Les Indignés du PAF
Abonné·e de Mediapart

226 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mai 2014

Un "Conseil de Presse d'initiative citoyenne" avant la fin de l'année

Les Indignés du PAF
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1er Appel à rejoindre un Conseil de Presse d'initiative citoyenne ;)

http://blogs.mediapart.fr/blog/les-indignes-du-paf/270514/1er-appel-rejoindre-un-conseil-de-presse-dinitiative-citoyenne

Notre contact: lesindignesdupaf@gmail.com


Table ronde du 16 Mai 2014 au Sénat sur invitation de Mesdames les sénatrices Nathalie Goulet et Chantal Jouanno 

"Remettre l’éthique au cœur de la vie publique dans la politique, le journalisme et l’entreprise."

Seconde table ronde : Enquêter, transgresser, informer - Le rapport entre l'enquête et le droit à l'information

Avec Madame Dominique Pradalié (Secrétaire Générale, Syndicat National des Journalistes), Messieurs Pierre-Olivier Sur (Bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Paris), Fabrice Arfi (Journaliste, Médiapart) et les "Les Indignés du PAF" (collectif citoyen)


Notre intervention: "Un Conseil de Presse d'initiative citoyenne avant la fin de l'année"

Les Indignés du PAF est un collectif qui réunit des personnes de toute la France et de toutes professions autour de la qualité de l’information en général, tout support confondu (presse, radio, télé, internet). Le collectif est né suite à la diffusion par TF1 de reportages bidonnés sur la délinquance urbaine fin 2011. Depuis, nous exerçons une veille citoyenne par le biais des réseaux sociaux et saisissons les rédactions quand nous constatons des dérives pour obtenir des rectifications et des excuses, ce que nous obtenons parfois. Nous menons aussi des campagnes de pétitions autour de propositions concrètes. Celle de 2012 « Faites entrer les citoyens au CSA ! » a reçu près de 7.000 signatures. 

« Remettre l’éthique au cœur de la vie publique dans la politique, le journalisme et l’entreprise »… 

L’intitulé du débat souligne de fait une spécificité française fréquemment dénoncée par les analystes du monde entier : celle des rapports incestueux entre industriels, politiques et médias. Les médias, détenus par des industriels dont l’information n’est pas le cœur de métier, mais dont l’activité principale dépend de la commande publique, deviennent des outils de pouvoir détournés de leur vocation première avec une double conséquence : un manque cruel d’investissement dans l’avenir et une méfiance fatale du public.

Cette dramatique connivence piège l’information dans des enjeux sans rapport avec la nécessité de vérité ou d’honnêteté, mais aucune structure en France ne vient fixer de repères déontologiques incontournables et les propriétaires de médias s’en préservent bien pour pouvoir garder le contrôle des rédactions en décidant eux-mêmes des règles à appliquer. C’est  la raison pour laquelle, avec le Syndicat National des Journalistes, l’Association des Journalistes Européens, l’Association pour l’Avenir des Diffuseurs de Presse, avec des élus, des journalistes à titre individuel, et des spécialistes, nous avions lancé fin 2013 une campagne « Faisons évoluer les médias ensemble ! » autour de deux points principaux:

- l’adoption d’une charte universelle de l’information adossée à la convention collective, pour qu’elle ait force de loi ;

- la création d’une instance de déontologie réunissant tous les intervenants du secteur pour rétablir le dialogue entre les citoyens et les médias.

Nous arrivons sur certains points à des positions identiques à celles de l’Association pour la Préfiguration d’un Conseil de Presse créée en 2006 par Messieurs Yves Agnès et Jean-Luc Martin-Lagardette. Ou encore à Roland Cayrol  qui en 1997 publiait « Médias et démocratie : la dérive ». Il proposait lui-aussi, entre autres, la création d'un Conseil de Presse et l'obligation pour les journalistes de publier les rectificatifs à l'antenne.

Les élus n’osent cependant pas aller contre la volonté des patrons de presse et les choses ne se font donc pas.

Certains journalistes perçoivent toute volonté législative comme liberticide. Mais, contrairement à ce qu’ils pensent, les principes déontologiques sont avant tout des moyens de protéger leur travail des pressions de leur actionnaire. Comme l'analyse le sociologue Erik Neveu, les journalistes français cumulent fermeture crispée face aux critiques qui ne viennent pas de leurs rangs et faible capacité à se doter de lieux de débat sur leur pratique comme à sanctionner ceux qui bafouent ouvertement leur éthique professionnelle. Les débats continuent donc dans le vide et les médias s’enfoncent dans la crise : Libération, Le Monde et France Télévisions sont en train d’imploser, rien ne se passe.

Pour toutes ces raisons, nous avons décidé, si aucune initiative n’est prise avant fin juin, de créer nous-mêmes pour la fin de l’année au plus tard, un "Conseil de Presse d’initiative citoyenne", qui rassemblera un collège de citoyens n’appartenant pas au monde des médias et un autre de journalistes pour les conseiller. L’idée fondamentale est de remettre l’éthique au cœur du débat public, d’en faire une réalité en faisant participer directement, concrètement le public dans un esprit d’ouverture et une très large mixité. 

Une information fiable et de qualité accessible à tous est une nécessité démocratique. Nous respectons les journalistes et nos actions visent à faire en sorte qu’ils aient les moyens de faire leur travail dans de bonnes conditions.

Nous terminerons cette intervention par une pensée forte en hommage à Camille Lepage qui a perdu dernièrement la vie pour nous informer.

Vive le journalisme d’intérêt général, vive l’information de qualité !

Nous rejoindre? Prenez contact avec nous par mail: lesindignesdupaf@gmail.com

Pour les Indignés du PAF

Sabine Chevrier, Philippe Guihéneuf

Le 16 mai 2014

Remarque: il y a plus d'un an, le 24 avril 2013, le PS s'engageait pour la création d'un Conseil de Presse, d'une charte de déontologie et d'un statut des rédactions. Depuis, rien. Alors on a décidé d'agir. 

 http://www.parti-socialiste.fr/communiques/le-parti-socialiste-sengage-pour-la-creation-dun-conseil-de-presse-et-une-charte-de

PS: Conseil de Presse d'initiative citoyenne. Compte rendu de réunion au Ministère de la culture

http://blogs.mediapart.fr/blog/les-indignes-du-paf/040614/conseil-de-presse-dinitiative-citoyenne-compte-rendu-de-reunion-au-ministere-de-la-culture

-- 

Les Indignés du PAF/ Les amoureux de l'Info

Notre contact: lesindignesdupaf@gmail.com

Sur FaceBook et Mediapart: "Les Indignés du PAF" 

Sur Twitter @IndignEsDuPAF

www.lesindignesdupaf.info

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.  
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours à Hong Kong »
Militant hongkongais des droits des travailleurs, Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression qui réduit la société civile au silence. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui, à gauche, célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa