LA PAROLE AUX ABSTENTIONNISTES (MANIFESTE)

Suite à un regroupement d’un millier de personnes sur Facebook, une semaine avant les élections cantonales, nous avons décidé de publier un manifeste pour expliquer notre abstentionnisme.

 

Sur la scène des cantonales : un seul chiffre percutant 56% d’abstention

 

 

Cette majorité écrasante est une victoire lourde de signification ignorée parce que les vraies raisons du non-vote sont souvent occultées.

 

 

Le manifeste des abstentionnistes est destiné à faire comprendre le geste que représente le fait de ne pas se rendre aux urnes.

Cette majorité est constituée de citoyens ayant une conscience « politique » aigue, active et réfléchie. Ecœurée de voir ce qui se joue dans le théâtre politique et comment l’avenir d’une population se décide, elle refuse de donner sa voix à une poignée d’hommes qui n’agit pas dans le sens des valeurs essentielles que sont : le respect de l’homme, l’égalité sociale, la liberté…

 

 

Cette majorité est représentée par des femmes et des hommes qui s’engagent dans la vie politique au sens premier du terme, tous les jours : alors on peut se demander pourquoi refusent-ils le droit qui leur est donné d’aller élire « démocratiquement » un représentant ? Et bien justement parce que donner sa voix à quelqu’un qui va le représenter, voter des lois, décider de l’orientation d’une société n’est pas agir mais donner procuration pour en perdre ensuite tout contrôle. Il n’y a donc pas de désintérêt mais un rejet. C’est le refus de valider des projets de société, de vie dans lesquels ils ne se retrouvent absolument pas.

 

 

 

Ci-joint le manifeste citoyen des vingt cinq millions de « fainéant »

 

MANIFESTE DES VINGT-CINQ MILLIONS DE "FAINÉANTS». Les chiffres ramenés à l'ENSEMBLE de la population : FRANCE * 65 millions de français * 21 millions non inscrits sur les listes électorales * 44 millions d'électeurs, parmi lesquels : * 19 millions ont voté aux cantonales 2011 divisées selon les partis et votes blancs ou annulés * 25 millions se sont ABSTENUS. Forts de cette majorité, nous ABSTENTIONNISTES REVENDIQUONS la modification du processus électoral démocratique par la prise en compte des abstentions, bulletins blancs et des nuls - les trois représentants une expression citoyenne au même titre qu'un vote d'idéal politique. Le fait de s'obstiner à n'en tenir aucun compte est, par essence même, un concept anti-démocratique. Forts de cette MAJORITÉ, nous revendiquons l'invalidité et l'annulation de ces cantonales 2011 ainsi que celles de toute élection future présentant des taux où seule une minorité de la population citoyenne globale du pays s'est exprimée et serait reconnue comme choix pour tous. Aujourd'hui, nos concitoyens votants ainsi que les politiques de tous partis, peuvent nous juger fainéants, antidémocratiques, désintéressés de la politique, etc. FAUX ! Nous ne votons pas, car nous NE VOULONS PLUS ÊTRE REPRÉSENTES PAR LES POLITIQUES ACTUELS, NI PAR LEURS PARTIS car ils ne représentent pas nos envies de société (voter serait les cautionner) et les combattrons. Nous ne votons pas, car nous ne voulons plus enrichir des élus, ou pseudo-élites qui en retour nous appauvrissent et les combattrons. Nous ne votons pas, car nous ne voulons pas que nos acquis sociaux soient détruits au profit de quelques-uns .Nous ne votons pas, car nous ne voulons pas des LOIS PSEUDO-SECURITAIRES anticonstitutionnelles pour la plupart qui nous privent chaque jour davantage de nos LIBERTÉS et combattrons pour leur ABROGATION .Nous ne votons pas, car nous ne voulons pas que nos institutions soient gérées telles des sociétés et soumises à la rentabilité AU DÉTRIMENT DE L HUMAIN, et combattrons en ce sens. Nous ne votons pas, car nous ne voulons plus de ce CAPITAL TOUT PUISSANT, de ce système boursier, de cette économie de marché, de ces grands patrons RICHISSIMES et de leurs actionnaires INHUMAINS, de ces BANQUES, qui chaque jour nous appauvrissent. NOUS OUVRIERS qui produisons les richesses du pays dont les salaires ne nous permettent plus de vivre ou de nous loger, NOUS gens qui dormons dans la rue ,NOUS PAYSANS qui sommes traits plus que nos animaux, Nous cadres et classe moyenne qui assistons à la paupérisation de nos conditions....Nous ne voulons plus de ces différences sociales, nous ne voulons plus de ça ET DE BIEN D’AUTRES CHOSES ENCORE...NOUS NE VOTERONS PLUS ET NOMBRE DE GENS NOUS REJOIGNENT CHAQUE JOUR , DORS ET DÉJÀ VOUS N’ÊTES PLUS LES ÉLUS DU PEUPLE ET N’AVEZ DONC AUCUNE LEGITIMITE A OCCUPER VOS POSTES , vous qui feignez de ne pas nous entendre, nous vous le ferons désormais comprendre "par" les urnes. Nous ne cautionnerons plus un système qui n'est qu'un simulacre de démocratie !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.