Les Indignés du PAF
Abonné·e de Mediapart

226 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 avr. 2013

Silence absolu des médias sur la position du PS en faveur d'un Conseil de Presse et d'une charte de déontologie

Sur le terrain de la qualité de l'information et de la déontologie des médias, il est, potentiellement en tous cas, en train de se passer quelque chose de très important. 

Les Indignés du PAF
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sur le terrain de la qualité de l'information et de la déontologie des médias, il est, potentiellement en tous cas, en train de se passer quelque chose de très important. 

Le métier de journaliste, dont on avait oublié que c'est un vrai métier, se pose des questions sur lui-même. Les débats dans de très nombreuses rédactions le prouvent, les appels du SNJ pour une instance de déontologie, la position de la CFDT-journalistes, l'Appel de l'Union des Clubs de la Presse, les motions de défiances dans de nombreux médias (PQN, notamment), etc... Toutes ces initiatives appellent à une remise en avant des règles déontologiques fondamentales du métier. Le fait qu'un parti politique majeur, au pouvoir qui plus est, se prononce publiquement pour un Conseil de presse, une charte de déontologie, l'indépendance des rédactions... ne peut qu'accélérer les choses. 

Nous nous battons depuis un peu plus d'un an désormais, nous rencontrons beaucoup de monde, des professionnels et des non-professionnels... Au centre, il y a cette obligation pour un journaliste d'informer pour l'intérêt général avant tout.

Suite au débat organisé le 11 Avril dernier sur la question suivante: "Comment soumettre les aides à la presse à des exigences déontologiques?" (cf lien ci-après), le Parti Socialiste vient de prendre position pour la création d’un Conseil de presse et une charte de déontologie. 

Le fait qu'aucun média ne reprenne l'info concernant la toute récente position du PS est le signe d'un blocage, qui existe encore au sein des rédactions. Mais de nombreux journalistes se battent en interne pour une réelle évolution des choses. Ils ont juste le tord de ne pas le dire assez fort, parce qu'ils craignent pour leur place. On pourrait éventuellement les comprendre, sauf que leur silence, que tous les silences cumulés, ont tué la presse d'information. Beaucoup de journaux n'informent plus. Ils communiquent.

Il existe un moyen radical pour que les choses changent: conditionner les Aides à la Presse, toutes les aides, au respect de la déontologie (y compris le taux de TVA, comme cela se fait dans le domaine du spectacle vivant). Les patrons de presse s'y refusent mais, dans tous les cas, n'ont plus le choix. Car le divorce est là. 

A nous de défendre ce qui compte: la qualité de l'information, la défense du travail des (bons) journalistes et le respect du public.
Ce qu'il faut retenir dans ce qui vient de se passer avec la déclaration du PS ci-après, c'est que parti au pouvoir a pris position. Même si cela ne doit pas masquer des renoncements par ailleurs, compte tenu du sujet et de sa position actuelle, c'est courageux. 
A nous, tous ensemble, d'être vigilants pour que les choses aboutissent.

Communiqué de presse du 24 Avril 2013: "Le Parti socialiste s’engage pour la création d’un Conseil de presse et une charte de déontologie par Philippe Buisson, Secrétaire national aux Médias"

http://www.parti-socialiste.fr/communiques/le-parti-socialiste-sengage-pour-la-creation-dun-conseil-de-presse-et-une-charte-de

Revivez la conférence «Comment soumettre les aides à la presse à des exigences déontologiques?»

http://www.parti-socialiste.fr/articles/revivez-la-conference-comment-soumettre-les-aides-la-presse-des-exigences-deontologiques

Notre pétition: "Conditionnez les #AidesAlaPresse au respect de la déontologie!" 

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/conditionnez-les-aidesalapresse-au-respect-de-la-d%C3%A9ontologie

Mise à jour: en septembre, la ministre de la Culture devrait annoncer la création d’un conseil de la presse

http://www.club-presse-bordeaux.fr/au-club-de-la-presse-philippe-buisson-confirme-la-creation-prochaine-dun-conseil-de-la-presse/#comment-2940

Pour les Indignés du PAF,

Philippe Guihéneuf,

le 29 Avril 2013

Mail: lesindignesdupaf@gmail.com, Twitter: @IndignEsDuPAF, FaceBook: Les Indignés du PAF

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain