Oui à la Révolution des Jardins non à la crise alimentaire

Forêt comestible, agriculture paysanne, rural revitalisé : c’est possible et inexorable. Venus de toute la Corse, ils participent à la Révolution des Jardins dédiée aux échanges en faveur d’un écosystème respecté.

jeunes-producteurs
La forêt comestible un concept en opposition à la  déforestation et à la diminution des surfaces agricoles ? Le maraîchage et les jardins partagés plutôt que la grande distribution? Les exploitations locales et paysannes plutôt que les cultures intensives hors-sol? Un rural insulaire revitalisé et moins de  villages dépeuplés ? La mairie de Campile et la coopérative Orma Creazione organisaient ce dimanche un évènement emblématique, dédié aux partages et aux échanges en faveur d’un écosystème respecté, bouée de sauvetage en cas de crise alimentaire.  Alors ils sont venus de toute la Corse assister à cette journée qui nous parle d'un mouvement inexorable, que personne n’avait prédit mais que beaucoup avaient espéré. «Etre maire dans le rural c’est être un militant du rural » constate Jean-marie Vecchioni maire de CAMPILE qui a déployé une énergie tranquille mais phénomènale, pour changer l’avenir de Campile.
re-3
Avec le soutien de son conseil municipal très engagé, et avec les opérations de la coopérative ultra innovante Orma Creazione : le pari s’engage sur les voies de sa réussite. Ce n’était pas gagné d’avance au vu de la déprise démographique, des archaïsmes, des freins qui affectent le rural de notre île-montagne. Pourtant le rural en Corse dispose d’avantages concurrentiels et en priorité sa ressource en eau et son écosystème. De fait, la géopolitique mondiale imprévisible, cette première pandémie, plus l’instabilité économique et la crise alimentaire pourraient redonner de la vigueur aux productions locales en Corse et aux familles qui en vivent et a tous les emplois directs et indirects.
download-2
Après la fermeture de tant d’écoles de village…elles pourraient enfin reouvrir! Notons que dans notre île-montagne ce n’est pas la sécheresse qui menace mais l’abondance des pluies depuis quelques années. «Etre maire dans le rural c’est être un militant du rural » tout est dit par J.-M. Vecchione, maire de Campile, qui a quitté un emploi d’expert- comptable, pour être castanéiculteur et apiculteur.
achat-verduri
Alors, au-delà de sa réorientation professionnelle, le maire a décidé, avec une détermination et une foi sans limite, de redonner vie à son village, en installant de jeunes agriculteurs: « on  franchi un grand pas ici, des jeunes européens écologistes qui rejettent l’agriculture intensive, sont venus ici pour acheter ou louer des terres à vocation agricole. Nous avons répondu oui, car l’avenir sera assuré par des jeunes qui auront,
re-niek-pepels
sur la commune, une activité liée à l’environnement et à la production. C’est un travail de fourmi et la journée qui est un succès  donne de l’espoir.  Avec la coopération d’un conseil municipal motivé, la commune lancé la création d’un nouveau lieu de vie, un restaurant à thèmes, orienté pour débuter sur les 6 à 8 boucles de chemins de randonnées. On recommence à être optimiste ici, mais il ne faut pas s’arrêter, ce n’est qu’un début.»
La journée proposait un vaste programme avec l’Association Paese d’Avvene, le parrainage de ruche : ( Rémi et Caroline, apiculteurs à Vignale (stand OCA NERA), avec l’Atelier de compostage (Communauté de Communes de la Castagniccia-Casinca et ZERU FRAZU.
christine-corinne-jacques
A midi s’est déroulée la visite commentée du Jardin uNiek, microferme de légumes, fruits rouges, aromatiques, champignons, en permaculture, de l'agroécologie et de l'agroforesterie ( Niek Pepels) (https://www.lejardinuniek.com/) Natalina Figarella a présenté la vannerie sauvage,  l’Afc-UMANI, Association pour une Fondation de Corse, projette a évoqué son appel à projet Rifà di a Corsica un giardinu  (- https://afcumani.org/terranea_rifa-di-a-corsica-un-giardinu.html) Ont été invités Terre de Liens Corsica–Terra di u Cumunu , A Rinascita, le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) de Corte-Centre Corse, Francesca Desideri ( livre « L’Amore piattu »), Cavallu Marinu (Facebook Cavallu Marinu, 06 23 27 50 91, cavallumarinu@gmail.com). Christine Juda directrice de Orma Creazione annonce d’autres rendez-vous dont CAMPILIBRI le …. Et ensuite MISICAE en juin.
philippe-pierangeli
Philippe Pierangeli créateur de la revue ISULA MONTAGNA ( 11 è numéro en vente) est tout simplement  heureux de cette journée : « on attend depuis longtemps de pouvoir se rassembler, rencontrer les amis, les exposants, les publics, mes lecteurs en ce qui me concerne. Car l’année passée, en terme de lien social, a été terrible pour les marchés, les foires, les manifestations populaires et culturelles, c’est à dire tout ce qui est si ancré chez nous, de manière inéxorable, c’est la vie de  notre territoire. On est contents de revoir des sourires et des visages! » La conclusion appartient à Fanfan Griffi
fanfan-griffi
le président visionnaire d’Orma Creazione
un rêveur emblématique de tous les « possible » en faveur de la Corse «  Le miracle c’est proximité dit-il , et la malédiction c’est aussi la proximité ! C’est une constante, ici on peut tout faire, et nous avons encore des espaces pour le « possible ». Alors que dans le monde, il y a des lieux où plus rien n’est plus possible. C’est fini, c’est foutu ! Ici il y a ce territoire que la mémoire du monde nous a laissé, avec une beauté, un charisme incroyable, et cette proximité, c’est admirable.  Alors il faut que chacun reste ouvert à cette partie du « possible », afin que peu à peu se créent des connections que ce que nous abordons ici devienne une ambition collective. »

LV

_______

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.