Hommage à Stéphane Hessel

Monsieur Stéphane HESSEL était un grand Monsieur. Il y a déjà plus de cinq années qu'il a disparu! Chaque être humain de grand talent doit pouvoir être honoré après sa mort. Je lui rends hommage avec un petit rappel de son combat, et un poème!

L'ancien résistant, déporté, diplomate, auteur d'"Indignez vous !" et grand défenseur des droits de l'homme est mort dans la nuit de mardi à mercredi, le 27 février 2013. Il avait 95 ans.

Promu grand-officier de la Légion d'honneur en 2006, Stéphane Hessel fut également écrivain et féru de poésie. Auteur en 2006 de O ma mémoire : la poésie, ma nécessité, il n'aime rien tant que réciter du Baudelaire ou du Verlaine, et connaît par cœur plus d'une centaine de poèmes.

Il aura connu un succès foudroyant  avec son livre Indignez vous !. ..Il se réjouissait que son message recueille le soutien des jeunes en Espagne ou en Grèce, où beaucoup de protestataires brandissaient son ouvrage. Ce succès extraordinaire "est encore un étonnement pour moi, mais cela s'explique par un moment historique. Les sociétés sont perdues, se demandent comment faire pour s'en sortir et cherchent un sens à l'aventure humaine", confiait-il au printemps 2012 à l'AFP.

Après plusieurs conversations téléphoniques, il a accepté de préfacer mon premier ouvrage chez L'Harmattan (1) car l'auteur de Engagez vous! considérait que l'école pouvait changer le monde, en développant , comme je le proposais en 2014, une pédagogie de la bienveillance, un éveil aux valeurs humanistes, et un apprentissage de la CNV (Communication Non-Violente, initiée par Marshall Rosenberg) ...

Ce poème ci-dessous sera publié dans un prochain livre de poésies(2)

 

 

 

------------------ UN INSURGÉ PRÉNOMMÉ STÉPHANE ---------------------

 

C’était homme courageux, honnête, sans fioriture

Nombreux peuple français connaissaient sa droiture ;

Il fut émissaire du peuple en Indignation,

Il  s’opposait aux politiques sans concession ;

C’était un vrai gentleman couvert de noblesse

Qui défendait les humbles avec une belle hardiesse,,

Son prénom le plus connu était bien Stéphane,

Lutte sans violence que suivaient  milliers de fanes

Le conduire à rédiger petit livre vendus par millions

A nombre de français rêvant  la révolution ;

Philosophe  écrivain défendait les  humains,

Aux juifs bombarbant 600 élèves onusiens,

Réfugiés en école sur fief palestinien…

A Israël se transformant en dictature,

Il s’indignait utilisant son écriture :

Comment peut-on tuer  milliers d’ innocents

Sans avoir sur conscience des vieillards honte et sang ?

C’était un homme qui entrait en insurrection

Comme des jeunes djihadistes entrent en  religion.

Non violence, injustice étaient son combat

L’indignation des braves gens son branle-bas.

Il s’est éteint à l’âge de quatre vingt quinze ans,

Hessel  fut pour la paix authentique combattant.

 

[Guy Lheureux,

insurgé en CNV de septante-deux printemps]

 

 Poème publié en novembre 2017 par la revue "LA PLUME ANGEVINE " (N° 4°Trimestre17)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.