Corsica Ferries inaugure le "PASCAL LOTA" de nom du fondateur visionnaire.

Un MégaExpress, une avenue, une sculpture urbaine : triple inauguration dédiée à PASCAL LOTA, armateur visionnaire et fondateur de la compagnie internationale Corsica Ferries. Avec cet hommage, on a le sentiment que Bastia, premier port passagers et fret de Corse, réintégre son véritable gabarit, celui de capitale économique.

corsica-ferries
PASCAL LOTA : un armateur visionnaire, une destinée industrielle bastiaise hors du commun, une compagnie maritime à vocation internationale fondée dès 1968, une grande famille réunie pour un hommage exceptionnel, plus une sculpture en bronze et une avenue baptisée à son nom. Plus l’inauguration festive du PASCAL LOTA ,13 ème navire de la Corsica Ferries, le plus grand et le plus rapide bâtiment assurant les liaisons Corse, continent français et italien, Elbe et Sardaigne. Pierre Mattei, président du Directoire de Lota Maritime-Corsica Ferries, lui-même pilote d’un projet maritime d’envergure, a offert une journée extraordinaire autour de la trajectoire entrepreneuriale de Pascal Lota disparu en 2016. Nous donnant ainsi le sentiment que Bastia réintègre son véritable gabarit de capitale économique. Etaient présents tout ce que Bastia compte de d’élu-es, de personnels et dirigeants de la Corsica Ferries, de responsables économiques et portuaires de Corse et d’Italie ( Livourne, Savona, Piombino, Genova etc.) et d’acteurs du tourisme insulaire. Jean-Guy Talamoni Président de l’Assemblée de Corse, Pierre Savelli maire de Bastia qui a rappelé que « l’ouverture au monde méditerranéen reste au centre de notre action », Jean Dominici Pd de la CCI2B. François Tatti Pd de la Cab, Jean-Michel Savelli Directeur commercial Corsica Ferries, l’Agence de Tourisme de la Corse représenté par son directeur Daniel Charavin. Tous ensemble mobilisés autour de l’amour de la Méditerranée et du transport maritime essentiel à la vitalité de l’île.
mdpok-plota-1-copie-2
La Corsica Ferries compagnie européenne ( et toujours basée à Bastia selon le voeux de Pascal Lota) assure 17 liaisons et jusqu’à 30 traversées quotidiennes comptabilisant le chiffre phénoménal de 3, 6 millions de passagers transportés en 2016.
Les nouveautés ? La ligne Toulon - Porto Torres sera opérée toute l’année ainsi que de nombreuses escales inter-îles via Porto Vecchio, la Sardaigne faisant l’objet d’une forte demande. Pierre Mattei : « Pascal Lota a eu l’ambition réussie de faire ce qui semblait à tout le monde impossible, à savoir créer bâtir une compagnie internationale gérée au départ de la Corse. Ce qui semblait une folie en 68 devient une évidence aujourd’hui. » Frédéric Lota, l’un des fils du fondateur de la Corsica Ferries :
plota-plaque-et-famille
« je suis très ému et honoré de voir que beaucoup parmi vous sont venus de loin pour honorer la mémoire de notre père. Il était très profondément attaché et amoureux de sa terre natale et il était très fier d’avoir contribué à faire de Bastia le 1er port passagers de Corse. 
mdp-plota-splendide-copie
Il a fait de sa compagnie un acteur majeur du transport maritime en Méditerranée. »

On a souvent entendu en Corse, des transporteurs, des patrons, des professionnels tous secteurs de l'export, déclarer que la Corsica Ferries avait, in fine, sauvé leurs activités et leurs entreprises. Car cette triple inauguration concerne une compagnie privée évoluant dans le contexte d'un service public maritime et d'une continuité territoriale Corse-continent. Elle fait suite à une longue période désormais révolue de chaos, qui avait vu la Corse en souffrance. En effet, l’île s’est trouvée prise en otage régulièrement, du fait de péripéties liées à un service public maritime insulaire à l’agonie, incapable de faire face à la réalité de la concurrence. Un service public et ses délégations qui furent à la merci de grêves à répétitions, de spéculateurs voraces, de procédures judiciaires. Une séquence qui durait depuis l’après-guerre et qui a pris fin, dès la prise de pouvoir de dirigeants autonomistes et nationalistes vainqueurs des Elections Territoriales de décembre 2015. Dont Jean-Felix Acquaviva, Conseiller Exécutif, architecte de la nouvelle organisation du transport maritime et des coopérations en Méditerranée, actuel président de l’Office des Transports de Corse. Il est en bonne position pour être élu député de la Hte-Corse dimanche prochain.
mdpcruise
mdp-plota-luxe
La Corse compte 4 ports voyageurs, deux ports de grande plaisance et 23 ports de plaisance disséminés le long de 1000 km de côtes. Les infrastructures portuaires et les compagnies, tous les opérateurs du transport maritime formant un secteur essentiel et crucial en Corse. Pascal Lota l’avait compris avant tout le monde. Notamment bien avant les dirigeants politiques jacobins qui avaient conduits l’île dans toutes les impasses d’une économie administrée, assistée et sous perfusion.
Sur la scène du grand auditorium du Pascal Lota, surplombant une piste de danse, Pierre Mattei a rappelé avec des mots simples le parcours semé de dizaines d’obstacles qu’une équipe doit vaincre avec succès pour investir 100 millions d’euros dans un nouveau ferry et assurer la rentabilité sécurisée de toute l’opération managériale comme commerciale. La Corsica Ferries qui a transporté 3,6 millions de passagers et 1 M de véhicule en 2016 est classée au 5 ème rang mondial des compagnies de ferries.  
mdpplota-conference
Baptisé « Pascal Lota », ce Mega Express Six (longueur 175 mètres, 28 noeuds, 2200 passagers, 700 véhicules), construit à Ancona (Italie), à déjà eu une première vie sous le nom de « Superstar » opérant pour la compagnie estonienne Tallink. Il a été reconfiguré pour 10 millions d’€ aux chantiers de La Spezia selon les standards de la Corsica Ferries. Adapté à la clientèle estivale des liaisons en Méditerranée il comporte une piscine, un solarium, un auditorium, des espaces de détente et jeux pour les enfants et une dizaines de restaurants à thème « adaptés a tous les goûts et à tous les budgets ». Avec ses 297 cabines de catégories tourisme à luxe : le navire entièrement climatisé est équipé de wi fi. Il est doté de 4 moteurs (50 400 kw au total), d’un dispositif anti-collision avec les cétacés, de stabilisateurs anti-roulis et de 2 propulseurs d'étrave. Une obligation pour entrer et sortir de l’actuel Port de Bastia devenu trop étroit et auquel succèdera ( on l’espère bientôt), le plan de charge et d’investissement dédié au nouveau Port de la Carbonite en projet. Une conclusion en forme de question et d’espoir pour toute une journée d’inauguration multiples, qui a été ponctuée par les modulations des sirènes des navires à quai. Ajoutons que la Corsica Ferries développe des programmes de coopération environnementale en vue de préserver la biodiversité marine. Elle a noué des partenariats avec l’ISPRA, la Fondation Cema et Eco-Océan Institut. Elle accueille à bord de ses navires des opérations de recherche scientifique dont 900 sessions de monitoring dédié à l’écosystème marin (repérage, observation, comptabilisation).


LV

_____________

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.