Liette
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 mars 2022

INTERLIGNE

Poème de campagne

Liette
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Y avait à mes tableaux

Comme autant de Marianne

Leurs ratures souriantes

Au Larousse improbable

Qui semaient à tout vent

Quelques rires en cristal /

Y avait à mon estrade

Des panaches têtus

Des victoires en cascade

A chaque mot vaincu

Y avait au bout des craies

Leurs doigts immémoriaux

A conquérir l’accent

Et puis des arcs-en-ciel

A suspendre aux fenêtres

Où il ferait moins gris

Pour les jours de regard /

Y avait aux alphabets

Des hiéroglyphes rares

Qu’on pourrait encadrer

Comme des trésors Lascaux

Si l’on était soigneux

Des choses de notre histoire /

Y avait à l’unisson

De tout-petits aigus

Qui se tenaient la main

Debout sur des guitares

Et puis des silencieux

Des octaves lointaines /

Il y avait dans leurs yeux

Des choses de déjà grand

Et des choses de pourquoi

Il y avait dans leurs mains

Si peu d’armes et déjà

Hisser le drapeau blanc /

Sans plus de Marseillaise

Ils apprenaient l’école

A se tenir les yeux

Dans les signes qui dansent

De chant de merveilleux

En secrètes impatiences /

Sans fleur mais sans fusil

Il y avait des sentiers

Qui menaient aux rivières

Et où se ramassaient

Des soleils dans les marges

Et des marches à gravir

Jusqu’en bas de leur page /

Éprise de barricades

De liesse marronniers

De résistance active

Aux destins pas assez

De ses fougueux peut-être

Aux défis relevés

Elle tendait ses fenêtres

Et ses bras interligne

Et j’étais fonctionnaire

De cette école-là /

Puis des choses un peu tristes

Ont coulé de nos plumes

Dans les cases à cocher

Pour mesurer la langue

La belle libre parole

Aux menottes consenties /

Sur des tableaux en berne

Se déchirent les accords

Des moindres imparfaits

Des petits princes ternes

Au génome exotique

Qui parlent sans filet

Un langage empirique

Ont des signes sans couleur

A faire crier les murs

Qui font tant d’artifice

Et de mensonge urbain

Qu’il faut les ignorer /

On a mis les savoirs

Comme des fleurs dans des vases

A tenir illusoires

En semblant de terreau

A relever la tête

Vers des lumières opaques

Et il faut pour apprendre

Aligner les trophées /

On a mis des horloges

Aux mémoires maladroites

Qu’on a remises à l’heure

Des circonstances urgentes

Et puis des centimètres

Sur la carte du monde

Pour mesurer en chiffres

Les rêves de plus loin /

On a mis des jalons

Mais c’étaient des limites

Je rends mon tableau noir …/

J’écrirai pas la suite.

(c'est un poème de démission, il date de 2008. J'ai rendu mon tableau noir cette même année. Depuis l'autre côté des cours d'école, j'assiste depuis, impuissante, au carnage toujours plus assumé de l'école publique et de l'égalité des chances. Ha ha ! l'égalité des chances ! Allez, buvons un coup à la victoire prochaine de la Tortue et reconstruisons. Les mômes le méritent. Viens, on fait l'école dans les bois. Viens, on apprend à aimer l'eau. À compter avec des noisettes. Viens, on produit des textes pour apprendre à les lire. Viens, Freinet, reviens !)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Art
Trafic d’antiquités : l’art du blanchiment
La mise en examen de l’ancien directeur du Louvre, Jean-Luc Martinez, a mis en lumière l’essor pris par le pillage des sites archéologiques. Les objets se retrouvent ensuite dans les maisons de ventes et les galeries occidentales  prestigieuses. Plongée au cœur d’un circuit opaque et tentaculaire.
par Antoine Pecqueur
Journal — France
Sarkozy-Kadhafi : des mises en examen dans l’opération Hannibal
Une partie de l’équipe impliquée dans la fausse rétractation de Ziad Takieddine a été mise en examen en juin pour « corruption d’agent public étranger », pour avoir tenté de faire libérer le fils de Mouammar Kadhafi, Hannibal, incarcéré au Liban. Noël Dubus, qui pilotait l’opération, a été écroué vendredi.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal
Blast, BHL et le Qatar : ce qu’a dit la justice
Bernard-Henri Lévy a perdu son procès en appel contre le média Blast, qui le présentait comme le possible bénéficiaire d’un financement du Qatar. Le philosophe critique l’interprétation de l’arrêt faite par le directeur du site d’information.
par Yann Philippin
Journal
« Ouvrez l’Élysée » : échangez avec Usul et Ostpolitik
Venez échanger avec Usul et Ostpolitik d’« Ouvrez les guillemets », qui ont chroniqué toute la campagne un lundi sur deux. Posez vos questions en direct.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Sous Macron, l'écologie chute en 10ème place mais l'homophobie se classe en 1ère
Au dernier remaniement, plusieurs homophobes rentrent définitivement au gouvernement. Le plus notable, Christophe Béchu, maire d'Angers, devient Ministre de la transition écologique, domaine où il n'a aucune compétence. Le rang protocolaire du Ministère de l’Ecologie, lui, passe du 5ème au 10ème rang.
par misterjbl
Billet de blog
Boone : « La pauvreté est contenue »
Quand l’économiste Laurence Boone considérait que « l’argent est très bien redistribué vers les pauvres » et quand le chef de l’État fustige les « profiteurs de guerre ». Petit retour également sur les Gilets jaunes d’avant les Gilets jaunes.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Un ministère au double intitulé et à la double tutelle pour un double jeu ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la formation professionnels auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse mais aussi du ministre du Travail. Cet intitulé et cette double tutelle n'ont pas de précédent. Serait-ce propice à un double jeu ?
par claude lelièvre
Billet de blog
Est-ce la fin du Bac Pro ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée à l'enseignement professionnel. Dans un tweet daté du 17 mars, elle expliquait vouloir "une réforme du lycée professionnel sur le modèle de l'apprentissage" laissant présager d’un bouleversement de l’éducation nationale.
par Germain Filo