Lezhaën
Psychologue clinicien, Essayiste, Fondateur de LezAPe.fr, Enseignant vacataire Université R. Descartes, Formateur, Gestionnaire immobilier/santé.
Abonné·e de Mediapart

63 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 avr. 2021

Ces mots qui font mal. La névrose : de l'enfant à l'adulte

Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter un fils comme toi? L'adulte devrait veiller à ne jamais prononcer ces mots qui agissent comme une véritable bombe à retardement.

Lezhaën
Psychologue clinicien, Essayiste, Fondateur de LezAPe.fr, Enseignant vacataire Université R. Descartes, Formateur, Gestionnaire immobilier/santé.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ces mots qui font mal. La névrose : de l'enfant à l'adulte © Jean-Luc ROBERT - Psychologue

"Tu ne devrais pas mettre ce T-shirt"

"Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter un fils comme toi? Dis-moi?"

"T'as l'impression de servir à quelque chose là? T'as pas autre chose à foutre de ton temps?"

"Tu as de grosses mains ma fille."

"Si j'avais su que je serais condamné.e à nourrir cette bande d'ingrats. J'ai pris perpet!"

"Vous me bouffez l'existence. Mon dieu, je vais les vendre ces enfants."

Tous ces mots prononcés sans calculs, sous le coup de la colère souvent, ne seront jamais oubliés. Gravés, ils constitueront les éléments néfastes d'une mémoire traumatique. Ces violences verbales auront pour conséquence psychotraumatique des réminiscences intrusives qui envahiront la conscience (flash-back, cauchemars), mais pourront aussi agir à un niveau inconscient (névrose), et influencer négativement la vie d'un sujet. C'est assurément pourquoi l'adulte devrait veiller à ne plus prononcer ces mots destructeurs qui sont de véritables bombes à retardement.

La prophétie autoréalisatrice : quand ce qui est prédit devient réalité

Aussi appelée "effet Pygmalion", ce concept est issu de la mythologie Grecque. La légende raconte que le sculpteur nommé Pygmalion tomba amoureux d'une de ses créations nommée Galatée. Cet amour était si grand et fort qu'il finit par prendre sa création pour une vraie femme. La déesse Aphrodite, qui se montra émue par cet amour si sincère, décida de le rendre possible en donnant vie à cette sculpture.

Autrement dit, la croyance aveugle de Pygmalion en la réalité de cet amour pourtant impossible au départ, aurait comme  été une prédiction qui a fini par se concrétiser. Le fait d'y avoir cru si fort, d'avoir couvert la sculpture de mots d'amours, et de l'avoir considérée comme une personne, a rendu cet amour possible dans le réel.

Comme pour Ovide et sa légende, nous croire capables de réussir dans un projet de grand importance auquel personne ne croit, peut nous conduire à le réaliser. Inversement, les croyances limitantes sont des pensées négatives qui brident le sujet et lui font renoncer à son ambition, le menant à l'échec (auto-sabotage) avant même d'avoir essayé.

Que deviendra donc l'enfant qui a entendu depuis son plus jeune âge qu'il n'était bon à rien ou qu'il était en trop? Pourra-t-il dépasser cette prophétie néfaste prononcée par un parent n'ayant pas réglé lui-même ses comptes avec ses propres parents?

Le transgénérationnel

Il est fort probable en effet, que ce parent maltraitant ait aussi entendu ces mots blessants qu'il répète et transmet comme un virus à son enfant, qui sera peut-être à son tour un parent maltraitant. Génération après génération, la mauvaise croyancela fausse croyance, va pour ainsi dire se transmettre en s'incarnant en chaque nouveau né.

Il ne faut pas ignorer que les mots prononcés ont un pouvoir puissant. Ils ne sont jamais anodins. En consultation, bien des psychologues se retrouvent face à des adultes manquant d'estime d'eux-mêmes et de confiance. Tout ce qu'ils prétendent être n'a pas de valeur et n'est jamais assez bien. Mais pour plaire à qui? Certainement pas à eux-mêmes. On parle bien d'une estime de soi si défaillante, qu'elle ne peut que dépendre du regard d'un autre qui à l'origine était le parent. Ainsi ces personnes se retrouvent-elles comme condamnées névrotiquement à séduire un parent inconscient (proches, amis, collègues...), afin que ce dernier puisse leur certifier qu'elles ont bien de la valeur (prisonnières du regard de l'autre).

Ce système tournant à vide puisque le doute est permanent, tous ces efforts sont vains. Le doute persiste, et l'adulte, poussé par l'enfant meurtri qui sommeil en lui, ne cesse d'attendre de chacun la confirmation qu'il vaut bien quelque chose. Une autre prison est aussi la comparaison perpétuelle avec les autres. Ah que l'on peut se haïr à penser les choses de cette manière! La moindre critique, le moindre échec, et c'est alors la catastrophe, la confirmation terrible que la prophétie s'est bien réalisée. Quel drame!


Conscience et inconscience

> Conscience : Il y a bien sûr d'un côté les adultes, qui conscients de souffrir de ce manque d'estime d'eux-mêmes demandent de l'aide. La tâche est ardue, mais ils essaient tant bien que mal de trouver une issue;

> Inconscience : Et puis il y a les autres. Ceux qui n'ont absolument aucune conscience que leur comportement présent est pleinement dicté par leur névrose (par exemple rabaisser l'autre dès que possible, ou éviter tout nouvel apprentissage afin de ne pas se retrouver confronté à leurs limites, leur impuissance). Ils luttent alors inconsciemment contre ce démon qui les ronge pourtant de l'intérieur.

Nous, thérapeutes, savons qu'il serait contre-productif de les contraindre à faire face à cette réalité. Certains prétendront même être plus brillants et confiants que la majorité d'entre nous (défense). Ils ne cesseront de prendre la parole pour étaler leur savoir et impressionner leurs hôtes.

La psychologie trouve là ses limites.

Ce que nous pouvons faire

- Accompagner les patients qui se sentent prêts à faire face à ces mots du passé qu'ils entendent toujours et qui ont saccagé leur enfance, puis l'adulte qu'ils sont devenus.

- Sensibiliser tout adulte ou professionnel sur la nuisance à moyen et long terme de ces mots qui nous le répétons, ne seront jamais sans conséquences.

- Sensibiliser sur le fait qu'une bonne estime de soi est parmi les choses les plus précieuses que peut posséder un enfant, et qu'une fois abimée, voire cassée, on ne la répare pas en un claquement de doigts.

Jean-Luc ROBERT - Psychologue

Auteur de : "La face cachée de la psychologie de l'enfant"

Mots-clés : #estime_de_soi, #mots_blessants, #dévalorisation, #transgénérationnel, #prophétie_autoréalisatrice, #effet_pygmalion, #Ovide, #mythologie_Grecque, #sensibilisation, #névrose, #réminiscence, #psychotrauma, #mémoire_traumatique

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal — France
À l’Élysée, le conflit d’intérêts qui passe comme une lettre à la poste
En mars 2020, la présidence de la République a nommé à la tête de son service de la correspondance un ancien du groupe de conseil informatique Capgemini. Le nouveau responsable a immédiatement fait appel à son ancien employeur en tant que consultant.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses