Biarritz: le Fipa devient le Fipadoc

Nouvelle équation, nouveau défi, nouvelle ligne éditoriale : le Fipa de Biarritz se réinvente radicalement et devient le Fipadoc, festival européen dédié exclusivement aux documentaires et aux documentaristes.

ouv-fipadoc-31
Le Fipadoc 2019 se réinvente radicalement, proposant une formule axée essentiellement sur le documentaire.
anne-georget
Présidé par Anne Georget et dirigé par Christine Camdessus, ce nouveau rendez-vous européen (22-27 janvier à Biarritz) , va explorer les pistes, les enjeux et aussi toutes les métamorphoses numériques du documentaire. Au menu  : les Journées Professionnelles,
fipadoc
le Smart Fipadoc, un Focus Allemagne, des compétitions et des prix et tout un espace dédié aux « nouvelles écritures documentaires ». Ainsi  et c'est emblématique de la nouvelle identité de ce Fipadoc, est prévue une remarquable conférence dédiée au concept « d’impact producing ». C’est le « nouvel enjeu majeur du documentaire » et l’expression « d’un parti-pris éditorial fort et volontariste » des équipes du Fipadoc, assorti à Biarritz d’une programmation spécifique. De quoi s’agit-il ?
fipadoc-19
D’une nouvelle vision incarnée dans une compétence nouvelle et innovante - quasiment un nouveau métier de la production documentaire. Il s’agit d’accompagner, en temps réel et lors de la diffusion, les échos et répercussions d’un documentaire sur le débat public et les médias. La présentation lors des Journées professionnelles comporte deux études de cas : le film #387 (M. Leroyer et E. Oost), et le film Kakuna (L. Corthouts). Sera aussi évoqué la mission des festivals dans les campagnes d’impact via des canaux et relais en Europe ( intervention P. Seliskar de Make Dox (Macédoine) et Moving Docs.
images
S’installer au coeur des réalités sociales et politiques européennes, au coeur de l’environnement numérique et technologique, donc au coeur des témoignages des intervenants comme du vécu et du quotidien des documentaristes c’est le pari de Fipadoc « festival de tous les documentaires et tous les genres : histoire, découverte, géopolitique, culture, société et comédie du monde côtoieront les tragédies d’aujourd’hui ». Si la nouvelle formule Fipadoc est conçue autour d’un traditionnel Focus ( cette année l’Allemagne), le moment est pensé comme un espace européen d’accompagnement des auteurs, réalisateurs, producteurs, débutants ou confirmés.
dvbshdkwsaevrrl
La coopération franco-allemande au Fipadoc se matérialise via la présence des représentants des festivals de documentaire allemands (DOK Leipzig, DOK.fest München et Kassel Dokfest) et via  un atelier et des session de pitchs « Find your French/German partner ». Dans le même esprit , la Scam offrira « des temps d’expertise à destination des auteurs » via des consultations individuelles et des ateliers collectifs. Et une session de pitchs internationaux est organisée en partenariat avec Docs Barcelona, Medimed, Sunny Side et Lau Haizetara (San Sebastian). Autre temps forts de ces Journées Professionnelles: la Scam et la Sacem proposent une étude cas, autour de binômes réalisateur-compositeur  dans le cadre du double dispositif ( bourse d’écriture de la musique et « Brouillon d’un rêve »). Le Fipadoc sera ainsi « l’espace professionnel, le lieu de tous les partenaires de la création, acteurs et actrices du documentaire ». 
Le Smart Fipadoc, est entièrement dédié aux expériences numériques documentaires « aux nouvelles formes de narration au fil de l’innovation et des nouveaux usages. » Avec comme chaque année un espace gratuit des expériences numériques : VR, narration interactive, web-docs/ webs-séries, contenus natifs pour mobiles et tablettes, réalité augmentée. Plus un challenge de création vidéo « verticale » en partenariat avec l’INA et en association avec Surfrider . 
vr
Pour bien ancrer le Fipadoc dans cette quête documentaire des vérités plurielles quoi de plus pertinent que Serge Viallet comme invité d’honneur !
mysteres-d-archives
Le talentueux créateur  de « Mystères d’Archives » dirige depuis 10 ans cette collection, une co-production Ina et Arte. Quels sont les buts et la méthode de S. Viallet pour décortiquer et revisiter des documents historiques, photographies, images de propagande, clichés officiels, films d’amateurs et reportages d’actualités ? Comment fonctionne le décryptage, le suspense et les révélations liés à certaines de ces images d’actualités archi connues ou simplement inédites? Le Fipadoc propose une sélection de films de S.Viallet issus de sa collection Mystères d’archives plus deux épisodes de la collection Voyages dont  Kwaï, film plusieurs fois primé, sur l’histoire du Pont de la Rivière Kwaï. Ainsi qu’une rencontre « interactive » : S.Viallet à l'aide de courts extraits racontera au public comment,  il «enquête depuis 10 ans dans les images parfois centenaires pour qu'elles parlent. Au cours de cette rencontre, chacun pourra choisir les extraits de Mystères d'Archives et en découvrir les coulisses ! »

LV

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.