Pourquoi ouvrir un blog sur Mediapart ?

Au départ, l’action de blocage (lire le billet “Une nouvelle place de grève”) des plateformes d'OpenEdition le 17 décembre 2019, outre la redirection de toutes les URLs vers un court texte de mobilisation, devait être accompagnée de la publication d’un texte de soutien au mouvement de lutte contre la réforme des retraites et d’une prise de position des personnels d’OpenEdition réunis en AG.

Nous avions collectivement prévu de le publier sur le blog d’OpenEdition, des billets de ce type ayant déjà été publiés sur ce support lors de mobilisations passées (voir "Le Cleo prend position et se projette dans l’avenir" et "Précaires inside. Le Cléo, labo en lutte !" - on appréciera dans ce dernier billet la redéfinition du mot "lutte" qui prend corps, alors, dans la continuation du cours normal des choses).

Néanmoins, les représentants de nos institutions tutelles ont interdit de communiquer sur cette action via les canaux de communication officiels d’OpenEdition et ont refusé de prendre connaissance du contenu déjà rédigé du billet de blog prévu. Cette interdiction explique en partie l’ouverture d’un blog sur Mediapart.

Mais l’existence de ce blog est surtout motivée par le besoin d’échanger et de partager des expériences et des idées nouvelles avec celles et ceux qui pensent le monde du numérique dans toute sa matérialité et ses rapports aux réalités écologiques, économiques et sociales. C’est en ce sens que nous essayons aujourd’hui d’inventer de nouvelles formes de contestations qui puissent être visibles et justes. Ce blog est aussi un espace pour nous poser la question de comment continuer à nous opposer à cette réforme des retraites en tant que travailleurs du web (voir aussi "l'Appel à nos collègues informaticiens et informaticiennes").

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.