13 MARS 13 :

PREMIER BILLET APRES ANNONCE DE FERMETURE.

 

Impro débuté sur papier vers 9 h15 tapé à/c de 14 h 37 (environ, smiley sourire). 

- Contre le silence, l'écrit (Gem)

- Pas le temps de ramener Boileau et sa belote et re : Rien n'est beau que le vrai (B),etc Le vrai n'est parfois pas vraisemb., etc (Reb)

- Moi c'est moi, toi t'es toi(t) (MôâH, en fait, mon grand père* !).

- Billet difficile, commme celui d'hier...Et là, rien que pour ceci, - mais c'est pour Tout - Jaurès vient en "secours" :

<<Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent et une confiance inébranlable pour l'avenir>>. 

Ce n'est rien 1 ou 2 ou 3 fois, mais ça rentre dans un puzzle, pour l'humain-citoyen, qui (r)enseigne... 

Après l' Homme du Tarn, ce 13 juillet 2013 marque, tout près de nous - en 2010 - le 3ème Anniversaire du décès de Jean FERRAT.

Arrivé à ce stade, demain 14, sujet en poème-chanson...

..........

- Ici,  ce sont des trucs en vrac que j'écris et cette expression est un clin d'oeil reconnaissant à un correspondant qui titre ses envois périodiques (mensuels, bimensuels, ou autres) Truks en Vrak*...Ces envois sont des articles recueillis en divers journaux ou autres sources d'émission. Nul doute que des lecteurs de MDP le situent bien... Au dernier envoi de la quinzaine de fin février s'y trouvait L'abîme et le réveil du 25 février qui doit faire débattre (?), librement bien sûr et efficacement quant à des résultats.

   (Pas très heureux le mot trucs , après ce qui précède, et pas beaucoup voudront lire. Brouillon de ce matin trop long ça doit figurer comme motif de non lecture, dans le billet de Blaz pour lequel, vers midi, j'ai osé inscrire un commentaire sans lire, mais j'ai des noms pour ce retour...). 

Le virtuel ? Une bonne nouvelle, il peut être utilisé en Positif ...

Il était vraiment temps que je ferme mon bazar, mais merci à ceux que je n'ai pas découragés.

Je ne ferai pas ceci tous les jours...Je ne me suis pas plaint de ne pas être lu.

Suis maillon de chaîne d'un collectif qui vise humain, dans des traces comme Jaurès donc, sur  220

ans, mais pas seulement sur cet Homme, sur la chaîne de la république, très jolie modèle sur le papier;

On n'oublie rien de rien chantait Grand Jacques et surtout pas les gens (Jaurès, of course).


Je stoppe car courriers perso à réaliser. 

A bientôt. Ferai le tour des 12 et 13/3 griffonnés

et en particulier - et là ce n'est plus perso,

des échanges ici concordants et ouverture 

d'un second Pré vert. Ne pas (déjà) prévenir les donneurs de médoc

(sauf pinard du même nom)

Je n'oublie pas - voir la chanson -

A cet instant, c'est avec plaisir

que je vais découvrir des papiers annoncés

à midi. avec celui de Blaz : pas pu chiper le

5 è mais les 4 autres vu sujets et noms  d'auteurs

OK

Bernard

je crains le pire quant au résultat dans la forme (rôdé)

le fond , c'est moi qui verrai//////

 

 





 

 




 

 

 

 

 


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.