Quand l’intarissable gisement de la bêtise conduit à la mort d’un pauvre bougre.

Il m’est difficile de ne rien dire après l’absurde haro qui s’est soldé par la mort de ce retraité auquel, semble-t-il, on n’avait rien à reprocher sinon d’avoir passé trop de temps assis devant une école, à regarder passer les enfants.
Il m’est difficile de ne rien dire après l’absurde haro qui s’est soldé par la mort de ce retraité auquel, semble-t-il, on n’avait rien à reprocher sinon d’avoir passé trop de temps assis devant une école, à regarder passer les enfants. On pourra toujours s’interroger sur les mécanismes qui font que la bêtise humaine arrive, au sein du groupe ou plutôt de la bande, à surpasser abondamment la somme des limites individuelles en la matière, mais Il est indéniable que le contexte global actuel a contribué plus ou moins directement à forger l’ état d’esprit d’assiégé qui a conduit à ce tragique fait divers. Au cœur de ce contexte La Sarkozie occupe une place de choix avec sa culture de la peur, de justicialisme et d'individualisme forcené, un véritable aller simple à destination de la connerie en somme. C’est ainsi que quand on se sent petit et fragile, précaire et démuni, l’environnement promu par des dirigeants populistes, aussi impuissants que lâches permet de trouver un semblant de réconfort dans le fait de croire qu'il y a encore un étage au moins en dessous de soi, celui qui sépare des vrais damnés de cette terre, alors gare à celui qui diffère de la masse" vertueuse" par son aspect extérieur, par ses coutumes, par sa religion, par sa couleur de peau, à celui qui regarde avec intérêt des enfants qui ne signifient plus rien pour une société à bout de souffle qui hypothèque leur futur en les endettant sans vergogne et dans laquelle ils ne sont plus qu’un prétexte pour exhiber en meute et tragiquement un résidu d’humanité. Non, ce drame n’est pas anodin, il est bien le fruit de la calibration particulière d’esprits ballottés d’une incertitude à l’autre, d’une peur à l’autre…. Hélas !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.