#1 - Les Délivrés, présentation du film

Le documentaire Les Délivrés retrace un an de lutte sociale des livreurs de repas des plateformes numériques : Deliveroo, Uber Eats ou encore Frichti. Tourné entre l'été 2019 et 2020, le film se penche sur une aventure collective portée par de jeunes travailleurs revendiquant des conditions de travail décentes et des droits sociaux aujourd'hui inexistants.

Résumé du film :

Damien, Clément et les autres sont coursiers à vélo. Ils livrent des repas pour des sociétés comme Uber Eats et Deliveroo. D’abord séduits par la flexibilité de ces nouveaux jobs, ils ont vite déchanté en découvrant les conditions de travail imposées par ces plateformes. Alors, pour tenter d’échapper à l’aliénation des algorithmes, ils décident de faire bloc et rejoignent les rangs d'une lutte sociale en pleine structuration. La plupart n’ont jamais manifesté, ce combat les éveille politiquement, les fait grandir et les amène à prendre position dans une société en tension permanente. Entre luttes et alternatives, ils tentent tous à leur façon d’inverser le rapport de force contre ces multinationales à la croissance exponentielle.

Réalisé par Thomas Grandrémy, co-produit par Mil Sabords et France Télévisions.

affiche-les-delivres-couv-fb-v-7

Note d'intention du réalisateur :

Les Délivrés met en lumière le combat de ces nouveaux travailleurs des plateformes en quête de protection sociale, de reconnaissance et de dignité. Avec ce premier documentaire, je cherche à raconter une histoire collective, celle d’une lutte sociale singulière opposant des travailleurs uberisés à des algorithmes, mais aussi des parcours individuels où la quête de soi se réalise dans l’action politique et la découverte du militantisme.

Durant une année intense de tournage, j’ai suivi de près la colère des livreurs en proie à une violente précarisation, digne des conditions de travail de la révolution industrielle au XIXème siècle. Les coursiers des plateformes sont payés à la tâche, sans garantie de salaire et interchangeables en deux clics. Pour ces livreurs néo-militants, lutter pour revendiquer des droits est une nécessité, une urgence absolue. Mais comment engager un dialogue social avec un patron invisible ? Comment exister dans ce brouillard algorithmique ? Le film questionne la nature de ces nouveaux rapports professionnels déshumanisés et les possibilités d’organisation pour des travailleurs isolés, atomisés, livrés à eux-mêmes.

Entre l'effervescence des grèves et des réunions syndicales, il y a les temps calmes, solitaires ou en couple. Ces instants où Damien et son compagnon se demandent comment payer les loyers en retard et éviter l’expulsion. Ces moments où Clément se livre, épuisé et inquiet devant ses grands-parents, qui l’hébergent faute de pouvoir s’offrir un logement. Il y a aussi ces shifts de livraison plongés dans l’ivresse de la ville, la nuit, seuls, invisibles. L’intimité des deux personnages principaux rythment le documentaire et interrogent l’impact social et psychologique qu’ont ces nouveaux jobs sur la vie des livreurs des plateformes.

A l’image des nombreux mouvements sociaux qui secouent la France depuis plusieurs années, à commencer par celui des Gilets Jaunes, Damien, Clément et les autres apprennent à manier le mégaphone à leur tour, à affûter leurs discours et à engager un rapport de force pour espérer un avenir plus juste. Cette innocence mêlée à une détermination viscérale témoigne, à mon sens, toute l’inquiétude et le désir de changement qui habitent notre société.

Thomas Grandrémy

Bande-annonce :

Les Délivrés (bande-annonce)

Diffusion TV :

Le 16 novembre à 22h40 sur France 3 Région Pays de la Loire

Le 30 novembre aux alentours de minuit sur France 3 Paris Île-de-France

2021 sur LCP-Assemblée nationale

Plusieurs projections ponctuelles en salle à venir

Réseaux sociaux :

Facebook - Les Délivrés

Twitter - Les Délivrés

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.