Liliane VITTORI
CORSE JOURNALISTE CORSE
Abonné·e de Mediapart

346 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 déc. 2013

Unicité de la République : à Bastia un Plan de Renouvellement Urbain (PRU) exemplaire.

Liliane VITTORI
CORSE JOURNALISTE CORSE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Unicité de la République. Le Plan de Renouvellement Urbain de Bastia (PRU) est emblématique et hautement symbolique de l’unicité de la République, quand elle se traduit dans l’action publique par des investissements, des logements sociaux, des équipements scolaires et culturels, des services publics… et des programmes adaptés aux besoins réels de la population.

© 

Soit depuis 2004, et après signature avec l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU) : des dizaines d'opérations  à Bastia, toutes complémentaires et bien ciblées sur les réalités vécues par les habitants, pas seulement limitées aux secteurs logement social, équipements sportifs, voieries. Un PRU est un paquebot complexe, qui met en oeuvre des professionnels de l’urbanisme mais aussi des experts du lien social et du "vivre ensemble". A Bastia il s’agit aussi d’opérations pointues sociales et culturelles, conduisant à la cohésion et la mixité, qui sont les objectifs stratégiques de la municipalité de Bastia, et qui inspirent toute son action.

© 

Pour visualiser l’ampleur du PRU de Bastia, pour comprendre ce qui s’est déroulé ici ces dernières années (dans une ville bombardée en 43 et qui a dû se reconstruire) : il suffit de marcher dans les rues des Quartiers Sud. Ils sont transfigurés !

© 

Nouveaux immeubles, nouvelles rues, nouvelle Maison de Quartier, nouvelle école primaire HQE bientôt nouveau Centre Culturel et nouveaux espaces verts, parkings, chemins piétonniers, commerces etc…Une nouvelle vie dans une nouvelle ville qui a déjà un riche passé, toute la mémoire de l’ex Cité Aurore bâtie dans l’urgence dans années 60.

© 

Gigantesque réalisation, ce PRU bastiais comporte des dizaines de programmes se déployant sur une décennie (2006 à 2016 ) pour un montant global de 103 M d’€ dont 25 M d’€ financés par l’ANRU. Une réalisation exemplaire, unique en Corse, et une véritable métamorphose pour la ville, qui va désormais se vivre, se lire comme une seule entité urbaine et continue, liant les Quartiers Sud, au Centre Ancien, aux quartiers contemporains via aussi la requalification de l’axe majeur nord-sud qu’est l’avenue de la Libération.

© 

Plus qu’une série de réussites, le PRU est l’aboutissement des mandats d’Emile Zuccarelli ancien député de la Haute-Corse, ancien ministre des Telecoms puis de la Fonction Publique, maire de Bastia et Président de la Communauté d’Agglomération de Bastia (CAB). Initiée par les  gouvernements de gauche successifs, réactivée en 2012 par la réforme de la Politique de la Ville : l'ANRU à publié un bilan en  2013, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le PNRU mobilise 45 milliards d’€ sur 15 ans pour « restructurer 594 quartiers » et de mettre en oeuvre « 397 conventions pluriannuelles ».  Sont concernés en France : 600 000 logements par les opérations de démolition-reconstruction et réhabilitation-résidentialisation. Les grands succès, et de ce point de vue Bastia est un cas d’école, sont les  opérations de « désenclavement et de reconstitution d’une trame urbaine reliant le quartier au reste de la ville via les requalifications des espaces et des équipements publics» A Bastia sont concernés les habitants de la Zone urbaine sensible (ZUS - Insee 2006)  : 11.257 habitants sur une population globale de la commune de 43.577.

© 

Outre les interventions sur le bâtiments, les réseaux, les voieries : ont été menées à bien des programme d’accueil des enfants de la Zus ( crèches, halte-garderies, une crèche familiale, des assistantes maternelles). Et une vaste opération de réussite éducative depuis 2009 sur 3 écoles avec accompagnement scolaire, social, sportif et culturel. Les services de proximité ont été renforcés avec la Maison de Quartier en 2006, la Bibliothèque St Exupéry, la Cyberbase Municipale, le Centre Culturel (prévu début 2015) le Centre des Sciences (2014).

© 

Résidentialisations ? Le PRU de Bastia s’applique à 809 logements sociaux réhabilités, plus 1709 dans la ZUS, Plus côté résidentialisations : 320 et 1220 ( ZUS) logements sociaux ( dont 10 immeubles du quartier Aurore) auxquels s’ajoutent les  travaux pour l’économie d’énergie dans 290 appartements. La qualité paysagère, les allées  piétons, les murets de pierre, haies, portails, plantations, auvents, halls repeints, carrelés, locaux de tri sélectif : signifient plus de confort. Les constructions nouvelles en BBC. Dès  2011, les premiers logements sociaux (Office Public de l’Habitat 2B) du PRU ont accueilli leurs occupants place Saint Exupéry. Trois autres opérations suivent : 60 appartements Route Royale (2012), 50 logements à Terrain Roche » et « Albitreccia » (2014), 40 logements aussi place Saint Exupéry en 2015. Soit 176 logements sociaux neufs d’ici 2015. Soit en tout 415 logements neufs prévus ( 286 locatifs  et 129 en accession à la propriété). Le label BBC (bâtiment basse consommation. La résidence « Terralbore » (Pce St Exupery - 66 appartements T4, T3,T2) bénéficie d’aménagements de qualité : la performance thermique et acoustique exceptionnelle, le chauffage par le sol (biomasse 100 % renouvelable), le  label Qualitel , les salles de bain faïencées, les placards équipés, les terrasses carrelées. Au rez-de-chaussée sont installés une crèche familiale, un relais d’assistantes maternelles et des commerces ( supérette, coiffure, couture, cuisiniste, bar, cabinets médicaux).

© 

Des réalisations pointues et en adéquation directe avec la demande, c’est le plus de ce PRU Bastia ! Le relais «Ram » accueille les assistantes maternelles et les enfants au cœur du quartier Aurore (180 m2 avec un jardin pour les  trotteurs, maisonnettes, des toboggans... et son revêtement spécial anti-choc. Tout a été étudié dans le détail pour un lieu de convivialité, d’échanges collectifs, d’activités d'éveil avec des ateliers de contes et de curiosité pour les livres. De même la Cyber Base des Quartiers Sud propose du soutien pédagogique, des ateliers d’initiation à l’outil informatique, à l’internet, des animation ludiques, des journées thématiques pour les  jeunes comme les séniors avec webcam, création graphique, BD.

© 

Le diagnostic en marchant ! L’Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances a missionné un bureau d’études pour réaliser un « diagnostic en marchant ». C’est, selon la Lettre des Quartiers Sud « On commence par rencontrer différents acteurs concernés par les Quartiers Sud comme les bailleurs sociaux, les services techniques, les médiateurs, les associations, les services de l’Etat, les enseignants…. Pour établir un prédiagnostic de la situation. Puis, on vérifie sur le terrain. Le 9 novembre, 20 personnes ont sillonné les Quartiers Sud depuis Paese Novo jusqu’à Aurore, la Cité des Monts, Montesoro. Cette marche collective a permis de repérer et constater ensemble les problèmes qui se posent quotidiennement sur les quartiers : dépôts sauvages d’encombrants, amoncellement d’ordures ménagères, véhicules abandonnés, défaut d’entretien et dégradations de certains espaces verts et de jeux ». Résultats ? Cette promenade attentive a révélé aussi les points forts « des équipements nombreux et diversifiés, des entrées d’immeubles et des espaces extérieurs entretenus sans oublier les efforts que chacun chaque jour pour améliorer les choses et s’impliquer davantage dans la vie du quartier. »Le PRU de Bastia fonctionne comme une dynamique sociale positive pour aider la population à mieux vivre, à accéder à des formations, à des emplois, à être des parents mieux informés et mieux soutenus par la ville ( circuit aide à la parentalité).

Bastia a aussi investi et développé le travail de mémoire et de témoignage avec une multitude d’expositions, de festivals, de célébrations. Emile Zuccarelli : « La rénovation urbaine commencée en 2006 permettra de faire du quartier Aurore un véritable cœur de ville. Doté d’un groupe scolaire couplé à un centre des sciences, d’un centre culturel, de rues requalifiées ou créées, de logements neufs, d’immeubles réhabilités, de commerces de proximité, le quartier Aurore offrira ainsi à ses habitants un cadre de vie plus agréable et jouera un rôle d’attraction certain à l’échelle de la ville »

 LVittori

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement