Liette
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 févr. 2022

TREIZE

Poème de campagne

Liette
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

13

au sablier

le temps

se faufile

un jour

et puis un jour

on a encore le temps

13

le mur

à toute vitesse

pourtant est annoncé

mais une voix placide entre deux jingles pub : « dans quelques instants

nous arriverons en gare de NULLE PART,

terminus du train »

des hologrammes nous servent des boissons fac-similées

que nous buvons pour de faux

d’un geste fossile

en allumant des simulacres de sourire

émoticônes adéquats éclairés sur le devant de nos masques

puis nous faisons un selfie

que nous postons illico

sur les réseaux

et sur les réseaux

et sur les réseaux qui retwittent

(nous avons une grande communauté)

pour être sûr·e·s qu’au moins

chacun·e de nous se regarde se regardant se regardant se regardant

la boisson n’existe pas

mais elle est très sucrée

et pétillante

13

les voyageurs les voyageuses à destination de Nulle part

somnolent

trajet : long

magazines : rasoirs

sommeil : contrarié

ennui : profond

13

Nulle part

a beau être tagué couette & matelas

(le linge de maison est en solde, profite)

c’est un mur

alors

bifurque

13

jours te restent

pour t’inscrire

ET sortir

OU tirer sur la poignée du signal d’arrêt d’urgence

ET caracoler par la fenêtre et roule-bouler dans l’herbe alentour avec celles et ceux

OU tout ça à la fois

avec des sourires en forme de sourire

des peurs peut-être, en forme de peur, mais pas d’ennemi

des rires en forme de rire, sans émoticône

et des mains qui se touchent

(c’est pas un gros mot)

La prochaine gare desservie sans dommages

avant Nulle part

c’est l’isoloir.

13

ce sont les jours qui te restent

pour t’inscrire

ou vérifier ton inscription

sur les listes électorales

et ne pas bifurquer tout·e seul·e

Allez viens !

On se retrouve au prochain arrêt

le tortillard à suivre

sera vachement plus marrant

et imprévisible.

.....................................................................................

Mode d'emploi : un copie-colle du Ministère de l’Intérieur :

Pour s'inscrire sur les listes électorales, il suffit de se rendre sur le site : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R16396. Ce service permet aux citoyens français et européens de demander leur inscription sur les listes électorales de leur commune. Il est également possible de s'inscrire sur les listes électorales de sa commune en se rendant à la mairie. Il faudra fournir un justificatif d'identité, un justificatif de domicile et un formulaire cerfa n°12669 de demande d'inscription qui est disponible en mairie.

Attention, pour s'inscrire sur les listes électorales de votre commune, il faut avoir la qualité d'électeur (nationalité française, majeur, et jouir de ses droits civils et politiques) et justifier d'une attache à la commune. Cette attache se justifie soit par votre domicile ou résidence dans la commune, soit par la qualité de contribuable, soit par la qualité de gérant ou d'associé majoritaire unique d'une société rattachée à la commune.

Et pour vérifier si tu es bien inscrit :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

Pour info : il y a autour de 10 millions de français·e·s qui ne sont pas inscrit·e·s ou qui sont mal inscrit·e·s sur les listes électorales. Alors, fais tourner autour de toi, mon petit poème de campagne, s’il t’a plu, s’il te plaît.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — États-Unis
L’écrivain Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. De premiers éléments sur le profil de l’agresseur témoignent d’une admiration pour le régime iranien.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement