, au plaisir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.