Lezhaën
Psychologue clinicien, Essayiste, Fondateur de LezAPe.fr, Enseignant vacataire Université R. Descartes, Formateur, Gestionnaire immobilier/santé.
Abonné·e de Mediapart

63 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2017

Lezhaën
Psychologue clinicien, Essayiste, Fondateur de LezAPe.fr, Enseignant vacataire Université R. Descartes, Formateur, Gestionnaire immobilier/santé.
Abonné·e de Mediapart

Autisme : La piste toxicologique martelée?

Hier la dépakine à juste titre accusée, aujourd'hui les vaccins. Vraiment étonnant la capacité de cet autisme à aimanter les sujets de l'actualité, à cristalliser les tensions, les peurs.  Alors pourquoi occupe-t-il donc le devant de la scène de bien des scandales sanitaires, attisant la colère de divers lobbyistes ? Le débat est ouvert!

Lezhaën
Psychologue clinicien, Essayiste, Fondateur de LezAPe.fr, Enseignant vacataire Université R. Descartes, Formateur, Gestionnaire immobilier/santé.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Autisme : La piste toxicologique © Jean-Luc ROBERT

Le 24 JUILLET 2017  l'AGENCE REUTERS publiait ceci : 

"Les anti-vaccins préparent une action de groupe!

Une association anti-vaccins prépare une action de groupe en France contre quatre laboratoires pharmaceutiques dont les produits seraient responsables, selon elle, d'une recrudescence des cas d'autisme chez les enfants, rapporte lundi Le Parisien-Aujourd'hui en France.

"Ces familles entendent 'demander réparation des dommages causés par la vaccination pédiatrique', responsable selon elle d'une recrudescence des cas d'autisme chez les jeunes enfants", écrit le journal.

"Nous allons attaquer en justice quatre laboratoires qui ont commercialisé ces vaccins, pour connaître la vérité", a déclaré au Parisien Martine Ferguson-André, membre de la commission Santé d'Europe-Ecologie-Les-Verts, à l'origine de cette initiative.

Celle-ci intervient au moment où le gouvernement vient d'annoncer que huit vaccins recommandés pour la petite enfance par les autorités de santé deviendront obligatoires l'an prochain, s'ajoutant aux trois déjà en vigueur.

Selon un sondage Odoxa publié par Le Figaro, 50% des Français sont opposés à cette mesure et 50% favorables.

Aucune étude n'a montré à ce jour de lien entre la vaccination et l'autisme, rappelle Le Parisien."

Dites-moi donc pourquoi ai-je la vague impression que l’autisme est devenu un outil de pression pour toutes sortes de Lobbies aujourd’hui?

Pourquoi ai-je aussi l’impression que cette cause nationale sait s’emparer de l’actualité à une vitesse supersonique, pour mettre en avant une étiologie toujours plus génétique ou toxicologique ?

En août 2016 il y avait le scandale de la Dépakine, anti-épileptique commercialisé par Sanofi, accusé d’avoir provoqué des milliers de malformations congénitales et de troubles du développement cognitif dont l’autisme.

Evidemment, mon propos n’est pas de dire que cela n’est pas scandaleux et de nier les effets avérés de ce produit sur le développement cognitif de l’enfant. Qui serais-je pour cela ?

Je constate simplement que ce scandale parmi tant d’autres, vient toujours comme entériner la piste toxicologique dans l’autisme et quelque part, convaincre le grand public d’un lien indubitable, même si non prouvé scientifiquement, entre autisme et ondes électromagnétiques, intolérances alimentaires variées (dont le gluten, dernier produit incriminé), métaux neuro-toxiques, sources bactériennes... Bref, chaque nouveau produit issu de l’industrialisation moderne semble être l’occasion de parler d’une cause possible de l’autisme.

Ah, et puis j’allais presque oublier la vaccination. A l’heure où le gouvernement veut rendre 11 vaccins obligatoires, estimant que face aux enjeux de santé publique on ne peut prendre le risque de responsabiliser les français sur la question de l’importance de la vaccination, il aurait été étonnant que l’on n’entende pas parler d’autisme.

Oui, vraiment étonnant la capacité de cet autisme à aimanter les sujets de l'actualité, à cristalliser les tensions, les peurs. 

Alors pourquoi occupe-t-il donc le devant de la scène de bien des scandales sanitaires? Le débat est ouvert!

ICI LES 46500 SIGNATURES de la pétition :

Mesure gouvernementale pour une prise en charge précoce des enfants autistes à 18 mois

ICI LES 1900 COMMENTAIRES

Par Jean-Luc ROBERT
Psychologue clinicien

www.LezAPe.fr

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau