La conscience est une chose qui émerge dans les Actes et non dans les rêves

Le Dr Prudhomme était l'invité de Aude Lancelin dans QGTV avant hier le 21 janvier 2020. Les choses commencent peut être à se mettre en place avec la nécessité de renouveler entièrement les élites des corps intermédiaires qui bloquent encore toute innovation dans notre pays "lequel se meurt et peut ensuite être vendu à bas prix par ceux qui l'ont ruiné".

Avant propos :
Si vous vous reconnaissez dans le chapô (parce que vos oreilles sifflent) je vous invite à ne pas perdre l'occasion de vous taire... 
Ce billet parle de vous mais s'adresse à tous comme une lettre ouverte, afin de les prévenir...

Pourquoi ce billet ?
- Je suis médecin, inscrit à l'ODM et cotisant depuis 40 ans. J'ai calculé avoir donné un ordre de grandeur de 12 000 euros, au tarif de la cotisation en vigueur. Je suis heureuse de les avoir donné. Je suis en colère sur la manière dont ils ont été dépensés. 
- Le deuxième argument est que je défends et je sers la Médecine et non les médecins, ces fameux confrères ! Je peux en assister certains si contrat bien négocié à la clé, mais en aucun cas il ne peut y avoir une quelconque constitution d’intérêt qui se fasse par un confrère sur le dos d'un autre confrère, car sinon ce n'est pas une confrérie mais tout ce que vous voulez d'autre et qui ne m'intéresse pas.
- Tous les autres arguments découlent d'eux mêmes au fils des lectures et révélations... Après plus de 75 billets on peut commencer une critique sérieuse de la situation de la médecine en France, que ce soit la générale ou non, l'hospitalière ou non. Chaque billet est instruit en ce sens et il est inutile de n'en prendre qu'un pour pouvoir prétendre à connaitre ce que je n'ai pas encore dit mais qui peut commencer à s'entendre, surtout pour les oreilles qui sont en cause. 
- enfin vous savez pour ceux qui me suivent, bonjour et chaleureuses bénédictions à vous qui êtes sur la bonne voie, vous savez que cette situation je la dénonce depuis au moins mon premier jour sur Mediapart (que je ne cesse de promouvoir comme leader des médias du 21ème siècle, je l'ai déjà dit, et au passage je salue les deux Gones Usul et Cotentin pour l'excellence de leur humour, lequel doit à la ville)

Corps du billet :
Ce billet est à propos sur l'émission de Aude Lancelin (que je suis) sur la chaine YouTube QG TV
émission intitulée "Quartier Interdit : « Alerte rouge sur la santé »" et diffusée le 21 janvier 2020 (avant-hier)
visible ici

Je retranscris presque en copier-coller (j'ajoute quelques précisions ici, en italiques, parce que je peux un peu plus développer

----------------------------------------------------------------------------------
Excellente émission, comme toujours avec madame Aude Lancelin, avec ici le fait que ce sujet me titille depuis plus de 20 ans et que tout ce qui arrive en médecine depuis au moins 1995 est du à l'incapacité cognitive des "responsables" à intégrer le monde numérique.

Certains, (de mes amis comme Cyberco ou Vincent l'albinos), ont mis à peine cinq ans et en 2000 ils avaient déjà le niveau "logiciel et conceptuel" de maintenant (je ne parle pas des algorithmes attention, ni de l'IA, je parle de conception, de "fabrication" du Web tout simplement et des fantasmes des naïfs qui pensent qu'on "achète Internet chez Darty" - citation d'un certain "chevalier" BB). 
Je parle d'un temps où si vous vouliez être connectée il fallait connaître quelqu'un qui l'était déjà. C'était même avant les infoniens
En 95 je jouais avec Cyberco, moi Schumacher et lui Prost, moi à Lyon et lui à Fleurieux sur l'Arbresle, déjà en réseau. Que faisiez vous ceux que je vise dans mon blog sinon me taper dessus ?!
Aujourd'hui encore vous n'avez pas encore compris que le jeu en réseau brasse 100 fois plus d'argent que le cinéma. Hollywood est mort, ringard, dans les cordes, alors tombez vos masques vous êtes plus que ridicules ! 
Les CV d'avenir seront sélectionnés par la capacité du candidat à être un As des Team réseaux. Seront pris ceux qui par exemple sont "chef d'alliance" sur Game Of Trone, car écoutez : une fois un directeur d'établissement me dit qu'il ne s'en sort pas avec ses 50 employés à gérer. Croyez-vous qu'il pourrait gérer 100 individus répartis sur la planète et ne parlant pas la même langue pour aller constituer un corps de jeu capable de rivaliser avec un autre corps de jeu de 100 autres joueurs eux aussi regroupés de la sorte*** et cela pour avoir le contrôle des ressources et des connaissances d'un royaume qui héberge sur son topos une centaine de ces alliances (soient 10 000 individus) ? (Je parlais déjà comme çà en 2001 vous voyez la chose ?) 
Après on peut toujours croire que le sur-homme est celui qui est capable de "droner" une cible (une seule, bof !) à distance. 
Tant que l'on n'a pas encore compris cela le Monde continuera à être discret, à tourner carré, et ce sera l'enfer pour ceux qui par orgueil ou connerie auront laisser passer les anges !

Je donne un exemple de la situation en 2000, et pour que vous soyez attentifs je prends évidemment un sujet sensible, celui des conceptions de surveillance des "clients**" : Il n'y a pas lieu d'avoir trop de signaux faibles à archiver dans la Data, mais seuls les plus importants suffisent, par exemple en voici trois :
- l'historique (ou décrémentation temporelle des URL. L'inverse étant impossible alors que c'est une demande formulée par les promoteurs de l'actuelle modalité de l'IA hélas, laquelle fait souvent "tourner" en des boucles "for-while" qui plantent les systèmes)
- le temps de chargement de la page d'accueil (à l'époque on situait cela à moins de 8 secondes strictement, et on explique pourquoi...)
- le temps passé sur la page,
- et tant d'autres que je garde à l'instant pour moi (si cela ne vous dérange pas).
Ceux énoncés vous paraissent évident maintenant que vous les avez lus à l'instant. Mieux vaut tard...

Papane, société informatique trop en avance [et convoitée par la RATP et France Télécom... je peux raconter leur contacts avec moi... ça faut le coup pour évaluer leurs incompétences dans le domaine de l'Internet et de la techno-informatique ainsi que de l'électronique, je vous l'assure] avait proposé tout cela en son temps (et tellement plus encore) au directeur de la communication de la ville de Lyon, ainsi qu'aux neuf délégués, un par arrondissement, qui avaient été réunis pour une démo, comme par la suite le Dr Romestaing m'avait demandé de le faire devant des confrères intéressés pour leur gouverne et leurs raisons particulières, lesquelles me sont étrangement et quand même étonnamment restées étrangères... Ces conférences méritent vraiment d'être racontées. Écrites certes mais racontées ce serait tellement mieux...

Dès 1999 j'avais travaillé-e, seul-e, pour la confrérie, et j'avais développé une solution numérique de réseau de très haute qualité et qui aurait permis de diriger la population générale vers les MMG (Maison Médicale de Garde) afin de suppléer "dans son ensemble" les services de SAMU qui se mettaient en place avec la fameuse régulation du Centre 15.

C'était un projet qui présentait les MMG sur un plan de ville (Lyon en l'occurrence - notez la taille de la ville) interactif.
Mon confrère le Dr Prudhomme parle de ce même genre de confrères "ordonnés" (faut toujours mettre des guillemets avec eux pour flatter leur prétention à la supériorité sur vous même - avec des moralines qu'ils ne pratiquent pas eux-mêmes - comme la parole d'un "curé" qui normalement n'a rien à faire en médecine), ce même genre, totalement emprisonnés dans leur cys et phobiques aux trans, qui m'a utilisé moi et mon projet pour accoucher de moins que rien, c'est à dire de la situation actuelle. Devant cette idiocratie inconsciente et générale j'ai mis mon projet au coffre. Il l'est toujours !

En front office il rivalise toujours avec l'actuel Google Map
--- (retenez vous les hystériques car vous savez, si on me donne les moyens de Google vous pourrez alors vous défouler en cas d'échec, je vous rappelle qu'on est à l'aube de l'an 2000, et qui alors parlait de "TV sur portable" passait pour un fou, au minimum ; suivez mon regard, hélas pour moi - mais bien plus pour vous car moi au moins comme je le disais je commence à bien rigoler - et vous ? - Carence en vitamine C ? - Donc hystérie, oui c'est la"moindre des choses" dans un état de droit !) ---,
et il est toujours à disposition de qui a une cognition "normale" derrière sa pensée et qui est apte à comprendre la nécessité de réseaux numériques non pervertis et qui peut aussi appréhender comment bien gérer leurs applications, 
(j'ai l'impression d'écrire un CV).

Je précise que j'avais eu l'honneur d'un 20 sec sur FR3 Rhône-Alpes avec le titre "Les Médecins sur Internet".
20% des foyers avaient une connexion internet à l'époque...
Mon inscription nationale à l'ADSL portait le numéro 814. (Pour info envers ceux-qui expriment leur "racisme" à mon endroit).
On me dit souvent une variation de l'évangile : "ceux qui ont raison trop tôt ne sont pas compris". Je dois répondre à ces ignorants qui ne connaissent pas mon projet (hystérie ici) et pourraient encore une fois essayer de me mettre à l'asile (crapulerie là), que ce projet de régulation numérique de la PDS (Permanence Des Soins - inscrite au code de déontologie) en médecine générale de ville, alors même qu'il est vieux de plus de 20 ans, est toujours performant aujourd'hui, en 2020, et il le sera encore au moins 10 ans au vu de ce que j'analyse du www et de la politique de ses gros acteurs et producteurs (je ne parle pas des GAFA mais de Intel, Microsoft, Adobe... vous connaissez ? Ce sont eux qui mènent la "danse du web", les GAFA eux ne font que se gaver en données et en dollars en utilisant les "Soft Assistants" des premiers).

Ceux qui me suivent savent que la décennie 2020 sera psychédélique, et qu'à partir de 2030 les enfants de 10 ans (c'est à dire ceux qui naissent maintenant) construiront leur propre réseau de communication qui sera émancipé de tout ce que l'on connait aujourd'hui. Moi maintenant je laisse aller les choses en roue libre. Je reste cependant à disposition pour tous ceux qui veulent s'élever mais attendez à une stupeur fortement proportionnelle au temps de votre latence à réagir. 

Bref, inutile d'aller plus loin pour l'instant...
Je parlais d'hystérie tout à l'heure...
Si je suis aussi Dandy, ce n'est peut être pas pour rien... 
C'est peut être le moment de nous faire sortir du désert...
Cela fait un moment qu'on attend votre réveil...
Ce n'est pas à nous de vous déranger dans votre sommeil...
La conscience est une chose qui émerge dans les Actes et non dans les rêves !

 

à suivre...

 

** confère l'expression "architecture serveur-client(s)" à l'origine de la politique du web et de son développement, expliqué déjà à l'époque en conférence à mes confrères, toujours en actualité dans les "moulins des back-office", et (je rigole tous les jours pour cela) toujours pas compris par nos élites ! La disparition des fillonnistes était un premier pas, trop comment dire racés, maintenant il faut s'occuper des fachos qui nous maintiennent dans l'idiotie du "Vas-y que je te pousse... dans mon abomination". 
Je rappelle que la première liaison "internet" (remarquez la minuscule) à été de relier plusieurs ordinateurs à une même imprimante. Si vous comprenez ce concept vous pouvez comprendre l'Internet (remarquez la majuscule) 

*** Je vous le dis, il n'y a que les bons capitaines qui s'en sortent, déjà à partir du commandant on peut douter, les colonnels hmmm je les connais pour les avoir fréquentés à l'armée ils me lâchent facilement des quilles de 2 mois, pourquoi à votre avis ? Les salauds taisez-vous parce que non ce n'est pas pour ce que vous pensez -car vous pensez à haute voix, comme tous les salauds), non j'ai été libéré par anticipation pour bons et loyaux et exceptionnels services.

 

 

 

 

 

 

------- (précision pour les éclairés du sujet : le www a été voulu pour une architecture "serveur/client", c'est comme ça, ce n'est pas moi qui l'ai voulu. J'ai expliqué et ré-expliqué cela à mes confrères, autant visser dans un piolon sauf cas de fourberie et carriérisme sur le dos des frangins - j'ai des supers noms à citer au titre de l'universalité du droit de réponse à des attaques perverses de confrères sans scrupules - du même genre de ceux qui doivent s'opposer à mon confrère Prudhomme que je salue) -------,

 

car en réponse on me traite comme si je venais de la planète Mars ou de plus loin encore (pour les curieux mais aussi pour l'heure, je préfère garder confidentiel le qualificatif du traitement subit)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.