Griveaux tu pensais comprendre le 21ème siècle ?

2020 années psychédéliques, je vous le dis. Et voilà Griveaux qui se rappelle au vase de Soissons en oubliant que la couleur de la culotte est une affaire de maternelle. A force de taper sur l'ange (rappelons que ce dernier n'a pas de sexe) on devient un démon, ce ne peut être autrement. Aucune IA ne pourra faire ce miracle messieurs les censeurs.

2 ans d'emprisonnement et 60 000 euros d'amende pour vengeance pornographique. Yes, c'est top cool.

Si vous reprenez mon blog dans son ensemble vous allez arriver à comprendre pourquoi Griveaux est dans cette situation :
Il s'agit tout bonnement d'une dissonance cognitive de "bas niveau" (du niveau sexuel, comme il est en bas il supporte le haut comprenez-vous ?)

Mr Griveaux dit préférer protéger sa famille pour renoncer à la municipale
En fait c'est parce qu'il ne fait pas le poids.
Il ne fait pas le poids au niveau cognitif. La preuve ! 
On espère qu'un matheux peux se montrer complexe sans dire de conneries...

Je m'intéresse à cette incompétence cognitive depuis qu'elle a formulé ce concept étrange et curieux (c'est à dire schizoïde a minima) à propos des GJ qui dans leur actions sociales laissaient passer gratuitement les voitures aux péages. Cette intelligence avait dit quelque chose comme cela contre l'action des GJ : "en France on doit pouvoir circuler librement". Bon il y a de quoi pleurer devant une si exquise intelligence !

Ceci dit une inspiration d'importance :
pour être représentant de la nation, ne faut-il pas renoncer à sa famille ?
J'insiste ne faut-il pas renoncer à sa famille ?
Je précise, toutes ses familles ?! 
Les esprits curieux se demanderont peut-être de quelle famille s'agit-il ?

 

Mon com à chaud :
"24:32 bénie soit votre intervention cher monsieur.
Car effectivement ne nous trompons pas en matière de protection de la famille. Pensez qu'il ne s'agit peut être pas de la famille à laquelle on droit... Je comprends votre compassion pour "sa" famille, mais de quelle famille exactement ? Pas celle des GJ certainement (à ce point de la réflexion on peut penser au vase de Soissons).
On est entré dans les années 2020, les années prévues "psychédéliques" (et non pas folles comme en 1920). J'en suis heureuse et surtout pas assez folle pour croire que "ça" peut revenir en arrière. ("ça" peut oui revenir en arrière, c'est l'épée de Damoclès de notre condition humanitaire - la Bête Immonde" - mais alors on sera tous égaux car nous n'aurons plus que des massues pour nous battre, dixit A. Einstein).

26:13 : on peut rigoler là, hahaha, car au delà de l'ironie comprenez bien ceci : "Voilà de fameux signaux faibles, ceux que le compteur Linky ne pourra jamais comprendre, suivez mes regards..."Maintenant dites vous quelle IA a diagnostiqué ces signaux ? Moi je n'ai vu personne... Quelques êtres oui, mais pas de personne !
"

amélioré ci-dessous :
Des enfants de maternelle dans une cour d'école maternelle : "Oh il m'a montré sa culotte", quelle affaire ! 
Le problème c'est que le représentant préfère sa vie privée à sa vie publique.
C'est un vrai problème pour un représentant. Et pour un fasciste encore plus, vous verrez... Faite confiance à cette conscience collective qu'est Internet et soyez transparent sinon vous allez disparaître. Griveaux n'est pas le premier mais il inaugure les années psychédéliques.
A l'heure de la Glasnost sexuelle nos politiques seraient bien inspirés de revenir sur le déclenchement du mouvement 68, ça fait un moment qu'on le dit : faite l'amour pas de la polit... oups pardon, pas la guerre.

Par ailleurs, dans le complexe, il faut bien comprendre qu'il n'y a rien de plus politique que le sexe (peut être bien l'amour ou bien la haine).
Le sexe est la première force du Pouvoir devant la brutalité (celle de la drogue par exemple comme celle des armes) et devant l'argent.
Tant que la transparence sexuelle n'est pas acquise dans notre humanité, les représentants ne représentent rien du tout.
"Elections pièges à Cons", on peut le dire messieurs-mesdames. Cette phrase a toujours été mal comprise...

Un artiste est un artiste, vous pouvez l'aimer, vous pouvez ne pas l'aimer, vous pouvez le critiquer, mais rien ne vous donne raison, dans aucun des cas. Vous pouvez commencer à entrevoir ce qu'il veut dire si vous faire aussi bien en performance et là vous devenez aussi un artiste, et alors vous comprenez l'Autre artiste.
L'artiste est là pour vous faire comprendre des choses, si cela modifie votre Réel c'est qu'il est performant et donc un bon artiste. En tant qu'artiste moi aussi je ne peux que lui donne raison.
Enfin la politique est un art oui ! Et donc Griveaux versus Piotr Pavlenski, qui est-ce qui gagne ?
Réponse : au 20ème Griveaux évidemment avec sa belle cravate, mais au 21ème c'est un sombre inconnu pour nous de réfugié politique russe. Hahaha il est pas beau le 21ème

 

Conclusion : on nous avait promis un éveil des consciences, alors comment se passe le réveil après 50 ans d'anesthésie ?

 

 

2020 années psychédéliques...
Bravo le Monde, bravo les Hommes, bravo les Terriens !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.