Appel du Comité corse de solidarité avec la Catalogne

Comité corse de solidarité avec la Catalogne : débat le 5 avril à l’Université di Corsica à Corte. Les débordements policiers, les embastillements d’élus indépendantistes constituent un préjudice aux principes démocratiques de l’Union Européenne.

images-4
Texte d’appel à l’initiative de:

François Alfonsi (ancien député européen), Marie-Pascale Castelli, Minicale, André Paccou Délégué de Corse de la Ligue des Droits de l’Homme), François Tortos, 

Notre attachement aux libertés publiques et à la démocratie, à la liberté d’expression et d’opinion, nous conduisent à dire notre vive inquiétude face à la situation en Catalogne.
Les débordements policiers et les embastillements de responsables associatifs et politiques et d’élus indépendantistes par l’Etat espagnol constituent un préjudice considérable aux principes démocratiques qui doivent être ceux de l’Union Européenne.
Nous n’acceptons pas que Madrid obère le processus démocratique par la mise hors-jeu de ses adversaires politiques, avec l’appui de l’institution judiciaire.
Nous refusons cette dérive répressive.
Nous demandons la remise en liberté immédiate des personnes détenues et l’arrêt des poursuites judiciaires engagées pour tous les dirigeants catalans concernés.
Nous demandons le respect des résultats du vote intervenu en Catalogne le 21 décembre 2017 et la mise en place d’un gouvernement autonome conforme à la majorité des urnes.
Nous en appelons à un retour, au plus vite, de toutes les garanties démocratiques qui fondent l’Etat de droit afin que soit organisé un référendum permettant au peuple catalan de décider de l’avenir de la Catalogne.
Nous invitons toutes celles et ceux qui veulent défendre la démocratie à un débat en vue de constituer un comité corse de solidarité avec la Catalogne jeudi 5 avril 2018 de 18h30 à 21h à l’Université de Corse – UFR de droit – Campus Mariani – Corte

images-3
cpuigdemont
catalogne

Attaccati chì no semu à e libertà pùblicche è à a dimucrazìa, cum’è à a libertà di sprissione è d’upinione, ci tocca à dì a nostra grande inquitùdine in quant’è di a situazione in Catalogna.
E brutalità pulizzere è l’imprigjunamentu d’uni pochi di i capi assuciativi è pulìtichi, è d’eletti indipindentisti catalani da u Statu spagnolu custituèghjanu un prighjudiziu tremendu contr’à i fundamenti dimucràtichi ch’avarìanu da esse quelli di l’Unione Aurupea.
Ùn si pò accittà chì Madrid agisca cusì contr’à un prucessu dimucràticu, calcichendu i so avvirsarii puliìtichi, cù l’appoghju di l’istituzione ghjudiziare.
Ricusemu ssa strada gattiva di a ripressione.
Dummandemu ch’elli sìanu mullati sùbitu tutti quelli chì sò sempre incarciarati, è ch’elle còmpiinu sùbitu avà tutte e prucidure ghjusdiziare contr’à i capipartiti catalani incausati.
Dummandemu ch’elli sìanu rispittati i risultati dill’alizzioni catalane di u 21 di dicembre scorsu, è a stallazione d’un guvernu in accordu cù a magiurità sciuta da u votu.
Lampemu una chjama par ch’elle sìanu rimesse à u più prestu tutte e guaranzìe dimucràtiche chì fòndanu un Statu du dirittu, è ch’ellu sìa urganizatu unu referendum par parmette à u pòpulu catalanu di dicide di l’avvene di a Catalogna.
Invitemu tutti quelli, omi è donne, chì vòlenu difende a dimucrazia, à un dibàttitu par custituisce un Cumitatu Corsu di Sulidarità cù a Catalogna :
Ghjovi 5 d’Aprile 2018 in Corti
Da 6 ore è mezu à 9 ore di sera
Università di Corsica – UFR di Drittu – Campus Mariani – Corti

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.