Radio France: alerte pour #Sophia, banque de programmes de service public

Des [Mises à Jour] seront ajoutées en fin d'article: nouveaux articles, images de l'audition au Sénat... A l'occasion de l'audition de M. Mathieu Gallet, PDG de Radio France, par la Commission Culture du Sénat, nous avons interpellé par mail les membres de la dite Commission sur l'avenir de Sophia, banque de programmes de servic public à destination des radios associatives, des web radios et des radios commerciales de classe B.

Des [Mises à Jour] seront ajoutées en fin d'article: nouveaux articles, images de l'audition au Sénat... 


A l'occasion de l'audition de M. Mathieu Gallet, PDG de Radio France, par la Commission Culture du Sénat, nous avons interpellé par mail les membres de la dite Commission sur l'avenir de Sophia, banque de programmes de servic public à destination des radios associatives, des web radios et des radios commerciales de classe B.

Le contenu du COM 2015/2019 (Contrat d'Objectif et de Moyens) de Radio France sera débattu à partir de 10h ce 28 octobre 2016. Contre l'avis de TOUS les élus du CCE de Radio France, Sophia n'y apparaît pas alors que les conditions de sa cession pour un euro symbolique n'ont été pour l'instant présentées à personne et qu'aucun appel d'offre n'a, à notre connaissance, été lancé.

Mais vous comprendrez mieux en lisant ce mail envoyé le 27 Octobre tard.

Pour vous tenir informés de l'évolution du dossier, suivez le compte twitter récemment créé @SophiaLibrement.

Vive l'info, vive la radio!

Les Citoyens de l'Information/ Les Indignés du PAF



Objet: avenir de Sophia, banque de programmes de Radio France 

Madame la Présidente,

Mesdames et messieurs les Sénatrices et Sénateurs, 

La direction actuelle de Radio France souhaite céder le service public Sophia, banque de programmes à destination des radios associatives, web radios ou radio commerciales de "classe B", à un intervenant du secteur privé.  

Son existence a été initiée dans l'urgence en 1996 par le Sénat suite à l'abandon par la BBC de son programme monde. 

Les Sénateurs de l'époque avaient estimé que la distribution d'un programme de service public de qualité était indispensable pour ces radios qui n'ont pas les moyens de tout produire en interne, notamment leurs journaux et flash d'informations. 

La direction actuelle de Radio France a l'intention affichée de céder le service  à un privé pour un euro symbolique au détriment de l'investissement de ses abonnés depuis des années. La nécessité de Sophia n'a pourtant pas changé, loin de là, à l'aune de la main mise d'intérêts privés sur les médias, et il ne peut être mis fin de façon aussi cavalière à son avenir à l'intérieur du service public.  

La revente de la banque de programmes ne peut se faire qu'avec l'accord du CSA, du Ministère de la Culture, des syndicats, de l'équipe... et le vôtre. 

Le SNRL, Syndicat National des Radios Libres, a clairement pris position contre (cf ci-après) et il est inconcevable que tous les interlocuteurs soient mis devant le fait accompli sans être informés des tenants et aboutissants de la négociation. Il n'y a, à notre connaissance, eu aucun appel d'offre et on peut s'étonner qu'un chroniqueur récemment débarqué sur France Inter à titre individuel, en profite pour repartir avec une partie du patrimoine... pour un euro symbolique. On rappellera enfin qu'une motion commune des élus du CCE de Radio France a été votée, s'étonnant du fait que Sophia ne figure pas dans le COM (Contrat d'Objectif et de Moyens) 2015/2019. 

Il existe, de plus des pistes de solution sur lesquelles il conviendrait de travailler. Ce qui devrait être le sens des missions de Radio France et d'une direction qui s'en soucie. Les solutions à envisager peuvent se faire sous trois axes:

- dans le giron du service public

- par le développement d'atelier radios (on rappelle le rôle des associatives dans ce champ) et en réactivant l'EPRA

- en tenant compte des souhaits de contenus des abonnés

Le mouvement s'organise actuellement pour réagir et regrouper les personnes concernées par le dossier. Le prochain congrès du SNRL sera peut être l'opportunité d'un temps de travail collectif, même si son programme est déjà chargé. Il est prévu à Rennes du 18 au 20 novembre prochain.  

Nous comptons sur vous, Mesadames et Messieurs les Sénateurs, pour prendre conscience de l'importance de l'enjeu, comme vos prédécesseurs l'ont fait en 1996. 

Dans l'attente du plaisir de vous lire,

Vive la radio!

Pour les Indignés du PAF/ Les Citoyens de l'information

Philippe Guihéneuf, Président


 

 ANNEXES: Revue de presse complémentaire

Mercredi 7 Octobre 2015, La Lettre Pro

Le SNRL dénonce l'éventuelle cession de SOPHIA

http://www.lalettre.pro/Le-SNRL-denonce-l-eventuelle-cession-de-Sophia_a8544.html 

Mercredi 7 Octobre 2015, Télérama
Radio France : SOS pour Sophia ?
http://www.telerama.fr/radio/radio-france-sos-pour-sophia,132507.php 

Vendredi 9 Octobre 2015, La Lettre Pro

Radio France réfléchit à l'avenir de Sophia

http://www.lalettre.pro/Radio-France-reflechit-a-l-avenir-de-Sophia_a8561.html


[Mises à Jour]

Audition de Mathieu Gallet, PDG de Radio France, au Sénat: verbatim des passages concernant Sophia

http://blogs.mediapart.fr/blog/les-indignes-du-paf/291015/audition-de-mathieu-gallet-pdg-de-radio-france-au-senat-verbatim-des-passages-concernant-so

  #RadioFrance #Sophia Analyse des réponses données par M. Schlesinger au Sénat


http://blogs.mediapart.fr/blog/les-indignes-du-paf/031115/radiofrance-sophia-analyse-des-reponses-donnees-par-m-schlesinger-au-senat

-- 

La déontologie et le dialogue au service de la qualité de l'information...

-----

Les Citoyens de l'information/ Les Indignés du PAF

Nouvelle adresse: lescitoyensdelinformation@gmail.com

Sur FaceBook et Mediapart: "Les Indignés du PAF/ Les Citoyens de l'Information"

Sur Twitter @CitoyensDeLinfo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.