LETTRE OUVERTE DES SENTINELLES À M. FRANCK RIESTER, MINISTRE DE LA CULTURE

Les Sentinelles, Fédération de compagnies professionnelles du spectacle vivant, interpellent le ministre de la culture afin que l’Etat français et les pouvoirs publics prennent d’urgence position sur la tenue du prochain festival d’Avignon.

LETTRE OUVERTE DES SENTINELLES
À M. FRANCK RIESTER, MINISTRE DE LA CULTURE.

Le Festival d'Avignon aura-t-il lieu ?

Monsieur le Ministre, à l'heure où nous, Les Sentinelles, fédération de compagnies professionnelles du spectacle vivant, vous écrivons cette lettre, la France, comme la majeure partie des pays du monde, vit une crise sanitaire sans précédent. La priorité – la nôtre, celle du gouvernement auquel vous appartenez, celle de tous les français - est évidemment la protection de la santé de tous et avant tout des plus fragiles d'entre nous.

C'est avec cette nécessité en tête, que nous, compagnies de théâtre, avons assisté, avant même que ne soit décrété le confinement, à la fermeture des théâtres dans lesquels nous nous produisons et à l'annulation en cascade de nos représentations.

Aujourd'hui, nos métiers (comédien.ne.s, technicien.ne.s, metteur.se.s en scène, auteur.ice.s, admnistrateur.ice.s, diffuseur.se.s, producteur.ice.s, ...) sont, comme beaucoup d'autres, à l'arrêt. Il nous faut gérer un présent où la précarité est encore plus grande que d'habitude. Certains s'emploient d'ailleurs avec force à éviter qu'une catastrophe économique s'ajoute à la catastrophe sanitaire. Mais il nous faut aussi regarder vers l'avenir.

Et pour beaucoup de compagnies de théâtre, l'avenir, en cette période de l'année, est habituellement le Festival d'Avignon. Le « In » et le « Off ».

En ce début de mois d'avril, nul ne peut dire si ce festival se tiendra. La direction du In a annoncé qu'elle dévoilerait sa programmation le 8 avril. Le festival Off quant à lui, retient son souffle, chacun de ses protagonistes attendant qu'une décision soit prise en haut lieu.

Si l'annulation du Festival d'Avignon (In et Off) serait dramatique pour tous ceux que le festival fait vivre (et ils sont nombreux, au niveau national comme à l'échelon local), l'attente dans laquelle nous nous trouvons actuellement est économiquement mortifère pour les compagnies professionnelles que nous représentons.

C'est la raison pour laquelle nous pensons qu'il est maintenant urgent qu'une parole d'Etat s'exprime sur le sujet.

Et c’est pourquoi nous vous demandons  solennellement, Monsieur le Ministre, de vous prononcer dès que possible sur la question du maintien ou non du « plus grand festival de théâtre du monde » en juillet 2020 afin que nous puissions, avec tous les acteurs du secteurs, décider, en connaissance de cause, de ce que sera notre avenir commun.

Les Sentinelles – Fédération de Compagnies Professionnelles du Spectacle Vivant.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.