Covid19 en Corse : Premier ministre E.Philippe et son logiciel sur l'insularité.

Déconfinement, traitement chloroquine, économie insulaire: comment le gouvernement va-t-il réagir aux demandes des élus corses en visioconférence ce 22 avril ?

download-5
E.Philippe Premier Ministre va-t-il intégrer (enfin) l’insularité à son logiciel ? Notamment sur les transports aériens et maritimes et aussi sur les essais cliniques hydroxy-chloroquine demandés par les élus, et qui feraient de l’île un territoire pilote? A Paris, a-t-on connaissance des immenses moyens médicaux solidaires, mis en oeuvre par la Collectivité de Corse et les acteurs économiques en faveur des soignants et des malades?
download-3
C’est unique, si on compare avec le continent français et l’Outremer : des centaines de milliers d’euros ont été récoltés et donnés pour des masques et des respirateurs, venant heureusement suppléer aux défaillances de l’Etat dans le traitement du COVID 19 épidémique?
Autre info stratégique : l’île-montagne, présente un taux de 5,4% d’infectés selon l’Institut Pasteur avec la neutralisation en cours d’un cluster à Ajaccio…C’est le lourd prix à payer pour enrayer l’épidémie en Corse, car il faut savoir que le trafic aérien en direct avec Paris est stoppé, et que les liaisons maritimes sont limitées au fret et à quelques rares passagers munis de dérogations. Bilan au 21 avril 2020 ? Corse : 583 tests positifs Covid-19 et 59 décès depuis le début de l’épidémie. Dans l’ensemble la Corse s’est montrée exemplaire sur les solidarités et les puissants secours en matériel vers les hôpitaux insulaires ainsi que sur le respect du confinement. Sont conviés à cette réunion globale, non seulement les présidents de la Collectivité de Corse (G.Simeoni pour le Conseil Exécutif et J.-G. Talamoni pour l’Assemblée ), mais aussi l’intégralité des députés et sénateurs insulaires, les maires de Bastia et Ajaccio et les deux associations des maires Haute-Corse et Corse-du-Sud. 
download-8
Cette visioconférence intervient grâce au forcing des élus insulaires qui n’ont cessé de solliciter la Task Force interministérielle depuis février, considérant que la spécificité corse se concentrait en partie sur la contamination dans l'île et la gestion des entrées et sorties du territoire insulaire. L’ordre du jour du 22 avril ? Gilles Simeoni : «la stratégie de déconfinement en Corse, la demande de statut de territoire pilote pour le lancement d’un essai clinique l’Hydroxychloroquine associée à l’Azithromycine, et la crise économique et sociale sans précédent induite et à venir du fait du Covid-19. » 
download-2
Proactive, ultra mobilisée, la Collectivité de Corse a passé, très tôt, des commandes de masques en direct à la Chine, et ces tonnages incluant des visières et des surblouses sont en cours de distribution.

Quant aux solidarités tous azimuts, quasiment tous les secteurs de l’économie en Corse sont dans la boucle: les banques, les mutuelles, les entreprises du numérique, les transports, les coopératives agricoles, les supporters et le sport amateur et professionnel, les carburants, les partis politiques insulaires, les collectivités comme la CAB de l’Agglomération de Bastia. Toutes et tous se sont mobilisés sans attendre. Comme si l’insularité donnait des ailes à toute la société corse. La solidarité dans l’île ? En voici quelques échantillons. Les Chemins de Fer de Corse mobilisés pour la distribution de produits de première nécessité en Balagne et ailleurs. La Fondation de L’Université De Corse à organise des collectes de Fonds pour l’Hôpital de La Miséricorde d’’Ajaccio et pour tous les établissements similaires. Le Crédit Agricole a dédie 20 millions d’euros pour financer l’achat de matériel médical et des mesures en faveur des personnes âgées, leur permettre de garder le lien avec leurs proches : « nous sommes en contact avec les équipes soignantes et administratives de la Miséricorde d’Ajaccio. Leurs besoins sont énormes et urgents en matériel et équipement que la complexité des circuits administratifs rend problématique dans cette période. Dont un besoin vital de respirateurs et chaque unité coûte 14.000€. L’urgence sanitaire est là, Ajaccio a été l’un des tout premiers clusters, l’hôpital ne peut pas attendre pour soigner population insulaire déjà fortement touchée ».

download-9
Actuellement les dons se multiplient en faveur des hôpitaux de Corse….car pas question de baisser la garde le 11 mai. Ici tout le monde est bien conscient du risque immense de re contamination et de 2 ème vague. Concernant le sous-équipement endémique et affligeant de l’Hôpital de Bastia.
download-10
Comme dans le tiers monde, cet établissement manque de tout et a tenu une grêve depuis un an, comme la majorité des hôpitaux français «  de la 6ème puissance mondiale . Alors tout le monde s’y est mis ! Toujours secteur bancaire le CE de la Société Générale a remis un chèque de 60.000 € au centre hospitalier de Bastia pour acheter des épurateurs d’air.  Michel Bernard : « nous avons contacté la direction de l’hôpital qui nous a transmis ses besoins urgents. Elle a souhaité notamment augmenter la capacité d’accueil du service réanimation, de 12 à 30 lits , dont 20 pour les patients atteints du Codis-19. Comme il faut réaménager un secteur du bâtiment, et donc changer le système d’aération pour éviter toute contamination, les épurateurs d’air sont indispensables »  
L’entreprise Total Corse finance (15.000€) , un équipement de vidéosurveillance pour les salles de réanimation de l'hôpital de Bastia, qui permet aux soignants de surveiller les patients à distance. L’hôpital de Bastia fabrique son propre gel hydroalcoolique. Autre urgence majeures : les respirateurs artificiels. La Mutuelle de la Corse débloque 30.000 € pour acheter des équipements pour les centres hospitaliers de Bastia et d’Ajaccio. 
images-4
Le footballeur ancien du Sporting Wahbi Khazri a fait un don de 17 000 € à l'hôpital de Bastia ! Les associations de supporters ont lancé des cagnottes en ligne,  au profit des soignants en ligne dont l’Orsi Ribelli. Le Socio Etoile Club Bastiais : Amichi corsi, amichi di a diaspora, citadini è paesani, l’heure est à la mobilisation. Les besoins : lits de réanimation et respirateurs. » Soit 57 000 € récoltés par les supporter du Sporting, 62 000 € par l’ACA, 150 000 € sur la plateforme en ligne MOVE.

download-4
Dans toute l’île, le Réseau Makers Uniti s'est structuré spontanément il y a mois pour approvisionner en visières de protection tous les professionnels exposés aux risques de contamination. Après une période de veille et d’échanges avec des soignants, a été lancée le 25 mars,
download-3
la fabrication de visières anti-projection, grâce à ses imprimantes 3D et découpeuses laser et sur les plans des fichiers numériques de visières en open-source. Fablabs, entreprises technologiques, établissements scolaires, makers individuels: cinquante unités de production et disséminées aux quatre coins de l’île ont été fédérés. Cette « usine multi-sites » a produit jusqu’à 800 visières/jour, malgré les difficultés d’approvisionnement en matières premières. Soit 10 000 visières fabriquées et distribuées gracieusement aux hôpitaux, cliniques, EHPAD, centres-covid19, pompiers, gendarmes, soignants libéraux, aides à la personne, commerçants de proximité…Makers Uniti : « portés par le sens de l’intérêt général, soutenus par la gratitude chaleureuse des bénéficiaires, aidés par toute la société corse qui s’est démenée pour trouver les matériaux nécessaires à la poursuite de la fabrication, nous avons réussi à équiper les professionnels les plus exposés. Nous sommes fiers du travail accompli mais désormais le contexte a changé et il nous faut ralentir et envisager la fin de notre activité. Passée l’urgence, notre territoire se prépare au déconfinement et à la reprise progressive d’activité. Le réseau Makers Uniti est submergé de commandes de socio-professionnels et de particuliers qui souhaitent s’équiper. » Le réseau Makers Uniti continuera à produire des visières, mais exclusivement pour approvisionner les soignants et aidants en situation de pénurie. Certains membres souhaitent convertir leur engagement et s’orienter vers la commercialisation de visières à l’attention des socio-professionnels « cela contribuera, même modestement, au regain d’une économie locale. Pigliemu cura di noi, evviva u Riacquistu Tecnicu ! » 
download
Le domaine de Mavela a conditionné 500 litres d’alcool surfin pour l’hôpital de Bastia, à la demande de l'établissement. 96,3°, le plus pur. Stefanu Venturini : « c’est la moindre des choses que l'on puisse faire pour soutenir le personnel soignant. Cela va servir de base aux gels hydoalcoolique et aux désinfectants ». Le parti autonomiste Femu a Corsica a versé 35 000 €. Jean-Felix Acquaviva, député Libertés et Territoires Secr. nat. : « dans le cadre de cette crise sanitaire
download-2-1
sans précédent liée au Covid 19, chaque composante de la société insulaire doit, à sa place, et selon ses modalités contribuer à l'effort de solidarité envers le monde médical, les médecins et tous les personnels soignants hospitaliers ou libéraux qui sont en première ligne pour tenter de sauver et guérir les personnes atteintes du virus. Dans ce contexte et dans le droit fil de ce positionnement, Femu a Corsica, au travers de la contribution du Parti, de celle des élus du Groupe à l'Assemblée de Corse, des deux députés à l'Assemblée Nationale, et du député européen sur la base de leurs émoluments, va mobiliser 35 000 euros. » 
Via le Collectif Anti-Covid19 Corsica : le syndicat des transporteurs de Corse (SPTC) a acquis et livré de 5000 kits d'auto-tests de dépistage sérologique rapide. Corseprim à livré des fruits et des légumes au centre hospitalier de Bastia (malades et personnels soignants-  "pour soutenir leur action dans ces moments difficiles". D’autres coopératives ont crée les paniers solidaires que récupèrent les associations caritatives et les invendus ne seront plus ( jamais ?) jetés. Bravo. Patrice Vincetti : «  mes laveries restent ouvertes donc autorisées, je propose gratuitement mes services pour le ramassage et lavage de votre linge pour toute la période de confinement ». La communauté d'agglomération Bastiaise a ouvert des vestiaires et sanitaires du COSEC du Fango de Bastia aux personnes sans domicile fixe. Comment va se dérouler ici l’amorçe d’un déconfinement le 11 mai ? Comment va reprendre (ou pas?) la saison touristique dans l’île? Quels seront les impacts économique d’une épidémie qui est prévue pour durer peut-être 18 mois selon certains scientifiques? N’oublions pas que contre le Covid-19 :
download-7
le Conseil exécutif de Corse avait demandé un renforcement des contrôles sur les passagers et marchandises entrant sur le territoire insulaire. Les vols direct de Corse vers Paris sont actuellement annulés et les rotations maritimes ne concernent que le fret et les passagers en cas de dérogations.

 

 

LV

 

 

________

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.