Savoir se déclarer à temps , même pour un politique

L’ermitage a du bon. Le recul.

On m’informe qu’un ancien Président de notre République est mis en examen. Je me rappelle qu’il y a quelques années je l’avais prévu : il avait ouvert la boîte de Pandore en s’acharnant sur son prédécesseur. Juste retour. Non, simple manque de réflexion politique. Notre pays est resté royaliste et de temps en temps, il aime se faire peur en coupant une tête royale…Il ne faut pas trop le chercher… c’est utile d’exorciser ses peurs en maniant la hache et la robe noire. Et le Clergé d’aujourd’hui, les juges, s ‘offrent un bon coup de retour du refoulé…

Notre pays est révolutionnaire, il aime abattre ses idoles…pour en adorer d’autres, ni meilleures, ni moins bonnes, autres c’est tout…

Mais notre beau pays est aussi bonapartiste, il aime la prise de Pont d’Arcole, les images d’un fougueux, l’étendard à la main, même si ce jour-là le Bonaparte est loin du théâtre d’opération. Qu’importe, c’est du symbole qu’on veut, de la légende, de l’histoire au mètre… Et cette fois Bonaparte s’est fait attendre. Il a joué la politique du pourrissement  dans son parti, entre les généraux aigris de son armée en débandade … Il a joué le coquet : viendra, viendra pas ? « Alors, vous m’appelez, j’attends ». Ils ne l’ont pas appelé, il n’a pas forcé les forteresses de la communication. Il s’est promené, jouant au riche avec sa chanteuse. Devenu People comme on dit. Il ne s’est pas déclaré comme leader de son parti, comme un politique candidat  à la Présidence…cet engagement l’aurait sauvé des vents mauvais, il aurait fait apparaître ses juges comme des instruments d’une nouvelle politique, des revanchards…mais il a attendu et devient le symbole d’une justice indépendante, image dont il crédite ses ennemis.

L’ermite vous dit : n’attendez pas trop pour déclarer votre flamme et un homme politique ne peut que faire cela, faute de quoi il risque de perdre son âme et ses pouvoirs..

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.